PRIS AU LIEGE

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege8

 

Bon mercredi les châtaignes! 

Ouais ouais ouais je fais du haut niveau de blagounette pour cette nouvelle année!

En attendant mes résolutions que je peaufine je vous livre ma mission du mercredi: vous convaincre que le liège n’est pas ringard mais carrément cool. Pour moi, le liège est associé à l’angoissant tableau « blocnote » de la cuisine des grands parents où sont épinglés cartes de visites et autres bons de réductions, ne faites pas ceux qui ne voient pas de quoi je parle… Je vous apprends aujourd’hui à customiser un meuble, histoire de lui donner une seconde jeunesse, histoire de le rendre unique et vôtre, mais cette méthode peut s’appliquer sur n’importe quelle surface. Gardez cela en tête pour le jour où vous aurez envie de rafraîchir du mobilier. À vos ciseaux, promis c’est facile pour un effet de folie garanti.

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege0

 

Pour faire ce DIY:

-Coût environ 35 euros (matériel hors meuble)

-Temps 4 heures environ…

-Difficulté « facile, mais avec nécessite un grand sens du détail »…

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege

 

Matériel:

  • - Liège en rouleau,
  • Patron ecailles
  • - Petits clous de tapisserie à tête plate,
  • - Marteau,
  • - Colle « Ni clou, ni vis »
  • - Crayon de bois, gomme, règle et scotch type masking tape.

Commencez par télécharger le patron des écailles, imprimez-le et tracez les écailles sur le liège, pour ce meuble, il faudra environ 120 écailles, le nombre d’écailles varie en fonction de la surface à recouvrir. 

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege1

 

Une fois vos écailles parfaitement tracées appliquez vous pour les découper. La propreté de ces découpes dépendra de la qualité finale du meuble. Munissez vous de la règle et d’un crayon de bois, pour tracer les repères sur votre meuble. Pour ce meuble, j’ai tracé des lignes parallèles tous les 7,5 cm. Pour recouvrir une autre surface, mesurez la hauteur, et divisez cette distance en rectangle de même mesure. Pour pouvoir utiliser le patron de ces écailles, la hauteur de vos rectangles doit être comprise entre 7 et 8 cm.

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege2

 

Tracez les lignes bien parallèles sur toute la surface à recouvrir et surtout si vos écailles doivent se trouver sur deux portes côte à côte, faites bien attention au tracé! Pas d’à peu près dans cette étape! Maintenant pré-placez vos écailles de liège à l’aide du scotch, le long du tracé, commencez par la ligne la plus basse.

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege3

 

Une fois votre ligne complète, attrapez les petits clous de tapissier et fixez les écailles sur le meuble aux deux extrémités supérieures de ces dernières.

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege4

 

S’il vous plait, faites attention à vos doigts, et soyez délicats, le liège reste un matériau fragile, tant qu’il n’est pas correctement fixé. 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege5

 

 Continuez votre recouvrement, en reproduisant ces étapes sur la seconde ligne, et ainsi de suite jusqu’à la dernière ligne, celle du haut de la porte du meuble.

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege6

 

Maintenant pour finir votre dernière ligne, sans traces de clous pas toujours esthétiques, je vous conseille d’utiliser cet outil magique qu’est la colle « ni clou, ni vis » extrêmement efficace dans notre cas. Collez donc vos dernières écailles en vous alignant bien avec le haut du meuble. 

 

make-my-lemonade-la-redoute-yahoo-ecaille-liege7

 

Reproduisez toutes ces étapes sur la seconde porte et TA-DA!

Inspiration Sara Larsson via Pinterest.

  

WISH

make-my-lemonade-2014-happy-new-year

 

Bonne année mes petites châtaignes! 

Je me suis accordée une petite journée de plus pour me remettre du réveillon du 31 atomique… Mais il paraît que l’on peut souhaiter la bonne année jusqu’à la fin du mois de janvier, ça va je suis large…

Alors voilà, je vous souhaite en vrac, de l’amour (évidemment), et aussi de la santé (on n’y pense pas quand ça va, mais c’est terriblement important), du travail ( plein de boulot), de la créativité (surtout), des voyages (plein) et des rencontres (inspirantes)… Merveilleuse année 2014 à toutes et tous… 

Je voudrais profiter ce petit post pour vous parler des nouveautés 2014. Je ne vais pas tout vous dévoiler mais bon, il va y avoir des nouvelles choses, pas de changements radicaux mais des petits outils et autres goodies pour ne pas perdre une goutte de votre lemonade…

Les Workshops: Rien de révolutionnaire mais je vous écris cela car je reçois des mails littéralement tous les jours à leurs sujets. Les Workshops sont organisés tous les mois et pour 2014 il va y avoir du beau monde… Il y a 10 places mises en ligne et pas une de plus. Je ne souhaite pas les mettre en ligne pour les workshops suivants car tous les paramètres d’organisation et autres partenariats ne sont pas toujours gravés dans le marbre des mois à l’avance. Et puis cela me donne l’occasion de vous donner des rendez vous mensuels sur le blog. De plus, si vous êtes inscrites à la newsletter, je dévoilerai le jour et l’heure de la mise en vente de ces places à ce moment là ( je vous reparle de la newsletter dans quelques lignes).

Les commentaires et le Golden Lemon Ahhhh le golden Lemon mais qu’est ce que c’est que ce truc encore? 

Bon, tout d’abord les commentaires, c’est un peu ma plus grande frustration avec le blog, j’aimerais tellement vous répondre à toutes… Mais sachez que je lis absolument tous vos commentaires et que si je devais répondre à chacune d’entre vous cela me prendrait une journée et je ne ferais plus rien d’autre ou presque, alors c’est très simple, ma résolution et vous allez être les premières à pouvoir constater ses répercussions, c’est de vous répondre dès que vous me poserez une question genre,  » quelle est la marque de ton vernis à ongles? », » comment on fait pour laver ce sweat brodé? etc… » Ça, comptez sur moi, cela serait fait. Mais pour 2014, j’avais envie de vous faire un petit clin d’oeil que j’ai mi en place avec l’aide d’un virtuose du code HTLM ( merci encore Julien): le Golden Lemon, pour vous montrer que je suis là, que je suis bien présente, que je vous lis toutes et tous. Le golden Lemon sera décerné au meilleur commentaire, le plus drôle, le plus inspirant, le plus touchant, le plus cool sous l’article du jour (1 par article). Parce que je vous sais piquantes, pétillantes et bavardes, je voulais faire de ce blog aussi un espace de partage, où vous pouvez vous aussi vous exprimer. Alors le choix de ce commentaire sera parfaitement arbitraire… Ne voulant pas dire que les autres commentaires sont nuls, mais c’est juste un clin d’oeil, un petit crush de vous à moi, n’y voyez rien de plus… juste du bonus…

 

Capture d’écran 2014-01-02 à 15.34.33

 

Les concours Facebook: J’ai lu à plusieurs reprises que vous trouvez que je ne fais pas assez de concours sur le blog… C’est vrai, mais c’est un choix, je n’ai pas envie de changer ma ligne éditoriale pour vous parler d’un produit plus qu’un autre… Alors je ne dis pas que je n’en ferai JAMAIS au grand JAMAIS ici… Mais je suis en train de mettre en place deux concours tous les mois sur mon facebook, avec de belles marques, le tout photographié et mis en place à la sauce citron…  Parce que vous êtes bientôt 20 000, bande de fous!!!  Et je trouve que c’est important de vous remercier en pouvant vous offrir des cadeaux régulièrement et facebook pour moi, ce n’est que du bonus et c’est aussi l’occasion d’y poster des contenus exclusifs… 

Et puis la Newsletter: Elle sera lancée cette année à partir du mois de février (enfin! Il m’en aura fallu du temps) mais bon j’étais un peu toute seule à faire marcher la machine jusqu’ici… Mais ça y est, Make my lemonade s’est agrandi et quand on est deux, on peut désormais parler d’équipe je crois! Alors dans cette newsletter, il y aura donc la date et l’heure de la mise en vente des places pour les workshops, et j’annoncerai aussi les partenaires pour les concours Facebook et puis une petite news sur le DIY qui vous aura plu du mois précédent!  

 

make-my-lemonade-gif-bonne-annee

 

Sur ce je vous laisse, je vous embrasse, j’ai du boulot comme vous pouvez le constater! Je vous souhaite le meilleur vraiment et je vous parle de mes bonnes résolutions dans un prochain article!  De l’amour mes adorables followers… Lisa banana

  

MAKE MY UNIQLO

make-my-lemonade-make-my-uniqlo3

 

Mes petits chats,

 Comme j’ai hâte d’être en 2014! Tellement de projets et d’envies qui se profilent. Pas après pas, je bâtis, j’apprends, et je me structure aussi, il est certain que 2014 va être riche pour Make my lemonade, affaire à suivre…

J’espère que vous allez bien et que vous vous êtes bien reposées ces derniers jours… Reposée, oui, il le faudra car il faut que vous soyez en forme pour demain soir… Et surtout que vous soyez sur le qui-vive car dans la journée quelque chose me dit que 10 nouvelles places seront mises en vente pour le prochain Workshop… (Le nom du prochain partenaire sera annoncé à la fin de cet article…)

 

make-my-lemonade-make-my-uniqlo2

 

En attendant je voulais vous parler du workshop de Décembre avec Uniqlo, une grande première pour moi de faire un atelier DIY dans une boutique aussi bondée qu’un Uniqlo sur le boulevard Haussmann une veille de fêtes de fin d’année… C’était un challenge de taille, j’avoue n’avoir pas été super à l’aise d’entrée de jeu… On était en plein milieu de la boutique littéralement, mais finalement quand j’ai rencontré les participantes (gagnantes des concours!) et que je les ai découvertes autant flippées que moi, une fois dans le grand bain à agiter nos dix doigts tout s’est bien passé, évidemment…

 

 

Je me répète mais qu’est-ce que j’aime vous rencontrer, j’adore mettre des visages sur des lecteurs ça peut vous paraître idiot comme ça, mais pour moi confortablement installée derrière mon écran, c’est très difficile de vous visualiser en train me lire, de rafraîchir la page dans l’attente de contenu frais, de vous lancer à l’eau pour laisser un commentaire… Ça me parait tellement abstrait et dingue finalement de vous imaginer… Et à chaque fois c’est que de l’amour… Pfffffiiiou vous allez voir comment ça va être bien 2014 pour vous, pour vos dix doigts, pour votre appétit DIY, tout ça… Je vous prépare un programme créatif sportif et plein de goodies pour vous, les utilisatrices du blog mais ça on en reparle dans quelques jours…

 

make-my-lemonade-make-my-uniqlo1

 

Revenons à notre « Make my Uniqlo », le challenge était donc d’imaginer 2 DIY faciles car nous n’avions pas une après-midi complète mais juste 2 heures et il fallait que ces DIY fassent leurs petits effets quand même… J’avais donc choisi deux bons basics: un jean coupe droite et soyons honnêtes, les japonais, ce sont sans doute les meilleurs pour ce type de produit, que nous sommes venues customiser avec une gomme de crayon de bois en guise de tampon et de la peinture textile. Libre aux filles de faire des pois bien alignés et psychorigides ( oui ça a une psychologie complexe le polka dot) ou bien de faire des pois en mode confettis fous. Et puis une autre pièce, le DIY « complexe » en guise de plat de consistance et de dessert, le tunisien, sur lequel nous avons fabriqué un col de pierrot amovible (à l’aide de petites pressions)…

Je vous laisse découvrir la vidéo et rendez vous demain sur le Eshop du blog pour obtenir votre place pour le prochain workshop du dimanche 26 janvier avec Tara Jarmon!

 

make-my-lemonade-make-my-uniqlo

 

  

MATERIAL GIRL

sans titre-11

 

Happy Mercredi les chatons et joyeux Noël encore!

Comme je vous l’écrivais l’autre jour… Lorsqu’il est question de donner des idées pour me faire un cadeau, je sèche parce que concrètement je n’ai besoin de rien. Si ce n’est de 100 000 euros pour développer ma société, d’un appartement dont je serais propriétaire, ou bien d’un bureau gigantesque dans lequel je pourrais accueillir une équipe de collaborateurs. Que des choses simples et réalisables en soi. Je ne dis pas non plus que je n’aime pas recevoir des cadeaux, parce que qui n’aime pas ça ?

 Alors oui, c’est un sujet bien léger mais j’aurais voulu vous parler plus précisement des choses dont je ne me séparerai jamais, il y a en a 3…  Trois ce n’est pas beaucoup, mais je trouve ça déjà énorme. J’ai bien réfléchi et puis je me suis dit si mon appart est en flammes et si je peux sauver quelques objets, lesquels seraient ils? Outre Frida, qui n’est pas un objet, mais son inactivité hivernale finalement pourrait la transformer en bouillotte… Outre mon ordinateur et mon appareil photo parce qu’ils sont tout mon travail ( donc quelque part ça ne compte pas). Et bien Je prendrai, ma bague 3 doigts, ma paire de Pirate Boots, et  ma lampe Otarie. 

Dit comme ça c’est assez fou, mais ce sont les 3 objets auxquels je tiens le plus aujourd’hui.

 

sans titre-6

 

Commençons par la fin… Ma lampe Otarie. J’ai croisé son chemin il y a trois ans aux puces de Clignancourt. Une vraie fortune, genre 450 euros, avec une ampoule sous son globe qui change de couleur, j’étais hypnotisée, elle était si belle! Je fais des photos, une vidéo même. Elle est belle mais faut pas déconner 450 euros pour une lampe Otarie, restons cools et continuons notre chemin. Je rentre à mon bureau, j’y pense toujours ( je suis un peu obsessionnelle parfois). Je vais sur « le bon coin », on ne sait jamais, Lampe Otarie, évidemment il n’y a rien. Je tente « lampe phoque », et la chance me sourit, et elle me fait même un câlin, la même lampe, exactement la même: 20 euros sans le globe. Je fais des recherches de globes, il y en a au BHV…OK j’appelle la dame qui l’a mise en ligne (2 heures avant). Elle attend mon chèque et en attendant elle retire l’annonce. Je fais une danse de la Win dans mon bureau. TROP CONTENTE! Je viens d’économiser 430 euros! Trop bien, j’ai les sensations de winneuse qui me reviennent en vous écrivant… 4 jours plus tard, elle arrive, le colis fait le bruit de la loose, le bruit de porcelaine cassée… J’ouvre je constate les dégâts, la dame l’avait emballée sommairement dans du papier journal. Ascenseur émotionnel. Rémy mon amoureux inspecte, fait une moue, c’est pas si grave. C’est surtout la queue qui est cassée mais on peut encore opérer. On colmate, un peu de vernis à ongles noir en guise de finition. J’ai une lampe Otarie avec des grosses varices, et là, la Do it yourselfeuse qui sommeille en moi, dégaine sa machine à coudre et je lui fabrique un tutu, BIM elle est sublime! Je l’aime encore plus.

 

sans titre-19

 

Mes pirates Boots… Notre histoire d’amour remonte à quelques années maintenant découvertes lors d’un cours d’histoire de La mode et du Design à Duperré, une de mes profs nous en fait l’apologie: travail fait main, design inchangé depuis 1981, rééditées chaque année depuis, classées au patrimoine mondial du design etc… Ok je meurs. Ça, c’était bien avant que ça devienne une folie sur la blogosphère, bien avant que j’ai un blog d’ailleurs… J’en crève d’envie, je fais des calculs débiles, comme: « si je ne mange que des soupes chinoises à 0,90cts pendant 3 mois, peut-être que je pourrais me les acheter en les faisant passer sur mon budget repas d’étudiante ». Non je suis bien trop gourmande et épicurienne pour faire ça… Mon hystérie se calme, j’y pense moins. Je rencontre mon amoureux quelques années plus tard, et un soir avec des amis, on parle « matériel », et on échange sur l’objet de tous nos désirs. Et je me revois très bien dire cette phrase  » Pour moi ça serait sans hésiter, une paire de pirate boots! Si un jour un mec m’en offre une paire, je l’épouse… » On n’en reparlera absolument jamais après. Six mois plus tard, Noël arrive, mon voisin arrive et me tend un paquet, « tiens la gardienne m’a donné ça pour toi » j’ouvre, je fonds devant ma paire de Pirates boots. Alors oui, même si ce cadeau reste intimement lié à mon histoire d’amour, et que je ne sais pas de quoi demain sera fait… Elle reste pour moi un gage d’amour délirant, qu’une personne m’a aimée si fort qu’elle a fait des pieds et des mains (surtout des pieds) pour vouloir me combler. Aujourd’hui je ne les porte que très rarement ces bottes, je les regarde très très souvent, ce qui rend dingue mon amoureux. Mais j’ai une hantise c’est de les abîmer et qu’elles partent en lambeaux, elle sont si fragiles… 

Et pour connaître l’histoire de la bague 3 doigts rendez vous sur le site génial de Tendances de Mode, ma copine Lise m’a demandé d’être l’invitée du mercredi… Je vous embrasse à très vite dans les commentaires!