Nouvelle histoire, nouveau chapitre, nouvelle collection. Si je vous dis que c’est la plus belle, vous me répondrez sans doute que je dis ça à chaque fois, et vous n’auriez pas à tort. Mais en fait, non, c’est la plus belle. Je n’ai jamais eu de retours aussi positifs de la part des gens qui gravitent autour du studio. Depuis 15 jours, je vide mes placards pour adopter l’intégralité de cette collection. C’est normal, me direz vous, sauf que pour les précédentes, je me faisais souvent avoir : je m’étonne toujours de l’engouement des collections et je ne peux plus commander ma taille, et me dis que c’est le destin, que j’aurais peut être la chance de trouver mon bonheur dans un retour de commande au studio. Mais cette fois ci, il n’en est rien. Oeil pour oeil, dent pour dent, je ne me ferai pas avoir !

Et puis, c’est différent cette fois aussi, parce que d’ordinaire, quand une collection sort, je suis déjà à fantasmer sur la suivante. Mais là, je me surprends à traquer les camions qui sillonnent l’Europe et qui contiennent mes précieux nouveaux compagnons de l’hiver ! J’ai rarement été, autant excitée par des vêtements de ma propre collection. Evidemment que je les aime mes produits,  mais il y a des fois, où j’adore encore plus l’univers coloré d’une histoire, ou le film que l’on a imaginé avec Simoné, ou l’ambiance du studio qui a bercé les mois durant dans lesquels on a construit la collection. Mais cette fois-ci, je suis excitée par tout. J’aimerais presque que le temps s’arrête pour suspendre cet instant. Moi qui suis toujours en train de calculer mon coup d’après.

(N’hésitez pas à cliquer sur les flèches à droite et à gauche des images <3)

Le temps est bon. Bon comme cette sensation où l’on réalise qu’on apprend à chaque fois un peu plus. Et avec le mini recul qu’on a maintenant, je pense que c’est la collection la plus aboutie, de part le nombre de pièces, les accessoires, les imprimés, la qualité des matières, et toutes les choses que l’on a dire… Depuis le début, j’ai l’impression que l’on cherche à imaginer des vêtements différents, qu’on ne voit pas partout et dans lesquels on se sent bien. Mais cette marque, Wear Lemonade, évolue et grandit vite. Et un peu comme une chanson des L5, j’ai la sensation qu’elle a voulu être toutes les femmes de votre vie. Mais aujourd’hui, je me dit que cette nouvelle collection a quelque chose de plus mature, plus féminine aussi. J’avais envie d’imaginer des pièces intemporelles mais dans l’air du temps, comme une Simone de Beauvoir sexy ou une Jacky Kennedy en Stan Smith. Il fallait donc des belles pièces pouvant traverser les saisons et qui nous donnent cette sensation d’être toujours confortables, belles et puissantes.

Certains diront qu’il y a un petit goût de nostalgie dans l’univers de cette histoire. Je répondrai qu’il est évident que l’on a puisé dans le dressing de nos mères et nos grands mères pour piocher le meilleur des vêtements qu’on a toujours rêvé de leur piquer. Vous savez, ces pièces qu’on a fantasmé posséder, et même si on savait qu’un jour elles capituleront et nous les donneront… On a eu marre d’attendre que la transmission se fasse. Alors, on a décidé de vous aider à écrire votre propre histoire, en imaginant ces pièces, qu’un jour, vous aussi vous transmettrez…«  Le temps est bon, le ciel est bleu… »

Cette chanson d’Isabelle Pierre, même si vous ne l’avez jamais entendu auparavant, ne peut pas vous laisser indifférent. Moi, elle m’évoque ce genre de moment de vie qu’on cherche à retrouver. Cet instant qui revient toujours, quand on s’y attend le moins. Celui qui s’installe dans l’inconfort, qui arrive sans crier gare, souvent pour moi, quand je n’ai pas envie de sortir. Un de ces soirs où je me laisse entraîner par le mouvement général et puis soudain, le jour se lève, la nuit s’achève, et se conclut par être la soirée de ma vie… C’est ce que m’inspire cette chanson, ce goût de liberté absolue,  la magie des moments où rien de mal ne peut vous arriver si vous êtes inspirée ou entourée de gens passionnants…

Merci à Laurence Revol pour ces images, à Laurence Maestrello pour le Makeup, à Hélène Rabu via Simone App pour les coiffures. Merci à Souki, Coline, Léa et Marine pour s’être glissé dans nos vêtements le temps d’un shooting (et plus je l’espère…). Merci à Jonak pour le prêt des chaussues et à Roadster pour l’opportunité de dingue de louer ce bijoux de Mustang.

Et merci aussi à tout le lemonade Studio <3