NOW IN ENGLISH!

make-my-lemonade-in-english

 

Quelle folie les chatons!

Make my lemonade s’exporte ou plutôt s’internationalise, je suis ravie d’accueillir Marilou, loulou, ma lou tout ça sur ce petit site internet… Marilou, c’est un peu comme ma soeur en vrai… Vraiment nos vies se croisent, s’entremêlent, je ne vous livrerai pas les détails, cela ne regarde que nous mais il fut un temps où on nous prenait réellement pour des soeurs… Je suis si heureuse de la connaître, de vous la présenter ici aux travers de ses mots et qu’elle fasse partie de l’aventure make my lemonade… Tout ça pour dire qu’aujourd’hui Loulou s’est occupée des traductions de tous les posts de 2013, ouais ouais et vous savez, ça n’a pas été de la tarte de traduire tous mes calembours débiles, mes surnoms foireux et autres termes techniques sauvages… Bref MERCI LOULOU 1 000 fois,  ONE THOUSAND TIME EVEN… Je vous invite à répandre la nouvelle, à semer l’info sur les internets, les anglophones sont les bienvenus et pourront déguster un peu de lemonade eux aussi, avec nous!

La folie non? 

 

makemylemonade-in-english

  

THE « ULTIMATE-GUIDE » TO BLOGGING (rien que ça)

bershka

 

Il y a quelques semaines, la joyeuse équipe espagnole de Bershka fraîchement débarquée à Paris, m’a rendu visite pendant 3 jours, et je leur ai fait ma lemonade… Ils étaient là pour faire 4 petits films, dans lesquels, je devais donner des conseils sur comment « tenir un blog »,  » trouver son identité »,  » L’inspiration »… Une sorte de guide de survie pour débuter son site en toute quiètude… 

Ce n’est pas très simple pour moi de construire cet article, parce que finalement il ne s’agit que de moi, moi et encore moi. J’ai beau vous écrire tous les jours, penser au blog souvent, très souvent, mais finalement je ne vous montre que ce dont j’ai envie, et je reste souvent en surface des choses ( looks etc…). Et même si certaines choses pour moi sont évidentes, comme le nom du blog, ou ma façon de travailler, ou encore mes inspirations, j’ai souvent du mal à les exprimer, c’est ancré en moi. Et puis jusqu’à maintenant, je ne suis entourée que de gens hyperactifs et créatifs tous domaines confondus et c’est vrai que finalement, les questions du genre: « d’où vient ton inspiration pour ce projet », « comment travailles tu quand l’inspiration ne vient pas? », ou « quel est ton rapport à telle matière, pourquoi celle ci et pas une autre? » sont quasi jamais posées. Et quand je rencontre ces questions,je me retrouve souvent dépourvue, et je dois fouiller en moi pour trouver le pourquoi du comment, car à vrai dire, ces questions je ne me les pose même pas, je fais les choses et puis voilà  ( je réfléchis un peu quand même, je ne suis pas une machine non plus)…

Bref pour revenir à nos moutons, devoir me raconter, donner des conseils, et toutes ces choses, a été un réel exercice. Et puis pour le tournage, j’ai du expliquer tout ce que j’allais vous raconter en anglais à toute cette petite team avant que l’on tourne. Et je suis LOIN d’être bilingue, donc j’ai un peu bataillé avec mon anglais mixé à un  language des signes qui m’est très propre pour me faire comprendre mais je crois que dans l’ensemble on s’est bien marré et ça a été une super expérience ( Thanks you guys! I hope see you soon in Barcelona…!) 

Je vous laisse avec les 3 premières vidéos… La quatrième est un DIY, mais je vous prépare, un article avec des photos et d’autres surprises donc un peu de patience!  Et s’il vous plait, soyez indulgents avec ma petite voix… et ma recherche de mots… (« inspiration »…)