Couture / 26.05.2016

Hello à tous !

Les chatons, ça y est après des mois de travail, d’attente, de tests, de retours, d’excitation intense, je vous présente notre dernier bébé : le Starter Kit ! C’est un coffret, une belle boîte tiroir rose poudrée, “polkatisée” en rouge intense et en or, dans laquelle se trouvent les plus beaux des outils pour démarrer la couture ! Enfin “démarrer” ou bien prendre un nouveau départ, avec des outils flambant neufs et irrésistibles ! Mon coeur n’a fait qu’un bond quand ma route a croisé ces mini ciseaux si pratiques pour la broderie ! Et puis le petit patch coeur en bouclette… Cela m’a donné envie de développer une petite ligne de patchs brodés ! Je vous laisse découvrir notre vidéo faite avec beaucoup d’amour comme tout le reste de ce projet d’ailleurs ! Bref le starter kit est le fruit de beaucoup de mois de recherches et de nombreux aller-retours, un cadeau pour les 1 an de notre aventure à vous et à nous Wear Lemonade !

Vous l’aurez entre vos mains bientôt et vous aussi vous ouvrirez ce tiroir, je n’en reviens pas ! C’est un sentiment assez unique de travailler sur un objet aussi complet. Je voulais que nous ayons un bel objet qui soit représentatif de notre univers, qui allie plaisir des yeux et praticité. Vous savez, enfant j’étais certaine qu’avec un cartable neuf et un nouveau stylo plume, je serais une meilleure élève que l’année précédente. Les beaux outils font partie d’une sorte de rituel de résolutions ! Comme quand vous décidez d’aller de nouveau à la salle de gym, vous achetez une nouvelle tenue de vainqueur… J’avais envie que ce starter kit vous donne envie de vous replonger derrière vos machines à coudre, d’entreprendre de nouveaux projets couture et surtout de vous pousser à Faire. Parce qu’avec des outils pareils, je peux vous dire que l’on pourrait le re- baptiser le “kickass sewing kit” !

Dans cette boîte un peu magique se trouvent :

  • Une paire de ciseaux à tissu, bien lourde, donc stable et aux proportions parfaites.
  • Une petite paire de ciseaux à broder adorables.
  • Une boîte d’épingles courtes, 15 grammes de dépannage !
  • Un mètre ruban, promis, on vous montre comment vous mesurer très bientôt !
  • Une craie de tailleur rouge, idéale pour les tissus clairs et foncés.
  • Une pince pour ne plus perdre vos patrons une fois découpés.
  • Un set d’aiguilles, car nous n’en n’avons jamais assez.
  • Du fil doré, parce qu’on aime toujours quand ça brille !
  • Du masking tape pour assembler vos pdf (oui vous avez bien lu… #comingsoon) ou pour coudre un maillot de bain (et oui !).
  • Et un petit patch coeur bouclette à broder sur n’importe quelle réalisation…

Vous pouvez retrouver le Starter Kit sur le shop au prix de 59 euros. Et vous pouvez venir dès cet après midi au Lemonade Studio chercher le vôtre !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous lançons les tissus Wear Lemonade aujourd’hui ! Nous testons la vente de nos propres imprimés sur une popeline de coton, de qualité type chemise, toute douce ! Il s’agit uniquement de nos motifs Wear Lemonade, édités en très petite quantité, pour tester si cela vous plait, de :

  • notre pois ” Dots” rouge coquelicot sur un fond blanc cassé,
  • nos cerises “Cherry Chérie“, bleu marine sur fond rose poudré,
  • et de nos cils “Crazy Eyes“, bleu marine sur un fond blanc cassé !

Nous ne vendrons pas le tissu au cm, mais en coupon d’1m50 ou de 3m. Ces deux dimensions sont les standards pour réaliser tout type de vêtements. 1m50 pour les petits ouvrages type blouse, chemisier, coussin, etc… Et 3 mètres pour toutes autres robes froncées ou longues.

Les 1m50 sont au prix de 32 euros le coupon et les 3 mètres, plus économiques évidemment, sont au prix de 56 euros le coupon.

C’est beaucoup d’infos pour ce post mais c’est une très grande journée pour nous aujourd’hui ! Je croise les doigts pour que tout cela vous plaise ! N’hésitez pas si vous avez la moindre question ! J’ai hâte de vous lire ! Je vous embrasse !

Lisa

Merci à Meera de nous avoir prêté ses magnifiques mains, aux garçons de Musicalist pour ce petit son de boîte à musique, à Thomas mon amour, pour ce petit effet spécial “ambiance touchée par la grâce” et à Esther pour nous avoir prêté sa machine à écrire sublime “Valentine”! Merci à Olitax pour son talent et pour faire des travellings sur skate mieux que personne !

Et si vous avez envie de DIY et avez un peu de temps samedi, je vous invite à venir me voir au 7ème étage du Printemps Maison Haussman pour 3 sessions de Workshop ! Les inscriptions se feront directement sur place, à partir de 14h !

Lire la suite
WEARLEMONADE #16 LA ROBE CHIARA DIY
déco / 25.05.2016
Hello les petites châtaignes !
(pfffffiou cela faisait longtemps que je ne vous avais pas appelé comme ça !) Vous ne rêvez pas, vous allez devoir retourner chez votre caviste pour racheter des caisses en bois cette semaine ! Ce DIY cela fait un petit moment qu’il tourne dans ma tête. Avant la folie des néons et autres boîtes à messages lumineux, je voulais me fabriquer une table lumineuse pour décalquer toutes sortes de typos et autres dessins, pouvoir poser une silhouette sur une surface éclairée et dessiner les vêtements par dessus, en suivant les contours de la silhouette en transparence… J’avais donc regardé un peu partout sur les internets pour chercher le tuto parfait et facile. Des vidéos et des articles sur “comment se fabriquer une table lumineuse” il y a en a des centaines mais rien de simple, besoin de faire des coupes à 45° dans le bois, des charnières, je rêvais facilité. Et puis l’autre jour en entrant chez le marchand de vin pour mes papillons (non je ne suis pas folle vous savez), et que j’ai vu ces caisses en bois avec leurs couvercles qui coulissent, mon esprit s’est emballé, j’ai vu le cadre papillon, la light box et tellement d’autres choses ! Un peu comme si j’étais Amélie Poulain qui venait de découvrir le mystère de l’homme du Photomaton, Eureka, etc… Ou quelque chose comme ça, cela m’a fait ma journée, et même ma semaine !
Donc sans plus attendre je vous montre comment réaliser cette light box ! La chose la plus complexe sera de faire des trous avec la perceuse donc vraiment rien d’insurmontable !
Pour ce DIY il vous faut :
  • des caisses de vin que vous pourrez acheter vides (ou pleines) chez votre caviste, les mêmes que pour les papillons de la semaine dernière !,
  • une plaque de verre dépoli coupé aux mesures du couvercle coulissant de votre caisse, de 4mm d’épaisseur (la découpe peut se faire chez Leroy Merlin),
  • une perceuse,
  • un cable de branchement avec une prise et un interrupteur comme celui-ci,
  • un petit tournevis et un domino électrique (très important)
  • un néon qui entre dans la boîte dans le sens de la longueur ou en diagonale,
  • du film miroir autocollant ou du papier alu (mais le sticker miroir reflète mieux la lumière),
  • du sticker noir tout prêt, ou des posca noirs de différentes tailles,
  • du double face,
  • un petit rouleau de peinture,
  • les fichiers des mots doux à télécharger ici,
  • du papier calque,
  • du masking tape et un petit pot de peinture de couleur (facultatif).

Pour commencer, on va faire des trous ! Percez trois petits trous au dos ou sur un côté, ils serviront à refroidir la light box (j’ai utilisé un foret à bois de 8mm). C’est le moment aussi de faire un ou deux trous dans le fond de votre caisse si plus tard vous voulez la suspendre !

Percez ensuite un trou sur l’un des côtés de votre boîte afin d’y faire glisser votre cable d’alimentation toujours avec le même foret. Prenez ensuite un morceau de film autocollant miroir et recouvrez l’intérieur de la boîte. Le film miroir va servir à refléter la lumière du néon de manière homogène, les côtés sont facultatifs mais si vous souhaitez une meilleure réflection je vous conseille de les recouvrir. Et n’oubliez pas de re-percer les trous de refroidissement à l’aide d’un tournevis, ou scalpel.

Décollez le film de protection, et passons maintenant à la peinture ! Pour la face de la boîte qui sera vitrée, disposez du masking tape sur les tranches pour cacher les petites encoches qui sont des petits éléments qui feront dire que votre light box est en fait une caisse à vin. Donc on recouvre délicatement la tranche et c’est reparti, on continue la peinture !

Munissez-vous d’un petit pinceau pour dégager les angles comme dirait une spécialiste de la déco… et de votre petit rouleau pour le reste de la boîte. Je vous conseille de passer plusieurs couches, car le bois a tendance à beaucoup boire la peinture !  Pendant que la peinture sèche, passons à la partie fun, la lumière, prenez votre néon, votre déco et votre câble !

Dénudez les câbles de votre néon à l’aide d’une pince coupante et passez le câble d’alimentation dans le trou latéral de la boîte.

Assemblez le câble au néon à l’aide d’un domino électrique, je sais comme ça cela fait un peu flipper mais je vous assure que ce n’est pas la mer à boire, bien au contraire ! Faites passer les deux fils du câble d’alimentation dans les deux trous d’un côté du domino et faites de même de l’autre côté de celui ci avec les fils du néon. Découpez un morceau de double face solide pour fixer le néon au fond de la caisse.

Maintenez quelques instants, le temps que le scotch se fixe bien, et fermez la caisse avec le verre dépoli ! Cela prend sérieusement forme !

Imprimez maintenant votre mot doux, prenez une feuille de calque et décalquez le mot. Mais libre à vous d’écrire n’importe quoi ! Faites-nous rêver, je suis curieuse de savoir ce que vous avez envie d’écrire sur vos murs ! Prenez maintenant vos Posca noir et repassez le lettrage ! Pour ceux qui ont la chance d’avoir une machine à découper type silhouette, vous pouvez aussi faire votre lettrage directement dans du sticker noir !

N’oubliez pas de remplir votre lettrage, soyez patients et faites plusieurs couches, le résultat n’en sera que plus beau ! Et TA-DA !

Lire la suite
inspiration / 23.05.2016

Happy Monday à tous,

Voici un peu de douceur pour commencer la semaine ! Cette histoire de bijoux éphémères avec Mai, cela fait un moment que l’on veut en parler, il y a 2 ans, elle avait été la rédactrice en chef invitée du magazine ModZik et m’a demandé d’imaginer des bijoux en fruits et en fleurs pour le portrait de la chanteuse Kelis (oui, oui, carrément). Pour le shoot j’avais amené plein de mes bijoux que j’avais fleuri. J’avais utilisé les bijoux comme base pour venir tisser des fleurs à l’intérieur, ils m’ont servi de tamis avant d’être complètement recouverts. Hyper délicats, terriblement fragiles, et photogénique à souhait. Avec Mai on s’est promis ce jour-là d’en faire quelque chose de cette idée. Et je suis contente de vous livrer aujourd’hui ce shoot Mère-Fille avec Mai et Tâm, carrément d’actualité !

Tam porte un pull The animals observatory et une jupe Bonton, et sur la photo précédente Mai porte un sweat shirt Samoe Samoe.

J’adore ces deux-là, elles sont si complices, si curieuses de tout, si créatives et si belles aussi. Tâm a 10 ans, elle est d’une beauté délirante et a déjà cette liberté et cet anticonformisme qui font la force de Mai. Et Mai je ne vais pas vous la présenter, mais pour moi, c’est réellement une très belle personne, une beauté complète. Elle a cette folie et cette lumière qui me l’ont fait aimer dès que je l’ai vue pour la première fois. Et son rire tonitruant résonne à chaque fois qu’elle décide de venir poser ses valises au bureau. Mai a le don de rendre les choses vraies à travers l’objectif de sa caméra, elle réalise des films sur la beauté en général qu’elle ne publie que sur son site, elle filme les gens se faisant beaux, mais cela ne passe pas uniquement par le maquillage, cela peut aussi passer par la façon qu’ils ont de faire de la musique, de cuisiner, de voyager, de danser… Mai est aussi color designer, c’est à dire qu’elle construit des palettes de couleurs pour l’industrie de la cosmétique, elle choisit aussi des couleurs de jus pour des parfums, si c’est pas un métier incroyable ça ! Elle a cette hyper sensibilité qui peut vous faire émouvoir sur un gilet orange de sécurité porté devant un mur turquoise… Depuis que je l’a connais je me surprends à avoir le souffle coupé par la beauté de la juxtaposition des couleurs dans mon quotidien ! Bon ben si, finalement je vous ai présenté Mai, encore !

Tam porte une robe jaune en popeline The animals observatory et Mai porte une blouse Sister Jane et un perfecto mauve Schott.

Et ce que j’aime toujours autant depuis que je la connais, c’est la regarder être maman. Mai a deux enfants : Tâm et Léo. Elle a une relation très différente avec les deux. Et en écrivant ces lignes je me dis que cela aurait été super de faire ce shoot avec Léo, même si je pense qu’il aurait eu un côté un brin plus sauvage que sa soeur ! J’ai l’impression que la relation entre Mai et ses enfants est très harmonieuse, j’aime la façon qu’elle a de les écouter, de les sonder et de tenter chaque jour de les comprendre, elle se remet en question aussi et je trouve ça très cool d’imaginer que ce n’est pas parce qu’ils ont 7 et 10 ans qu’ils ont tort… Mai a répondu a une super interview de Maman de Géraldine Dormoy l’année dernière que je vous conseille de lire !

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches pour voir plus de photos !

Tam porte une robe jaune en popeline The animals observatory et Mai porte une blouse sublime Manoush.

Et puis j’aime la façon qu’a Mai de se chercher, de chercher des réponses au travers de son site, de poser des questions sur sa vie personnelle, de trouver une forme d’épanouissement dans son métier, et d’y trouver la paix pour être de ce fait, un meilleur parent. Mai travaille actuellement sur son premier long métrage dans lequel elle racontera les histoires des femmes de sa famille, mais finalement les récits qui y seront contés auront quelque chose de très universel… Il y a quelques années, on lui a dit qu’elle était issue d’une lignée de femmes très malheureuses et du coup, elle se dit que pour Tâm, elle veut qu’elle se construise avec quelque chose d’autre que cet héritage-là, et qu’elle, sa mère, et sa grande mère, sont en train de ré-inventer l’histoire de cette famille. Mai est donc en plein montage de ce film qui s’annonce rempli de centaines d’émotions, j’ai hâte d’aller pleurer et pleurer de rire devant Les rivières !

Tam porte un pull en lurex The animals observatory.

Et en plus pour ce shooting un peu spécial c’est la belle et talentueuse Julie Perrot qui a réalisé ces images ! Julie, elle fait nos vidéos de couture depuis un petit bout de temps mais surtout je la connais car elle travaille avec Mai depuis bientôt 2 ans ! Julie attend en ce moment son premier bébé, je pense qu’une sorte de boucle s’est bouclée pour elle aussi ce jour-là. C’était trop bien d’être toutes ensemble pour quelques heures… Toutes si inspirantes !

Mai porte une veste Marie Sixtine et un polo Sessùn, et Tâm porte une combinaison et une ceinture The animals observatory, ainsi qu’un gilet Petit Bateau.

Je vous embrasse fort et n’oubliez pas de passer du temps avec vos mamans ce week-end ! (Martine je t’aime !)

Je voudrais remercier Pierre de Debeaulieu pour nous avoir offert ces magnifiques fleurs. Merci à Univers Presse et Catherine Miran pour nous avoir laissé emprunter ces tenues.

Lire la suite