FR EN
aboutcontactworkshop
Make my Lemonade

HAPPY SATURDAY #3

 

Hello mes petits chats ! 

Et oui vous ne rêvez pas, on dirait que le blog a quelque peu changé pendant ces derniers jours... Bon, rien de fou, je vous l'accorde mais quand même ! Personnellement je l'adore,ahah ça tombe bien non? Je le trouve plus frais, comme si on avait repeint la façade de la maison avant l'été. Je ne voulais pas le chambouler, je voulais qu'il soit le même mais en mieux... Cela vous plait ? Pour l'inaugurer je reprends les bonnes vieilles habitudes avec le petit street style...

 

HAPPY SATURDAY #3

 

Tout en Jaune et Bleu, j'avais envie de chanter "En Jaune et Bleu" un peu comme si Jeanne Mas avait été daltonienne... Bref, ce temps me rend euphorique, pouvoir porter des vestes de mi-saison me galvanise ! Et j'ai trouvé ce trench bleu parfait chez COS. Je trouve qu'il a une allure folle, cette gabardine un peu veloutée tient presque toute seule... Comme vous l'avez vu sur Instagram, je le quitte pas...

 

HAPPY SATURDAY #3

 

Et puis en faisant les photos hier, nous avons croisé un bureau de poste, et je me suis dit que j'étais vraiment raccord. J'ai bien essayé d'escalader les boîtes aux lettres, pour m'asseoir dessus mais en fait non, les talons, la salopette... c'était trop compliqué. Donc, non ceci n'est pas un post sponsorisé par La poste, même si inconsciemment, je me suis peut être inspirée... Que voulez vous, l'inspiration est partout, même  ! 

 

HAPPY SATURDAY #3

 

 Pour ce post, je porte une salopette blanche Lab Dip, des escarpins Sarenza jaune citron, évidemment avec des chaussettes marinière My lovely socks. Un pull tout doux J.Crew, un sac ballon Bea Buehler et mes lemons bleues de chez Jimmy Fairly, qui sont d'ailleurs disponibles sur le site et dans toutes les boutiques !  Et j'allais oublier ma fleur Karuna Balloo, dans mes cheveux. Je vous embrasse fort votre petite postière.

56

ETRE SON PROPRE PATRON

 

Mes petits chats, 

Cela fait si longtemps que j’avais envie de vous l’écrire ce post, mais je ne savais pas vraiment par où commencer, je ne pense pas détenir la vérité parce que des erreurs j’en fais plein mais je crois que j’avais besoin de recul pour mûrir ce post. Sans plus attendre, je vous livre ce mini kit de survie de la vie d’entrepreneur ! 

Je vais vous raconter une petite histoire : Il y a fort longtemps, et pourtant pas si longtemps, je foulais les marches de la première entreprise qui avait bien voulu m’accueillir pour faire mon premier stage. Je ne me souviens pas, si j’étais excitée ou contente mais je me souviens avec effroi et exactitude d’avoir pensé : «Cela va être dur de se lever le matin pour travailler pour quelqu’un d’autre ». Et tout de suite, après une petite voix, celle de la raison sans doute, a repris le dessus et a conclu un truc comme « t’es mal barrée ma vieille parce que ce n’est que le début d’une longue vie en entreprise ». 

 Et puis j’ai continué mes stages, mes CDD, mes petits boulots dans les bars, quelques CDI et puis j’ai eu la chance immense d’avoir eu un jour la bonne idée d’ouvrir Make My Lemonade. Pourquoi la bonne idée? Parce que tout d’un coup, un peu par hasard, ce blog a été mon terrain de jeu, l’endroit où j’avais envie d’expérimenter, les chemins sinueux des internets m’ont donné la chance de vous rencontrer et de continuer à vous voir de plus en plus nombreux et nombreuses chaque jour. J’ai continué à expérimenter, et mes scénographies pour le blog sont devenues des set design pour des shooting photos ou des vitrines et mes do it yourself sont devenus des ateliers pour animer des communautés pour des marques etc…  

Alors oui j’ai conscience d’avoir beaucoup de chance d’être arrivée là où j’en suis aujourd’hui, mais très honnêtement, je crois que je n’ai jamais autant travaillé que depuis que je n’ai plus de "vrai" travail . Je me souviens très bien d’une discussion que j’ai eue un week-end avec une amie à qui je disais vouloir essayer de faire de mes activités liées à Make My Lemonade mon activité principale. Je me souviens qu’elle m’a dit d’attendre 6 mois, que c’était peut être encore un peu tôt. Et puis la vie a fait que le lundi suivant, on me proposait une rupture conventionnelle et j’ai accepté la peur au ventre de me lancer dans une activité aussi folle que de vivre de mon petit site internet. Sans la moindre idée que ce que je fais n'appartient à aucune norme, et sans le moindre recul sur ce nouveau métier qui m’attendait.

 

ETRE SON PROPRE PATRON

 

Et bien vous savez quoi ? Cela a été la chose la plus courageuse et la plus insensée que je n’ai jamais faite : me lancer, sans filet. Devenir mon propre patron, pour me lever chaque matin et travailler pour moi et pour mes rêves. Vous vous rendez compte, c’était il y a 2 ans, j’avais 25 ans, c'était hier et pourtant j’ai l’impression d’avoir traversé des décennies. Cela n’est pas simple mais comme je suis devenue une vieille personne de presque 27 ans pleine de sagesse, je peux essayer de vous donner quelques astuces pour vous lancer, vous aussi sans filet.

- Demandez de l’aide. Ahaha super merci, non mais sérieusement lorsque vous montez votre structure, faites-vous conseiller par un comptable à qui vous allez expliquer vos activités et ensemble vous choisirez la meilleure option pour monter votre entreprise. Rencontrez-en plusieurs, c’est important de vous sentir en confiance et à l’aise avec cette personne, et surtout, soyez sûrs que cette dernière comprenne bien ce que vous faites pour vous aiguiller au mieux avec toutes les subtilités de la législation française.

- Soyez organisés, c’est bête et j’adore que ce soit moi qui vous dise cela, je ne suis pas un modèle d’organisation mais j’y travaille très dur et je sais que si je pouvais l’être un peu plus, cela me faciliterait grandement la vie. Avant de partir de votre bureau, préparez votre liste des choses que vous avez envie et que vous devez faire pour le lendemain sur une colonne « Dream list of the day ». Sur une colonne c’est important et comme la vie est mal faite, vous allez oublier des trucs, et puis vous allez recevoir des mails, et des appels avec des nouvelles choses à faire et bien, notez tout cela dans une nouvelle colonne, je l’ai baptisée personnellement « Shit happens ». Mais à la fin de la journée, si j’ai rayé tous les trucs sur la colonne reloue, je suis carrément plus légère, même si je n’ai pas rayé toutes les choses de ma to do liste de mes rêves. (Non je ne suis pas folle)

- Rationalisez votre temps : par exemple, au lieu d’accepter de faire des déjeuners tous les jours de la semaine qui littéralement vous coupent les journées en deux, faites des petits déjeuners près de votre lieu de travail… Et, autre tips, prévoyez une seule journée par semaine où vous faites tous vos rendez-vous, réunions, comme le mercredi par exemple et si jamais un de vos clients ne peut pas, fixez un rendez vous le mercredi suivant ou sinon, un petit déjeuner ou un skype. Mais vraiment, fixez vos propres règles, parce qu’entre le temps de se rendre au rendez-vous, préparer ce que l’on va dire, faire cette réunion, retourner au bureau, et se replonger sur un nouveau projet, il s’est passé 3 heures et ça pour juste un seul rendez-vous… 

- Décrochez. Quand on se lance, les vacances, les jours fériés et les week-ends sont des concepts très flous, mais je vous le rappelle à vous (et à moi), sont très importants un week-end. Bon, c’est vrai, je ne prends pas vraiment de vacances, même pas du tout d’ailleurs, mais passée une certaine heure de la journée, je raccroche, et je me réserve au moins un jour dans le week-end même si c’est dur, même si il y a des choses à faire. On ne touche pas son ordinateur, même pour de faux ou pour prendre sa température. Électrifiez-le s’il le faut, mais essayez de vous préserver pour mieux revenir et pour ne pas exploser en plein vol. Parce que même si c’est galvanisant de travailler pour ses rêves, votre corps, est une machine et à un certain moment l’adrénaline ne suffit plus, alors prenez soin de vous et vous verrez comme vous allez bondir de votre lit le lundi matin ! 

- Rangez, je crois que je vais en faire rigoler quelques-uns mais c’est vrai, je suis devenue ordonnée, "ça dépasse" un peu des fois parce qu’il est dur de faire taire sa nature profonde. Mais c’est un vrai bonheur d’arriver derrière son bureau le matin, nickel sans un bout de papier et des confettis de stress sur son plan de travail. Et le soir, avant de partir juste après sa dream list, rangez tout, pour commencer le processus de décrochage. Et puis j’ai un autre truc quand je suis en panique (cela arrive) et que j’ai quelque chose d'urgent à faire, tout d’un coup, je me sens investie d’une mission irrépressible de nettoyer et trier un tiroir rempli de petit matériel de bureau. Certains crierons à la procrastination et bien non, figurez-vous que cela est une sorte de mécanisme de survie, ranger et faire le vide aident à organiser sa pensée, à maîtriser un espace (dompter son esprit ? ), on se sent plus léger après, toujours à la bourre certes, mais beaucoup plus efficace et disposé pour gérer la situation. Alors on respire on range et on s’y met.

- Vous posez des objectifs. Même pas de gros mais, faites-vous des tableurs excel ou des googles sheets et notez vos progressions, mois après mois, et donnez-vous des challenges pour ne pas oublier pourquoi vous travaillez autant. Cela peut être des objectifs financiers, ou bien tout faire pour obtenir des parutions dans de la presse spécialisée, ou bien se donner le challenge de trouver de nouveaux partenaires plus compétitifs, challengez-vous et avancez ! 

- Accepter de ne pas être un super héros.  Au début il n’y a pas de miracle, quelle que soit votre activité, il va falloir travailler d’arrache pied et tout faire, tout, même les notes de frais, même le commercial acharné, même le créateur de génie, et même l’avocat du diable, tout je vous dis. Et puis un jour, je vous souhaite qu’il arrive vite, vos finances vous permettront d’embaucher de l’aide ! Et ce jour là, c’est chaud. Parce qu’il va falloir accepter Robin ( imaginez que vous êtes Batman ), qu’il va falloir lui faire confiance, apprendre à déléguer et localiser ses points forts. Période charnière mais Anna Gavalda l’a dit avant moi « Ensemble c’est tout », ou la Belgique « l’union fait la force ».  En gros, à un c’est bien mais à deux c’est mieux… Vous allez être une team, faire des réunions, tout ça… Cela devient concret ! 

J’espère que ce long post aura pu vous aider un peu ! C’est difficile pour moi de donner des leçons car je suis en plein dedans, j’avance à tâtons mais depuis 3 ans, j’ai l’impression que ma vie n’a jamais été aussi riche et même s'il y a plein de facettes que je ne maîtrise pas, j’ai la sensation d’apprendre tellement de choses sur la vie trépidante d’être son propre chef, et d’accéder chaque jour un peu plus à ses rêves. Je vous embrasse bien et fort et n’hésitez pas à agrandir ma liste de tips de jeune entrepreneur dans les commentaires !  

 

ETRE SON PROPRE PATRON

274
INSTAGRAM
© 2015 MAKE MY LEMONADE
lisa@makemylemonade.com

Des news,
des concours exclusifs,
et de l'amour...

Ne ratez rien !