HAPPY FRIDAY #53

make-my-lemonade-happy-friday-portrait

 

Mes petits chats,

J’espère que vous allez bien. J’ai écrit plusieurs fois cet article dans ma tête et puis je me suis dit qu’évidemment j’allais oublier des choses, alors aujourd’hui je me lance, et puis si j’en oublie  ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part, je répondrai dans les commentaires sur le sujet. Je vous préviens, cela va être un peu long…

Il y a plusieurs personnes qui m’ont demandé de faire un petit point sur la façon dont je gagne ma vie et autres détails relatifs au fait d’avoir un blog. Déjà, je me suis sentie comme un ministre à qui on demande de montrer patte blanche en rendant public son patrimoine immobilier ! Et puis, je me suis dit que oui, après tout si le blog existe et marche, c’est grâce à vous et que je pouvais bien vous expliquer comment cela fonctionne.

Pour faire bref, je ne vis pas de mon blog, on va dire que ce site n’est pas mon unique source de revenus. J’ai la chance incroyable de faire ce que j’aime et d’avoir un métier à la carte. Aujourd’hui, j’ai la sensation que mes journées font 48 heures, je bosse comme une folle, j’adore ça, tout en étant je l’espère, saine d’esprit et en gardant le fameux burn out à distance. J’ai un million d’envies, d’idées et de choses en cours, je suis un peu comme un jongleur, qui, de temps en temps, lâche une balle mais la rattrape avec le pied. Je sais que j’ai un mal fou à « décrocher » mais j’y travaille. NO PAIN NO GAIN.

 

make-my-lemonade-happy-friday-pied-53

 

Le blog me rapporte de l’argent avec des liens affiliés, des collaborations, des placements de produits, des bannières, des workshops, etc… Mais j’ai aussi un métier, je fais du set design/ de la direction artistique, du stylisme, du conseil/ et puis diverses choses inclassables. Je ne vous raconte pas mes tableaux excel pour m’y retrouver à la fin du mois.

Vous pouvez penser que je me fais de l’argent sur votre dos, enfin sur vos yeux notamment. Je dis « je » mais je pense que je ne suis pas la seule « fille avec un site internet » qui doit penser cela. Mais vu tout le temps que prennent la préparation des photos, la rédaction d’un article (je ne vous parle même pas des DIY), le montage des vidéos, la recherche d’informations, etc… je pense qu’il est normal de gagner de l’argent de cette manière. Et puis tout le temps que je passe sur le make my lemonade, c’est du temps que je ne passe pas à travailler sur mes autres activités et c’est du temps que je ne passe pas avec ma famille et mes amis. Je ne me plains pas car, encore une fois, c’est mon choix et un plaisir de travailler, mais tout travail mérite salaire.

Vous allez me dire que le blog doit rester un espace libre, de pur partage et d’amour. Mais le partage et l’amour ne remplissent pas mon frigo et ne paient pas mon loyer. Vous pouvez me dire aussi que les collaborations rendent les choses moins authentiques, que je pourrais perdre ma liberté d’expression. Et bien je vous assure que je reste libre de mes choix, que je refuse des opérations rémunérées parce que je ne vois pas l’intérêt de vous parler d’un produit dont vous entendrez parler sur 12 blogs différents dans le mois en cours, mais c’est une sorte de luxe car j’ai d’autres sources de revenus.

 

make-my-lemonade-happy-friday-53

 

Les liens affilés

Pour ceux et celles qui ne sont pas hyper connectés, je vous raconte ce que c’est. Il y a différentes plateformes sur lesquels il faut créer un compte puis on s’inscrit à des programmes d’affiliation, il y a le programme « Amazon », le programme « Asos » ou bien « Top Shop », il en existe des centaines de milliers. Puis, une fois inscrit, on peut générer des liens trackés. Les liens ce sont les blocs-textes en surbrillance sur lesquels on clique pour aller voir le produit à la source comme un lien normal, ceux-là sont trackés car il y a dans le début de url, le nom de la plateforme. Et si vous achetez le produit dont j’ai mis le lien, je touche un pourcentage sur la vente (entre 5 et 10% selon les programmes), cela ne signifie pas que vous allez payer plus cher, mais juste que « Top Shop » va rogner un peu sa marge pour me rémunérer de la visibilité que je lui aurais offerte. Je vous avoue que je ne gagne pas des sommes astronomiques car je fais peu de looks mais je trouve que c’est un moyen discret et qui ne clignote pas dans tous les sens.

Les bannières

Je pourrais dire pour LA bannière, parce que je suis une relou de l’esthétisme, que je n’en veux qu’une. J’ai une régie publicitaire qui représente de nombreux sites. Cette régie me propose des collaborations, des bannières et autres placements produits que je choisis ou non de faire. Lorsque qu’il y a plusieurs campagnes d’affichage avec des bannières à la même période, vous n’en verrez qu’une à la fois car un système de roulement est mis en place ; lorsque l’on rafraichit la page, la bannière change. Et je ne touche de l’argent que si vous cliquez, vous n’êtes obliger de rien encore une fois. 

 Les collaborations et autres placements de produits

 Comme vous avez pu le remarquer, je n’en fais pas des caisses.. Parce que voilà, j’en fais quand je sens que je sais que nous ne serons pas 45 filles à vous parler d’un nouveau mascara révolutionnaire… Je ne veux pas passer pour une sainte mais vraiment je pense qu’avant tout, je cherche à faire quelque chose de créatif, avoir quelque chose d’intéressant à dire et enfin j’essaie de me mettre à votre place pour trouver  » le bénéfice lecteur ». Si collaboration il y a, je vous le dis dans l’article ; cela a été le cas pour Armani et les rouges à lèvres en octobre dernier, j’avais justement carte blanche, c’était créatif et je me suis vraiment amusée à préparer cet article.

 

make-my-lemonade-happy-friday-detail

 

 Et puis je me répète mais j’ai la chance de pouvoir refuser des opérations mais si je peux me le permettre, c’est parce que le blog n’est pas ma seule source de revenus et cela me permet de garder ma ligne éditoriale fidèle à ce que j’ai envie qu’elle soit. Je veux rester libre de choisir mes partenaires, et qu’ils me fassent confiance pour créer des contenus différents, un peu comme mes clients pour mes autres activités: j’aime imaginer des choses créatives avec un bon brief de départ comme cahier des charges et alors je m’amuse et je brode… 

Je suis assez lucide sur le fait qu’aujourd’hui les blogs ont le vent en poupe, que les marques qui sous estiment encore ces nouveaux influenceurs ont du souci à se faire, mais je reste convaincue qu’il ne faut pas faire n’importe quoi sous prétexte qu’il y a un bon billet à la fin mais essayer de faire les choses intelligemment.

Et pour revenir à nos moutons je porte aujourd’hui une veste H&M d’une ancienne collection mais dans le genre pailleté avec un motif fou vous pouvez vous rabattre sur celle-ci, une chemise New Look ancienne également mais heureusement UO est toujours là ! Un pull Kutjen, un jean MIH et des escarpins Sarenza.

 

  

HAPPY FRIDAY #44

Mes petits loups des bois, 

Je viens de rentrer de ma semaine de vacances c’était trop bien, si bien cela faisait des siècles qu’il n’avait pas fait BEAU et  CHAUD en juillet près de Bordeaux pour mes nanos vacances! Le bonheur… Je rebondis pour vous remercier pour vos commentaires sur la semaine ice ice baby, ça me donne réellement envie de continuer de faire d’autres séries et puis le sujet me paraît tellement déclinable, bref… Il m’est désormais impossible de me vernir les ongles sans manger une glace… Je rebondis sur cette histoire de glace, mais je me suis faite la réflexion que c’était évident qu’il fallait que je vous parle de mon travail en vous montrant des glaces… Comme si cela allait de pair, mon métier serait une sorte de gourmandise, un bonbon qui me donne envie de me lever le matin… Je trouve ça cool, je trouve ça même beau même si certain jour je mange des bonbons amèrs… Ça vaut 100 fois le coup! 

Et pour vous lâcher un peu avec ces histoires de boulot, je voulais vous raconter une dernière anecdote mignonne. Ma nièce Malia 10 ans m’a demandé cette semaine: Ma tata, c’est quoi ton métier en fait?  C’est dur à expliquer même à une enfant qui est loin d’être bête… Je me suis trouvée démunie, je n’allais pas lui parler de set design ou de direction artistique…

J’aurais du lui dire que je suis un couteau suisse…. Happy friday les chats!

 

happy-friday--44

 

En ce chaud vendredi je porte des chaussures trouvées sur Sarenza, une petite jupe Zara de cette saison, une blouse cropped White Pepper, mon collier Mango que je ne vous présente plus… Et mon sac de l’amour souvenez-vous! Merveilleux weekend! 

 

happy-friday -44

  

HAPPY FRIDAY #38

Happy friday todos! 

Je suis de terriblement bonne humeur, la faute à qui hein? La faute à vous, qui me balançez de l’amour en pleine poire, tout cet amour j’en fais quoi? Ben j’avoue je le reçois, je me roule dedans, j’y suis bien et je profite MERCI! ( encore!? ok j’arrête mais quand même merci pour tout ça)

Et aussi si je suis de bonne humeur c’est la faute à ma nouvelle coupe, qui dis- je ma nouvelle cut… Evidemment c’est signé notre Fred national, j’adore l’idée que Fred est une chose rare et précieuse.  Un peu comme un couturier de la tête, comme si j’avais une paire de louboutin à la place des veuch… Merci Fred, pour tes doigts et ton coup de ciseaux d’or.

Mais vous allez me dire mais tu ne vas plus pouvoir faire ton chignon sur le dessus de ta tête?! Et bien non et j’en suis bien contente. Dans cette décision quasi existentielle du « on coupe ou on coupe pas? » je me sens toute neuve! Ma mère ( décidément je vous en parle tous les jours en ce moment…) m’a envoyé cette photo de moi à 5 ans avec un Bun et une marinière et je me suis dis: c’est fou on pourrait refaire la même.

Mais en fait cela m’a fait un peu flipper, le temps qui passe qui passe, et merde cela fait 20 ans que tu as la même tête, coupe, look etc… La nuit suivante dans un rêve tellement introspectif qui ferait défriser la barbe de Freud, J’ai rêvé que je me coupais le bun à la base du chignon…. Je vais mal. J’appelle Fred évidemment à 8h04 et il me dit: on coupe bébé. Et là je revis, allez savoir pourquoi comme une renaissance ( oui une renaissance, je n’exagère pas ) une page qui tourne, des cheveux qui volent…Je suis folle, passez un merveilleux week-end!  

 

happy-friday-38 

 Aujourd’hui je porte, des petites ballerines adorables Valensi sur Sarenza, Des collant plumetis rouge H&M, et un chino rouge La redoute, cette silhouette devrait vous en rappeler une autre…  Une robe shoppé il y a plus d’un an chez topshop mais elle était tellement courte que je préfère la porter en blouse… un sac chaton DIY…. le mien celui la, et du rouge à lèvre Rimmel london le KISS OF LOVE 111. LOVE U 

 

happy-fridaycut