LEMONADE KIDS
Couture / 11.07.2018

Reprendre le chemin des touches, le chemin du clavier…  Cela fait des mois que je n’ai pas écris ici, je pense même que cela doit faire une année. Et quelle année ! Mon quotidien s’est transformé d’une façon que je...

Lire la suite
Couture / 09.02.2018

L’autre jour je me baladais dans la rue, et je me suis surprise à sourire à pleines dents en pensant aux personnes du Lemonade Studio. Je ne pensais pas juste à un bon jeu de mots ou à une situation comique, mais juste à elles. Une pensée qui m’a réchauffé le coeur. Je le dis souvent, mais avoir construit une équipe est une des choses qui m’a le plus appris et bouleversé ces dernières années. De me rendre compte que mon projet n’est plus mien, mais celui de toutes ces femmes et de cet homme me remplit d’une énergie nouvelle, donne un nouveau sens à mon métier.

Je suis impatiente de les retrouver chaque lundi matin, parce qu’ensemble on grandit. Mais il n’y a pas que ça, on prend soin les unes des autres. On est attentives, on ne laisse personne sur le côté, on s’échange des petits sms pour prévenir qu’on a remarqué qu’une telle n’avait pas l’air en forme hier et qu’on doit faire attention… On trouve des réponses dans les expériences des autres. C’est quand même dingue, ces 10 personnalités si différentes qui font en sorte que cela fonctionne, et très bien même. Cela vous évoque quelque chose la sororité ? 

Sororité: nom définitivement féminin. Ce terme a d’abord été utilisé par les féministes dans les années 1970 pour traduire le terme anglais sisterhood que les mouvements féministes américains avaient fabriqué en réaction au terme brotherhood, la fraternité.Il est alors l’expression de la solidarité entre femmes. Il s’apparente à la fraternité. La sororité désigne les liens entre les femmes qui se sentent des similitudes, des affinités, des vécus semblables, dus au fait qu’elles partagent la même condition féminine, qu’elles aient le même statut social. (source Wikipédia)

On me dit souvent que tout cela est possible parce que nous sommes encore une petite équipe. Je crois qu’au fond de moi, j’ai l’envie « utopique » de croire que cela est une des valeurs de mon entreprise. Et si nous sommes amené.e.s à devenir plus nombreux.ses, je reste persuadée que l’on aura toutes et tous l’intelligence de faire en sorte que cela fonctionne encore. De par nos expériences passées, nous nous sommes rendues compte que la bienveillance et les énergies positives sont les meilleurs des carburants pour faire grandir une équipe. 

Cela demande plus d’énergie aussi car les jours de stress, de spleen, les journées « sans » existent toujours, mais on essaie de ne pas se laisser envahir par notre tristesse, notre colère, notre fatigue pour essayer d’être les plus positives possibles afin de ne pas affecter tout le groupe. L’idée n’est pas d’enfouir, mais de faire sortir ses émotions pour passer plus rapidement à autre chose. Le partage et la bienveillance soulèvent des montagnes. 

Et puis, en tant qu’entrepreneuse, je peux vous donner un conseil : cela ne vous coûtera pas plus cher d’être à l’écoute et de savoir dire que les choses sont bien faites. Parce qu’il serait facile de dire « le travail est bien fait, c’est bien normal, c’est pour ça qu’on les paie… ». Mais vous n’avez pas idée comme la reconnaissance et les mots justes peuvent vous faire grandir à vitesse grand V. Cela ne coûte pas plus cher, mais peut définitivement vous rapporter beaucoup, et plus encore, rendre une équipe heureuse. Sachez autre chose, cet investissement d’énergie est loin d’être un mauvais calcul car les gens qui travaillent à vos côtés sont les personnes avec qui vous passez le plus de temps quotidiennement… Alors des fois, savoir reconnaître ses erreurs, mettre son ego de côté et féliciter une bonne idée vous amènera hors de votre zone de confort. Mais la bonne nouvelle, c’est que c’est là que les grandes choses se produisent ! 

Cette collection est une ode aux femmes qui travaillent, qui se soutiennent et qui croient qu’ensemble, on est capable de tout. Pour toutes les femmes qui bossent dur, qui rêvent fort, les entrepreneuses courageuses, et toutes les workeuses en devenir, je vous embrasse et j’espère que ces vêtements vous donneront l’envie de continuer à vous ré-inventer.

Lisa

Photos : Laurence Revol, Maquillage : Laurence Revol, Coiffeur : Cyril Nanino. Merci à toutes l’équipe du Lemonade Studio pour son travail acharné et son envie permanente de déplacer des montagnes !

Merci à Ula, Soukaïna, Maty et Adeline de s’être prêtées au jeu des photos !  Et en bonus je vous livre notre dernier bébé avec Simoné la vidéo de la collection ! Enjoy !

Lire la suite
COMMENT COUDRE UNE ROBE DARIA ?

LE PATRON

LE PATRON Wanted !

LE TISSUS

LE TISSUS Wanted !
wear lemonade / 16.01.2018

 

Bonjour, bonjour à toutes les couturières !

C’est une toute nouvelle année qui débute et j’espère qu’elle vous comblera de bonnes surprises et de projets fous ! Ici au Lemonade Studio la fin d’année a été mouvementée : fin de pop up, nouvelles collections à peaufiner, collaborations démentes à préparer et après une petite pause bien méritée, nous revoilà tous prêts à croquer 2018 à pleines dents, des idées plein la tête. En attendant que l’on vous submerge d’articles très inspirants sur un thème qui nous est cher au bureau et qui sera la ligne conductrice de notre prochaine collection, je vous présente le patron de la blouse Alma, notre alternative à la chemise classique ! Son col et son boutonnage dans le dos vont venir twister vos tenues de working girl !

Pour la petite histoire, l’accueil que vous aviez réservé à notre robe de mariée Gloria nous a inspiré une version blouse plus facile à porter le jour. Nous avons donc gardé ce col si particulier de la Gloria, mais nous l’avons refermé dans le dos pour qu’il soit moins décolleté. Nous y avons rajouté une jolie patte de boutonnage pour une finition délicate, et rassurez-vous, pas besoin de vous contorsionner tous les matins pour les attacher, cette blouse s’enfile par le bas, sans avoir besoin de la déboutonner ! Les manches un peu longues donnent du blousant, et vous pourrez les retrousser en toute facilité pendant la journée. Malgré son apparence très sophistiquée et couture, je vous rassure, elle est simple à réaliser. Petit conseil en revanche, n’hésitez pas à passer chez le-la couturier(ère) du coin pour avoir des boutonnières impeccables ! Je vous remets ici l’adresse de notre retoucheur habituel : Retoucherie du Passage Prado, 12 rue du faubourg Saint Denis, 75010 Paris.

Quelques informations utiles pour coudre Alma :

  • 1,80m de tissu pour une laize de 1,45m, ou 2,20m de tissu pour une laize de 1,10m,
  • 9 boutons de 9 ou 10mm,
  • 0,50m de thermocollant,
  • et bien entendu le patron en papier à acheter ici ou à télécharger dans votre espace abonné pdf !
  • En tissu nous vous conseillerons les matières habituelles aux chemises : popeline, satin, crêpe (en coton, viscose, soie ou polyester) mais rien ne vous empêche de la faire comme nous en laine fine de costume (trouvé chez Sacrés Coupons) ou en dentelle/crochet/guipure pour l’été! Attention dans ce dernier cas, à prévoir une triplure en coton pour le col et les poignets.
  • Ce top s’enfile sans avoir besoin de le déboutonner, donc prenez votre taille habituelle, en fonction de votre tour de poitrine.
 Merci à Simoné pour les photos @Olitax, et je vous dis à très vite pour la robe Sofia ! Et, il va falloir que vous votiez bientôt pour le prochain patron de couture !! Et surtout n’oubliez de vous inscrire à la newsletter pour ne pas rater l’avant première de la prochaine collection !
 
Lire la suite
Couture / 01.12.2017

Bonjour à toutes et tous !

C’est avec grand regret que je vous l’annonce : l’hiver est arrivé ! Mais heureusement, nous vous livrons aujourd’hui le patron de Francesca, ce pantalon un peu dingue, large, taille haute, qui flatte les courbes et qui j’espère vous remontera le moral. Alors si vous ne l’avez pas essayé dans nos versions velours kaki et caramel, je peux vous assurer que ce pantalon est un vrai bijou de confort. Si je m’écoutais j’en ferai même un bas de pyjama doudou, pour ne jamais le quitter… Ce pantalon nous l’avons réalisé à quatre mains avec François qui a été notre stagiaire et nous voulions vraiment qu’il soit très, très flatteur. Il est parfait pour les débutant(e)s : deux petites pinces qui galbent les fesses, des poches très faciles à faire sur le devant, deux plis sur chaque jambe pour le confort et le tombé, une ceinture originale avec son petit V dans le dos, il peut vous accompagner toute l’année en fonction de la matière que vous allez choisir. Bien sûr n’hésitez pas à jouer sur la longueur en le rallongeant ou en le raccourcissant, il peut se porter court, chevilles à l’air.

Pour la vidéo, nous l’avons fait en tissu de costume d’homme (chiné chez Sacré Coupons) et comme il a de gros carreaux, attention aux raccords sur le milieu devant et milieu dos ! Bien sûr pour l’hiver on vous conseille le velour, la laine (duveteuse ou sèche), un jersey épais, une gabardine de coton, du denim. Pour l’été ce sera plutôt une gabardine fine de coton, de la popeline épaisse, du satin ou du crêpe (polyester, viscose ou soie). Je vous laisse avec la vidéo, et surtout n’oubliez pas que les vidéos de Carlotta et Julietta sont aussi là pour vous aider.

Quelques informations utiles pour coudre Francesca :

  • 2,45m de tissu pour une laize de 1,45m, ou 2,75m de tissu pour une laize de 1,10m,
  • 1 zip de 18cm,
  • 1 agrafe,
  • un peu de thermocollant pour la ceinture si besoin,
  • et bien entendu le patron en papier à acheter ici ou à télécharger dans votre espace abonné pdf !
  • Pensez bien à mesurer votre tour de taille car elle définira votre taille à couper.
    Je vous dis à bientôt, peut-être que nous vous croiserons à notre pop-up ouvert jusqu’au 17 décembre, sinon nous revenons très, très vite avec le patron d’Alma qui sortira début décembre ! Merci à Simoné pour les photos @Olitax
Lire la suite