make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-kit-survie-couture-3-bis copie

 

Bonjour les petites Couturières!

Vous n’avez sûrement pas pu passer à côté de Wear Lemonade ! Et bien voilà, derrière ces patrons on retrouve bien sûr Lisa qui dessine chaque modèle, Charlotte à la prise de photos, Tania à la vidéo, jusqu’à peu, Jeanne qui nous aidait pour couper les patrons et moi. Mais qui suis-je ? Et bien je suis la toute dernière arrivée au Lemonade Studio…

Je me présente : Laure G, chef des patrons ! On va tout faire pour vous rendre la couture simple, pour vous aider, si vous avez des questions techniques, et aussi vous guider pas à pas dans votre apprentissage de la couture. D’ailleurs si vous avez des soucis, n’hésitez pas à m’écrire directement à laure@makemylemonade.com et je vous répondrai du mieux que je peux et au plus vite ! Et comme il faut commencer par le commencement, il vous faut les bons outils !

Voici donc deux petites listes selon votre niveau présent ou futur, concoctées pour vous, avec des anecdotes en bonus… 

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-kit-survie-couture-2

 

La trousse de débutante : 

  • – Un découd-vite 
  • – Un coupe-fil ou des petits ciseaux à broder 
  • – Une paire de bons ciseaux à papier 
  • – Un dé 
  • – Des épingles 
  • – Un petit set d’aiguilles 
  • – Un set d’aiguilles de machine à coudre 
  • – Du scotch 
  • – Un critérium
  • – Une gomme 
  • – Un stylo 
  • – Une règle 
  • – Un mètre ruban 

= prévoir 40 euros

La trousse de future experte :

  • – Un découd-vite
  • – Une roulette 
  • – Un coupe-fil ou des petits ciseaux à broder 
  • – Une paire de bons ciseaux  à papier 
  • – Une paire de ciseaux à tissu 
  • – Un dé 
  • – Des épingles 
  • – Un petit set d’aiguilles  
  • – Un petit set d’aiguilles à machine à coudre 
  • – Une craie de tailleur 
  • – Du papier carbone 
  • – Du scotch 
  • – Un critérium
  • – Une gomme 
  • – Un stylo 
  • – Un mètre ruban 
  • – Une règle japonaise 

= prévoir environ  85 euros

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-kit-survie-couture-1
 

  • Un critérium, une gomme et un stylo :

Un critérium sera toujours plus précis qu’un crayon car la mine est plus fine. Si voulez marquer les pinces ou les emplacements de poche, vous pouvez le faire avec car cela part assez facilement au lavage. Hormis cette utilisation, vous en aurez besoin pour modifier les patrons (rallonger la longueur d’une manche par exemple). Et il faut aussi dans ce cas une gomme pour effacer vos erreurs (tout le monde en fait) sur les patrons ou sur certains tissus. Parfois vous êtes obligée d’utiliser un stylo pour mieux voir une marque, un cran. Prenez un stylo de couleur vive qui se voit bien et faites juste un petit point ou un petit tiret. Certains stylos sont effaçables comme celui mis en référence qui s’efface au fer à repasser avec de la vapeur, de la vraie magie ! Attention à cependant tester sur une chute de tissu, car cela laisse parfois une petite trace.

  •  Un mètre ruban :

Pas de vraie couturière sans mètre ruban ! Vous pourrez ainsi vous mesurer et du coup adapter le patron à vos mesures de déesse ! Pour bien le conserver, enroulez-le sur lui-même et évitez le contact avec des matières trop chaudes qui vont le déformer voire le faire fondre. 

 Pour le trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici ou .

  • Un coupe-fil ou des ciseaux à broder :

Petits et plus pratiques que des grands ciseaux, ils permettent de couper les fils qui dépassent de vos travaux de couture, couper un morceau de tissu en trop, aider à découdre plus vite ou à cranter le tissu de façon minutieuse grâce à leurs fines lames.  Ces outils multifonctions sont un must-have et ils pourront même vous servir à vous couper les ongles… Attention avec le coupe-fil car les lames sont tranchantes et restent toujours ouvertes ! Pensez à garder précieusement l’étui pour éviter les accidents.

 Pour les trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000,  ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici.

  • Des ciseaux à tissu :

Prenez-les en métal et un peu lourds, la lame coupera mieux le tissu. Attention, de bons ciseaux à tissu sont à conserver précieusement, on ne les prête pas (vous ne prêteriez pas votre paire de Louboutin, dites-moi ?) car ça se « forme » à son utilisateur. On ne coupe rien d’autre que du tissu et surtout, surtout, on évite les chocs ! Affûtez-les de temps en temps et essuyez-les très régulièrement. Maintenant, vous vous sentez prête à tailler des œuvres d’art comme Edward aux mains d’argent avec ces petits bijoux tous brillants. Certes le prix de vrais ciseaux de tailleur va vous surprendre (oui, c’est très cher) mais ils vous faciliteront la vie. Si vous investissez dans une paire, prenez une bonne marque comme Nogent, Kai ou de bons Fiskars ou Premax ces derniers sont plus abordables. Astuce : pensez à attacher un ruban sur les ciseaux tissu pour ne pas les confondre avec les ciseaux papier !

 Pour les trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici

  • Des épingles : 

Elles doivent êtres fines et nickelées (c’est mieux). Peut-être que jusqu’à présent vous épingliez n’importe comment (uhm, uhm… comme une certaine personne dans ses vidéos)… Epinglez-les bien en perpendiculaire au bord du tissu afin de pouvoir passer votre travail sous la machine à coudre. Pas de panique, elles ne se casseront pas. Astuce : malheureusement maintenant que vous en avez et bien vous en mettez partout ! Entre les boîtes d’épingles qui tombent ou celles qui s’enlèvent du tissu, vous en aurez sûrement sur le parquet… Utilisez donc un aimant (de frigo par exemple) pour les ramasser. Pour les choisir, prenez des épingles fines et nickelées, bref prenez des Bohin !

 Pour les trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-kit-survie-couture-4

 

 

  • Un découd-vite : 

Comme son nom l’indique, il sert à découdre une couture rapidement ( ben oui, quand même). Pour l’utiliser il faut le glisser dans la couture entre les deux pièces de tissu en plaçant la petite boule rouge vers le bas. Poussez doucement le découd-vite vers l’avant, il coupera les fils tenant la couture. Attention, ça coupe vite et bien… et parfois pas que la couture ! Astuce : il va vous servir pour ouvrir vos boutonnières !

Pour le trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000,  ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici ou .

  • Un dé :

Placé au bout de l’index, du majeur ou du pouce (selon votre façon de coudre) il vous aide à pousser l’aiguille sans abîmer le bout de vos doigts quand le tissu est trop épais ainsi qu’à éviter que l’aiguille ne glisse car il est anti-dérapant. Une astuce ? S’il est trop grand (comme c’est souvent le cas), mettez un peu de coton à démaquiller au fond du dé, cela calera votre doigt. Sinon la marque Prym, fait des dés de différentes tailles. Pour connaître la votre, enroulez un mètre ruban autour de votre dernière phalange, enlevez votre doigt mais gardez le ruban enroulé, prenez une règle et mesurez le diamètre de la partie enroulé. Normalement elle sera comprise entre 14mm à 18mm, après, si vous vous appelez en fait Hulk et que vos doigts font 10 cm de diamètre et sont verts, je ne peux rien pour vous. 

 Pour en trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, Mercerie Moline  ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici 

  • Des ciseaux à papier : 

Avec des lames assez longues, vous vous fatiguerez moins pour couper vos patrons et si vous en prenez soin et que vous les affûtez bien, vous pouvez sans problème les utiliser pour couper le tissu !  Regardez bien le bout des ciseaux, normalement un des bouts est pointu, l’autre un peu plus arrondi. Le bout pointu vous aidera à bien retourner les pointes de col ou les coins de poche. Après… vous pouvez toujours les laisser ouverts sous le lit pour éviter les cauchemars mais cela est une autre histoire…

 Pour les trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici, ou là

  • Un set d’aiguille à coudre : 

Que ce soit pour broder, faire un point à la main, il vous en faudra de différentes tailles pour s’adapter aux tissus que vous utiliserez. Certaines sont très particulières en fonction de l’utilisation, par exemple les aiguilles courbes ou avec une grosse pointe servent souvent pour le cuir, les très fines servent à broder des perles, etc… Celles au « chas » (trou par où on passe le fil) doré sont souvent gages de qualité. Encore une fois, les Bohin sont très bien, mais toute autre marque fait l’affaire.

Pour en trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, Mercerie Moline ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici ou bien là.

  • Une craie de tailleur :

Plutôt que d’épingler le patron sur un tissu fragile ou difficile à manier, posez votre patron et des poids dessus, et tracez tout autour avec la craie. Vous pouvez l’utiliser pour marquer les crans et les emplacements de poches ou de pince. Généralement les traces de craies minérales s’effacent en frottant, les craies dites sublimables s’effacent au fer avec de la vapeur.

 Pour en trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici ou bien là. 

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-diy-kit-survie-couture-5

 

  • La roulette : 

Certes, cet outil pourrait être utilisé pour couper une pizza… Mais il sert surtout à relever un patron papier sur un carton, ou mieux encore, à relever un patron sur du tissu si on l’utilise avec du papier carbone. Voir au paragraphe « papier carbone » pour savoir comment l’utiliser. De préférence, prenez-en une avec un manche en bois qui tient mieux dans la main et que vous utiliserez toute votre vie ! Oui, parfois il peut aussi servir à se gratter le dos.

 Pour la trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000,  ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici ou

  • Un set d’aiguilles de machine à coudre :

Comme pour les aiguilles à broder, il vous en faudra des épaisseurs différentes selon le tissu : jean, soie, coton, stretch…Gardez bien les boites pour les ranger par type, au pire, vous pouvez les glisser dans un morceau d’aluminium ou un papier soigneusement plié si vous cassez la boite. Si vous débutez, prenez des aiguilles dites « standards » qui permettront de coudre des matières pas trop épaisses et basiques (coton, synthétique non-stretch, lin).  Vous ne vous souvenez plus de la taille de l’aiguille ? Pas de panique, elle est souvent marquée sur le côté bombé de celle-ci. Si votre aiguille « tire » des fils quand vous cousez à la machine, elle est peut être émoussée. Pour le savoir, retirez l’aiguille de la machine, passez le bout de l’ongle sur la pointe de l’aiguille, s’il y a une aspérité, jetez l’aiguille car elle n’est plus utilisable.

 Pour en trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, Mercerie Moline ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici ou bien là. 

  • Du papier carbone 

Il a beaucoup d’utilisations possibles. En couture, il vous servira surtout à gagner du temps pour relever les patrons. Prenez votre planche de patrons, coupez grossièrement autour de (et non pas sur) la ligne de votre taille en laissant de la place. Repassez votre tissu, dépliez le carbone en posant la face colorée contre le tissu. Poser votre patron par dessus. A l’aide de la fameuse roulette, « roulottez » sur les lignes de votre taille pour relever le patron. N’oubliez pas d’indiquer les placements de poche et pinces, ainsi que les crans. Et voilà !  Attention : ne repassez pas sur l’encre car cela la fixera sur le tissu. En revanche l’eau l’efface.

 Pour en trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou chez Hamon ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver ici.

  • Une règle japonaise 

Attention, elle doit vraiment l’être (ce n’est pas une blague, des fausses règles existent) ! La marque Clover (japonaise, forcément) est plus facile à trouver sur le net. Pourquoi elle et pas une autre ? Pourquoi prendre l’originale ? Différente des règles classiques, elle a la particularité d’être extrêmement souple, au point de (presque) pouvoir mesurer un cercle avec. Autre particularité elle est grillagée avec des lignes perpendiculaires et parallèles toutes espacées à 0,5 et 1 cm d’écart. Elle permet ainsi de modifier facilement les ourlets et les valeurs de couture. Comme le mètre ruban, évitez le contact avec des matières chaudes car elle fond et se déforme facilement. Mais sinon hein, vous pouvez prendre une règle normale si vous êtes débutante ! 

Pour la trouver sur Paris, vous pouvez allez chez  Fil 2000, ou à La Papeterie du Textile ou sinon sur les internets vous pouvez en trouver une ici ou 

à très vite !