HAPPY FRIDAY #53

make-my-lemonade-happy-friday-portrait

 

Mes petits chats,

J’espère que vous allez bien. J’ai écrit plusieurs fois cet article dans ma tête et puis je me suis dit qu’évidemment j’allais oublier des choses, alors aujourd’hui je me lance, et puis si j’en oublie  ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part, je répondrai dans les commentaires sur le sujet. Je vous préviens, cela va être un peu long…

Il y a plusieurs personnes qui m’ont demandé de faire un petit point sur la façon dont je gagne ma vie et autres détails relatifs au fait d’avoir un blog. Déjà, je me suis sentie comme un ministre à qui on demande de montrer patte blanche en rendant public son patrimoine immobilier ! Et puis, je me suis dit que oui, après tout si le blog existe et marche, c’est grâce à vous et que je pouvais bien vous expliquer comment cela fonctionne.

Pour faire bref, je ne vis pas de mon blog, on va dire que ce site n’est pas mon unique source de revenus. J’ai la chance incroyable de faire ce que j’aime et d’avoir un métier à la carte. Aujourd’hui, j’ai la sensation que mes journées font 48 heures, je bosse comme une folle, j’adore ça, tout en étant je l’espère, saine d’esprit et en gardant le fameux burn out à distance. J’ai un million d’envies, d’idées et de choses en cours, je suis un peu comme un jongleur, qui, de temps en temps, lâche une balle mais la rattrape avec le pied. Je sais que j’ai un mal fou à « décrocher » mais j’y travaille. NO PAIN NO GAIN.

 

make-my-lemonade-happy-friday-pied-53

 

Le blog me rapporte de l’argent avec des liens affiliés, des collaborations, des placements de produits, des bannières, des workshops, etc… Mais j’ai aussi un métier, je fais du set design/ de la direction artistique, du stylisme, du conseil/ et puis diverses choses inclassables. Je ne vous raconte pas mes tableaux excel pour m’y retrouver à la fin du mois.

Vous pouvez penser que je me fais de l’argent sur votre dos, enfin sur vos yeux notamment. Je dis « je » mais je pense que je ne suis pas la seule « fille avec un site internet » qui doit penser cela. Mais vu tout le temps que prennent la préparation des photos, la rédaction d’un article (je ne vous parle même pas des DIY), le montage des vidéos, la recherche d’informations, etc… je pense qu’il est normal de gagner de l’argent de cette manière. Et puis tout le temps que je passe sur le make my lemonade, c’est du temps que je ne passe pas à travailler sur mes autres activités et c’est du temps que je ne passe pas avec ma famille et mes amis. Je ne me plains pas car, encore une fois, c’est mon choix et un plaisir de travailler, mais tout travail mérite salaire.

Vous allez me dire que le blog doit rester un espace libre, de pur partage et d’amour. Mais le partage et l’amour ne remplissent pas mon frigo et ne paient pas mon loyer. Vous pouvez me dire aussi que les collaborations rendent les choses moins authentiques, que je pourrais perdre ma liberté d’expression. Et bien je vous assure que je reste libre de mes choix, que je refuse des opérations rémunérées parce que je ne vois pas l’intérêt de vous parler d’un produit dont vous entendrez parler sur 12 blogs différents dans le mois en cours, mais c’est une sorte de luxe car j’ai d’autres sources de revenus.

 

make-my-lemonade-happy-friday-53

 

Les liens affilés

Pour ceux et celles qui ne sont pas hyper connectés, je vous raconte ce que c’est. Il y a différentes plateformes sur lesquels il faut créer un compte puis on s’inscrit à des programmes d’affiliation, il y a le programme « Amazon », le programme « Asos » ou bien « Top Shop », il en existe des centaines de milliers. Puis, une fois inscrit, on peut générer des liens trackés. Les liens ce sont les blocs-textes en surbrillance sur lesquels on clique pour aller voir le produit à la source comme un lien normal, ceux-là sont trackés car il y a dans le début de url, le nom de la plateforme. Et si vous achetez le produit dont j’ai mis le lien, je touche un pourcentage sur la vente (entre 5 et 10% selon les programmes), cela ne signifie pas que vous allez payer plus cher, mais juste que « Top Shop » va rogner un peu sa marge pour me rémunérer de la visibilité que je lui aurais offerte. Je vous avoue que je ne gagne pas des sommes astronomiques car je fais peu de looks mais je trouve que c’est un moyen discret et qui ne clignote pas dans tous les sens.

Les bannières

Je pourrais dire pour LA bannière, parce que je suis une relou de l’esthétisme, que je n’en veux qu’une. J’ai une régie publicitaire qui représente de nombreux sites. Cette régie me propose des collaborations, des bannières et autres placements produits que je choisis ou non de faire. Lorsque qu’il y a plusieurs campagnes d’affichage avec des bannières à la même période, vous n’en verrez qu’une à la fois car un système de roulement est mis en place ; lorsque l’on rafraichit la page, la bannière change. Et je ne touche de l’argent que si vous cliquez, vous n’êtes obliger de rien encore une fois. 

 Les collaborations et autres placements de produits

 Comme vous avez pu le remarquer, je n’en fais pas des caisses.. Parce que voilà, j’en fais quand je sens que je sais que nous ne serons pas 45 filles à vous parler d’un nouveau mascara révolutionnaire… Je ne veux pas passer pour une sainte mais vraiment je pense qu’avant tout, je cherche à faire quelque chose de créatif, avoir quelque chose d’intéressant à dire et enfin j’essaie de me mettre à votre place pour trouver  » le bénéfice lecteur ». Si collaboration il y a, je vous le dis dans l’article ; cela a été le cas pour Armani et les rouges à lèvres en octobre dernier, j’avais justement carte blanche, c’était créatif et je me suis vraiment amusée à préparer cet article.

 

make-my-lemonade-happy-friday-detail

 

 Et puis je me répète mais j’ai la chance de pouvoir refuser des opérations mais si je peux me le permettre, c’est parce que le blog n’est pas ma seule source de revenus et cela me permet de garder ma ligne éditoriale fidèle à ce que j’ai envie qu’elle soit. Je veux rester libre de choisir mes partenaires, et qu’ils me fassent confiance pour créer des contenus différents, un peu comme mes clients pour mes autres activités: j’aime imaginer des choses créatives avec un bon brief de départ comme cahier des charges et alors je m’amuse et je brode… 

Je suis assez lucide sur le fait qu’aujourd’hui les blogs ont le vent en poupe, que les marques qui sous estiment encore ces nouveaux influenceurs ont du souci à se faire, mais je reste convaincue qu’il ne faut pas faire n’importe quoi sous prétexte qu’il y a un bon billet à la fin mais essayer de faire les choses intelligemment.

Et pour revenir à nos moutons je porte aujourd’hui une veste H&M d’une ancienne collection mais dans le genre pailleté avec un motif fou vous pouvez vous rabattre sur celle-ci, une chemise New Look ancienne également mais heureusement UO est toujours là ! Un pull Kutjen, un jean MIH et des escarpins Sarenza.

 

  

HAPPY FRIDAY #51

make-my-lemonade-happy-friday-51-5

 

Happy Friday les chatons! 

Et oui on est déjà vendredi, l’année recommence et les semaines s’amusent de nouveau à passer trop vite… Alors comme promis, je vais vous parler de mes résolutions 2014, même si dans le fond il est vrai que cela ne regarde que moi, les écrire m’aide déjà à tenter de les tenir, comme si je les intégrais mieux ( vue de l’esprit?)

Alors ma résolution numéro un, devant toutes les autres: C’est de prendre de l’avance dans tout, de continuer certes à prendre les jours comme ils viennent, mais d’être bien organisée, pire, de devenir l’Organisation. Trop de choses se bousculent dans ma tête et je jongle avec beaucoup de sujets, mon angoisse est toujours de pas avoir assez de temps pour tout faire, et le temps que je perds à « paniquer », je me dis qu’il serait mieux employé à planifier et organiser mes journées. Jusqu’ici j’y arrive très bien, je voudrais juste que cette année, cela continue mais plus sereinement et encore mieux! Keep cool 2014…

 

make-my-lemonade-happy-friday-51-4

 

Ma résolution numéro deux, c’est évidemment de continuer à faire les choses avec coeur, de continuer à trouver de nouvelles façons de montrer, d’essayer de vous surprendre, pour faire bref, de me réinventer tout en restant fidèle à ce que je suis… Pas facile hein! 2014 New « myself’… Ou quelque chose dans ce goût là.

  make-my-lemonade-happy-friday-51

 

Et ma résolution numéro trois, la dernière , oui je n’en ai que trois car je me dis que si je me fais une liste longue comme le bras je ne m’y tiendrai jamais… C’est de profiter des petites victoires! De me réjouir des petits moments, comme : la fin d’un projet, un ancien client qui rappelle pour un nouveau job, une pluie de beaux commentaires, etc… Prendre ces choses comme des encouragements car c’est ce qu’elles sont, plutôt que de me sentir submergée de pression pour faire mieux que la fois précédente. 2014 Take it easy…

 

make-my-lemonade-happy-friday-51-3

 

Alors voila mes 3 résolutions, j’ai l’impression qu’en me relisant je suis un peu flippée comme  fille, mais vous savez, je préfère me dire que rien n’est jamais acquis, et toujours rester sur le qui-vive, plutôt que de me reposer sur mes lauriers (je vais vous sortir tout mon répertoire d’expressions toutes faites aujourd’hui…) Alors exit les résolutions : ne plus aller au mac do (car je l’ai déjà atomisé le 1er Janvier), faire du sport 3 fois par semaine (ahahah), ranger les choses au fur et mesure que je les sors (pffff), étendre les lessives des qu’elles sont finies et ne pas les faire tourner 2 fois etc… Mais ça, ça reste entre moi et moi, je sais que de les écrire cela vous fera uniquement sourire, mais finalement ces résolutions là ce sont que des détails… Et vous c’est quoi vos « vraies » résolutions? 

 

make-my-lemonade-happy-friday-51-2

 

Alors pour en revenir à notre sujet du jour, le happy friday, je porte un bonnet rouge (aucun lien avec une cause liée à l’actualité) Uniqlo, Une chemise de bucheron Uniqlo, un collier offert par la douce Caroline de Numéro 8, Une jupe et un manteau doudou Uniqlo, un sac de dame Le tanneur, twisté avec une paire de baskets New balance. Ah oui et parce que vous allez me le demander, je le sens,  je porte un rouge à lèvre Urban Decay « F-Bombe »….

  

Happy Gatsby’s FRIDAY

HAPPY FRIDAY les chats! 

Ça y est je vous livre enfin les fameuses photos de Pauline Darley. J’adore travailler avec elle… Elle est si douce et nos échanges sont de vrais ping-pongs créatifs. Pauline n’était pas une grande fan de l’époque Art déco, j’ai dû ruser, et la convaincre que nous allions faire une ambiance un peu étrange, un peu inquiétante, un peu pierrot aussi et carrément tragique… Je rebondis mais une semaine spéciale Pierrot sur le blog ça serait intéressant non?

Je voulais dire Merci à Alexis et Marilou pour nos avoir si gentiment accueillies au Moonshiner. Merci à Nelly de make my beauty pour le make-up, merci à Ludovic d’Urban Decay pour nous avoir fourni les fards et aussi crayons magiques. Merci à Asos pour nous avoir prêté les vêtements de folie. Merci à Karuna Balloo pour tous ces head bands et ces fleurs dorées incroyables. Merci à Reine Rosalie et à Galia pour les bijoux. Et des merci merci merci à Alexia, Camille, Manon, Lara, Justine, et Célia! 

 

5bis

 

Ici, je porte une coiffe Karuna Balloo, une cape brodée vintage, et Léon le héron porte une collier reine rosalie.

  

1

 

Je porte ici une robe « plus dingue tu meurs » Asos, une veste en fourrure synthétique Asos, des collants Dim et des chaussures Mellow Yellow, et un collier de perles géantes DIY.

 

6bis

 

Je porte ici un top FrenchTrotters bientôt disponible, des boucles d’oreilles Galia, et Paulo le Manchot porte des fleurs Karuna Balloo.

 

10bis

 

Ici je porte un turban et des fleurs Karuna Balloo ( décidément! ) et une robe incroyable Asos.

 

8

 

Ici je porte un pyjama Asos, une coiffe Karuna Balloo, Et Léon le héron et moi même portons des bijoux Reine Rosalie.

 

4bis

 

La voilette à noeud graphique est signée Karuna Balloo….

 

DSC09327

 

 Punie au coin, je vous montre mon tatouage d’ado… J’ai numéroté mes grains de beauté comme des points à relier, et puis toujours cette robe….

 

9bid

 

Et une petite dernière pour la route, avec toujours le pyjama Asos et des chaussures de folie Michel Vivien.

  

HAPPY FRIDAY #49

make-my-lemonade-happy-friday-portrait

 

Happy Friday les chats! 

Je suis au taquet, en pleine forme, des idées plein la tête, le moral au beau fixe, c’est bon ça non? Je reçois des dizaines de mais me demandant si il y aura un workshop en novembre, malheureusement non, la faute à: pas le temps d’organiser ça bien, une caisse de boulot et je ne vais pas me plaindre mais c’est sacrément du job d’organiser ces workshops, et ne voulant pas bâcler les choses, je préfère repousser, et pour la peine pour décembre il y en aura deux!

Un workshop « cadeau » avec Uniqlo, cadeau car je vais vous faire gagner 5 places pour y assister et il y aura 5 autres places à gagner sur le facebook de la marque mais ça, je vous en parlerai le moment venu, ne vous inquiétez pas. Vous allez voir, avec le mois de décembre cela va être la fête sur Make my lemonade!

Et il y aura aussi un autre workshop pour la fin du mois de décembre, un classique on peut dire. Si vous ne voulez rien rater, j’annoncerai le jour et l’heure de la mise en ligne des workshops dans la newsletter du blog, une newsletter qui sentira bon le citron et qui ne vous pourrira pas votre boîte mail. Juste un envoi par mois pas plus, promis! 

 

make-my-lemonade-happy-friday-pleinpied

 

 Aujourd’hui je voulais vous parler du cas du jean. Je ne vous en ai pas souvent parlé ici, je n’aime ça, je ne trouve jamais celui qui me va, je suis mal à l’aise et me fabrique des complexes, en fait je n’aime pas les essayer. Après en avoir passé deux, je me sens boudinée, tassée, carrément agacée, j’ai envie d’arracher le jean, et m’enfuir loin. Je suis jeanophobe un peu. Je dois me rendre à l’évidence je n’ai pas les jambes de Gisele Bündchen, ni le gabarit de Kate Moss, comme la plus grande majorité des mortelsme direz vous… Mais j’ai fait le deuil il y a quelques mois du Slim, oui une fois moulée, j’ai la sensation d’être en collant, à poil… Ça va je le vis bien. J’ai fait le deuil de porter un jean taille basse, au risque d’avoir des jambes de 20 cm. J’ai fait le deuil du taille haute, évitant ainsi de me retrouver avec deux muffins au dessus de la taille. J’ai fait le deuil du boyfriend, car avec lui j’ai rapidement l’air d’avoir 14 ans et d’écouter SUM 41. Ouais elle est dure ma vie, je sais. Et puis l’autre jour je demande de l’aide, je rends enfin les armes. La charmante vendeuse Sophie de chez Topshop me tend le Graal Le MUM. Alléluia.

 

make-my-lemonade-happy-friday-pieds

 

Ouais le MUM, le jean de Maman littéralement, l’image est bonne. Taille haute mais pas trop, une longue fourche (ça allonge les cuisses cette histoire, 20 cm de plus facile), et une coupe droite donc parfaite ça « moule » rien mais c’est pas boyfriend non plus et un plus, non négligeable, il est légèrement resserré au niveau des chevilles, un petit ourlet ça vous fait des chevilles d’enfant. Ceci est une déclaration d’amour à mon Jean MUM. Histoire de vous faire le look de bébé dans Dirty Dancing, perfection ( pour moi hein ).

 

make-my-lemonade-happy-friday-epaules

 

Je porte donc un jean MUM Topshop, une chemise en soie et des chaussettes Joe Fresh, ersatz ici, une veste Primark (on me dit à l’oreillette que Primark va ouvrir à Marseille, préparez vos valises) en atendant, vous pouvez trouver en une similaire ici. Une broche belle comme c’est pas permis Karuna Balloo. Et une paire d’escapins Sézane, eightie’s à souhait.

Rendez-vous ce week-end pour un petit DIY facile, oui deux DIY cette semaine, je vous ai dit que ça allait être Noël par ici…