make-my-lemonade-do-it-yourself-recette-douceur-0

 

Bonjour mes doux lecteurs, 

Je n’ai vraiment pas le coeur à parler d’un happy friday. Je suis triste, démunie, j’ai l’impression que quoi je dise ici, sur mon site, cela sera vain. J’ai la sensation d’avoir perdu quelqu’un. Alors que je ne connaissais pas ces Hommes, que je ne lisais pas Charlie Hedbo, je me sens secouée par le chagrin, plus pour le geste, l’horreur et l’incompréhension, que la mort de ces personnes en elle-même… C’est évidemment une perte immense, pour les familles, pour leurs amis, pour les collègues, pour la liberté, mais cela soulève en moi un sentiment inconnu et violent. Je me suis sentie comme un 11 septembre, je n’étais pas bien vieille en 2001, j’avais 13 ans, mais je me souviens très bien de ce jour, je me souviens du choc, et de m’être endormie avec un mal de tête immense devant ces images qui tournaient en boucle à la télévision. Et bien il y a 2 jours, j’ai eu 13 ans encore, et ce mal être étrange, cette tristesse inexplicable est venue me meurtrir une nouvelle fois.  

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-recette-douceur

 

Et puis tout d’un coup, comme beaucoup je pense, j’ai compris la préciosité de la liberté de la presse, de la liberté de pouvoir s’exprimer librement. Jusque-là c’était abstrait pour moi, c’était acquis, juste un symbole républicain qui me paraissait normal, que j’avais découvert en cours d’histoire et depuis je l’avais rangé dans un coin de ma tête. Et là, avec toute la violence que l’on connait, ces barbares ont voulu faire taire ces esprits libres. Ils ne leur ont pris que leurs crayons. Leurs idées, leurs dessins, leurs textes, restent et continueront d’exister. Alors aujourd’hui, j’espère que ce journal sortira mercredi prochain. J’espère que nous allons tous bientôt pouvoir guérir de cette blessure invisible et nous sentir plus légers. Même si ces hommes sont arrêtés cela ne rebouchera pas le trou béant qu’ils viennent d’ouvrir… J’espère juste que cela mettra en lumière leur connerie et que personne ne les érigera en héros. J’espère que les gens sauront être assez intelligents pour ne pas faire d’amalgame. J’espère que personne dans le paysage politique n’est en train de se frotter les mains pour tirer profit de ce cataclysme. J’espère que nous resterons unis parce que personnellement je me sens fière de cette France là. 

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-recette-douceur-4

 

Aujourd’hui j’aurais pu vous poster un look mais je ne me sens vraiment d’humeur à vous parler de vêtements mais j’ai plutôt envie de vous parler de douceurs. De toute façon, n’importe quel sujet pourrait paraître d’une futilité sans nom. Mais à côté de cela je sais qu’il faut continuer d’avancer, de bosser, de faire tourner la boutique, de faire manger tout le monde. Alors comme me le disait ma Lili, réfugions-nous dans le beau, faites des belles choses, sortez vos crayons, dé-bouchonnez vos stylos, déballez vos machines à coudre, etc faites de belles choses, faites du beau jusqu’à déteindre sur les autres… Moi j’ai envie de vous donner un peu de douceur. Avec une recette pour le goûter, une compote de poires et de litchis avec une meringue sur le dessus. je vous embrasse bien fort.

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-recette-douceur-3

 

Pour faire cette recette il vous faut:

  • – 3 poires, 
  • – 20 litchis, 
  • – 1 gousse de vanille,
  • – 3 blancs d’oeufs,
  • – 150 grammes de sucre,
  • – des caissettes à muffins.

Pour commencer, sortez vos oeufs du frigo, ils doivent être absolument à température ambiante avant de les battre. Pendant ce temps, épluchez les poires et débitez-les en petits cubes, faites de même avec les litchis. Sachez que si choisissez des litchis sur branche, les noyaux de ces derniers seront plus petits. Mettez les fruits dans une casserole avec un léger fond d’eau, et mettez le tout sur le feu doux. Remuez doucement pendant environ 20 minutes. Une fois vos fruits cuits, écrasez-les à l’aide d’une fourchette, ou dans votre blender si vous n’aimez pas les morceaux. Laissez refroidir complètement. Séparez le blanc du jaune, attention soyez précis, il ne doit pas y avoir de jaune dans le blanc. Commencez à fouetter les blancs et ajoutez petit à petit le sucre. Fouettez jusqu’à l’obtention d’une belle meringue brillante, et garnissez une poche à douille. Dans des caissettes à muffins, mettez 2 cuillères à soupe de compote puis ajoutez de la meringue sur le dessus. Enfournez pendant 2 heures à 90°C. Et dégustez. Je vous embrasse bien fort.