Make my Lemonade

Chères petites loutres,

(ce nom risque de changer par la suite puisque Lisa, contrairement à moi, ne trouve pas que la loutre soit un des meilleurs animaux du monde)… J'espère que vous allez bien, je reviens vers vous pour vous faire découvrir les coulisses du shoot Anais Anais, car oui, vous imaginez sans doute que derrière ces très jolies images il y a eu beaucoup d'organisation et d'aventures ! Alors sans plus attendre voilà la première phase d'organisation d'un shooting !  

  

ANAIS ANAIS / MAKING OF

 

Dans un premier temps, après le brief, les images d'inspi et le choix de l'univers du shooting, du photographe, il est temps de s'occuper du stylisme. Nous nous rendons donc dans les bureaux de presse afin de récupérer différentes pièces et choisir les looks que nous shooterons ensuite. Pour cette série nous nous sommes rendues au showroom Cacharel afin de sélectionner des pièces pour le stylisme de la série. Autant vous dire que oui c'est un endroit assez incroyable, au design épuré et doux comme une caresse : regardez moi cette porte ! Avant même de rentrer dans le showroom, nous sommes plongées dans un univers léger et coloré, l'univers Cacharel tout simplement… (et pourquoi pas un DIY déco/taches de peinture… ?).

  ANAIS ANAIS / MAKING OF

 

En complément du stylisme, nous avons fabriqué des petites couronnes de fleurs argentées, histoire d'apporter un peu de modernité et de "homemade" à l'esprit du shoot. Des centaines de petites fleurs découpées grâce à notre machine magique : j'ai nommée la fameuse Silhouette (rebaptisée Raoul depuis quelques semaines). Non non je ne regarde pas Breaking Bad en travaillant, et rassurez-vous j'ai (un peu) rangé mon bureau depuis… 

 

ANAIS ANAIS / MAKING OF

 

Et quelques jours plus tard, quand le temps a cessé d'être capricieux, nous avons enfin pu shooter avec l'incroyable Charlotte Abramow. Il y a toujours des imprévus et là, nous avons du changer quelques looks suite à l'absence de Justine B. Imaginez Lisa et Alexandra très peu vêtues se baladant telles des nymphes au milieu des touristes et enfants, un moment de pure magie, entre escalades de troncs et descentes de collines. Il est toujours plus difficile de shooter en extérieur mais Charlotte est une pro pour repérer l'endroit et la lumière parfaite (parce que oui la lumière est un des facteurs les plus importants aussi bien en plein air qu'en studio) !

 

ANAIS ANAIS / MAKING OF

 

La difficulté des photos en extérieur est aussi de réussir à ne pas avoir d'éléments extérieurs qui viendraient perturber l'image (type les passants, les lampadaires ou autre mobilier urbain typique des parcs parisiens). Avec une volonté d'avoir un cadre presque sauvage, il a fallu composer avec les nombreuses personnes voulant profiter elles aussi du soleil un vendredi soir. Sur cette photo, vous pouvez également apprécier ce regard des plus aimables que me lance Lisa. Pourtant je n'avais rien dit, je ne m'étais pas moqué, je n'avais pas insulté Frida ou autre, la raison de ce regard reste donc un mystère… 

 

 ANAIS ANAIS / MAKING OF

 

Tiens en parlant de Frida, il est vrai que nous la voyons moins maintenant que nous avons des bureaux, mais dès que l'occasion se présente, elle aime apporter sa petite touche personnelle et participer au stylisme en s'allongeant délicatement sur les vêtements (oui j'imagine votre déception en découvrant que Frida n'est pas que grâce et volupté). Oui, parce que c'est aussi ça la préparation d'un shooting : pas mal de repassage en amont pour ne pas perdre de temps le jour J.

 

ANAIS ANAIS / MAKING OF

 

Phase 2 du shooting : les fumigènes ! Contrairement à ce que l'ont pourrait penser en voyant les photos finales, il est très difficile de contrôler le fumigène, c'est assez simple, il n'obéit jamais. Nous n'avons donc aucun conseil à vous donner si vous voulez en utiliser, mis à part de faire cela dans un endroit aéré (cela a quand même déclenché chez nous quelques quintes de toux…).

 

 ANAIS ANAIS / MAKING OF 

Pour en revenir aux couronnes de fleurs, nous imaginons déjà que vous allez vous aussi vouloir les réaliser, mais malheureusement, ce papier métallisé n'est achetable que par les professionnels et là est tout votre malheur. Mais rassurez-vous, nous avons pensé à vous avec un petit concours vous permettant de gagner trois couronnes ainsi que les parfums Anais Anais et Premier délice ! 

Pour ce faire, rendez-vous sur le compte instagram de Make My Lemonade, il vous suffit de suivre  @makemylemonade, de re-poster cette photo:  pour re-poster une photo il vous suffit de faire une capture d'écran... Et d'y a ajouter en légende un petit mot et le hastag #makemyanaisanais!  Je tire au sort 3 gagnantes mardi prochain!  Je vous embrasse fort  et merci pour tout!  

76

QU'EST CE QU'ON MANGE?

 

Bon mercredi les chéries, 

 Je dois vous avouer que je suis un peu paumée, ce n'est pas arrivé du jour au lendemain mais là, j'avoue que je me perds dans le contenu de mon assiette. En discutant avec des amies, au delà de vouloir une taille de guêpe, ce qui se passe dans notre frigo nous inquiète, il est fini le temps où on enchainait les soirées et les lendemains de fête à grand renfort de Big Mac, de gnocchis/lardons/poivron et où le lundi matin même pas mal, on était fraîches et dispo pour une nouvelle semaine. Je ne sais pas si le contenu de ce que nous ingurgitons a changé ou c'est nous qui n'avons plus le même métabolisme qu'avant...  Finalement cette "reconfort food", ne réconforte que nos esprits, mais dans les faits, il nous déglingue. Plus que la ligne on veut de l'énergie, ou les deux si possible, hein...

Et puis avec tout ce que je vois passer sur les internets, ce que je lis, ce que j'entends, je m'y perds. Si je suis le mouvement général, je ne mange plus de viande dont la pauvre bête n'a jamais vu le jour, je ne mange plus de poisson, qui le goût de viande, je ne mange plus de légumes autres que certifiés sans OGM, je ne mange plus de gluten car le blé c'est le mal, et je ne mange plus de lactose parce que passée l'adolescence le lait de vache c'est pas terrible.... Concrètement je dois manger quoi? Des graines de tournesol et des légumes crus uniquement dénichés dans la coopérative de petits producteurs au fin fond du la porte des Lilas ( sans offense j'adore la porte des Lilas). 

 

QU'EST CE QU'ON MANGE?

 

Je ne sais plus. Hier ce fut un choc, j'errais dans un monoprix l'âme en peine, le panier vide. Plus j'avançais dans le magasin plus je flippais, comme agressée par les packagings. Comme la sensation étrange que j'allais manger du marketing ce soir. Je me dirige donc naturellement vers le rayon "bio". Et bien oui c'est bien connu "bio" rime avec packaging "moche". C'est la misère le rayon est quasi vide, toute la rue de Crimée a dû avoir la même prise de conscience que moi aujourd'hui. J'avais envie de tester un repas certifié "gluten free", saupoudré de graines de courges et de quinoa. C'est raté.  Je rentre donc chez moi pas bredouille mais avec de quoi faire des "tomates farcies". Cette idée lumineuse m'est apparue après 1H30 d'errance terrifiée dans un monoprix bondé.

Vous allez me dire mais quand même tu faisais comment avant? Je fermais les yeux, je crois. Cela va faire 8 ans que j'ai quitté le nid familial. J'ai eu différentes phases alimentaires. La phase régression puissance 1000 à manger des petits pots de bébé, puis la phase petit déjeuner à n'importe quel moment de la journée, puis la phase fauchée à manger des soupes chinoises 3 fois par jour, puis la phase hyperprotéiné, si vous croisez le docteur Dukan, mettez lui un petit coup de tête de ma part, J'en passe et des meilleures. Jusqu'au jour où je suis devenue sédentaire ( en couple ) et où j'ai pris mon pied à faire des petits plats pour deux... Et puis la phase de séduction passée, le boulot s'est carrément intensifié cette dernière année, je l'avoue, j'ai délaissé les menus équilibrés, et je me suis spécialisée dans les desserts ( dont j'essaie toujours de limiter la casse au moment de l'addition sucrée, quand même ). J'ai l'impression de manger par nécessité en ce moment et non plus par plaisir... J'ai lu le très bon article de Lili hier qui parle du jour où elle est devenue "une connasse", en rayant de son alimentation le lactose et le gluten... Très drôle. Ça me parle ce regain d'énergie et ces contraintes qui développent la créativité... J'ai envie de faire le test, un mois pour voir la différence et puis je verrai bien, de toute façon on en reparle.

Evidemment je vous parle de ceci en vous montrant ma recette de mini donuts. J'aime bien être une nana pleine de contradictions... 

 

QU'EST CE QU'ON MANGE?

 

Pour faire ces mini donuts (18 environ) , idéaux pour un café gourmand ou pour ramener dans vos bureaux remplis de freak control de la calorie. Pour réaliser cette recette, j'ai utilisé cette machine, dont j'avais envie de puis très longtemps... Promis dans quelques semaines je referai une recette de donuts gluten free! 

 

  • - 250 g de farine,
  • -1/2 c à c de bicarbonate de soude,
  • -1/2 c à c de sel,
  • -75 g de cassonade,
  • -1 oeufs,
  • -70g de beurre doux,
  • - le zeste et le jus d'un demi citron.

Dans un saladier mélangez ensemble la farine préalablement tamisée, le bicarbonate de soude, et le sel. Dans un petit bol faites fondre le beurre au bain marie, ajoutez l'oeuf ainsi que le jus du demi citron, et la cassonade; fouettez énergiquement afin d'obtenir un mélange bien lisse. Incorporez le second mélange dans le premier, mélangez délicatement et ajoutez en touche finale le zeste du demi citron. Graissez votre moule avec un peu de beurre pommade et faites cuire vos mini donuts le temps indiqué sur votre "gaufrier".

Faites les refroidir un peu avant de procéder à la déco de vos donuts.

 QU'EST CE QU'ON MANGE?

 

Ici j'ai utilisé un glaçage royal, pour ce faire, vous avez besoin de:

  • -1 demi blanc d'oeuf ( je sais c'est pas simple ),
  • - 100g de sucre glace,
  • - un peu de colorant jaune, 
  • - des petites billes de sucre blanches, 
  • - des éclats de noisette, 
  • - des copeaux de chocolat blanc, 
  • - et tout autres petites décos dont vous avez oublié l'existence au fond de vos placards.

Mélangez tout d'abord le sucre glace et le blanc d'oeuf, jusqu'à l'obtention d'une pâte bien lisse et crémeuse. Séparez votre préparation en deux et ajoutez quelques gouttes de colorant jaune dans l'une de vos deux préparations. Trempez votre donut dans le glaçage, puis saupoudrez les décorations sucrées de votre choix! Et régalez vous! 

62

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

Bon lundi mes petits coeurs au beurre! 

Vous vous souvenez de cet article "un nouveau brief" pour la réédition du légendaire Anais-Anais, où je vous racontais les prémices d'un projet, avec un mood d'inspiration, la recherche du photographe parfait, le stylisme, "les modèles" etc... Je ne vais pas me répéter mais pour celles qui n'avaient pas lu l'article précédent, Cacharel a voulu pour sa dernière campagne mettre en avant une génération de jeunes femmes hyper créatives en faisant confiance à Olivia Bee, 20 ans à peine, pour shooter leurs derniers visuels. Tout ce lancement s'est articulé autour d'un fort esprit d'appartenance: "Girls tribu", une sorte de girl power poétique 2.0 pour être concise. Dans l'article précédent, je vous disais que je croisais les doigts pour que la photographe à laquelle je pensais, accepte de collaborer à ce projet. Et bien elle a accepté ( danse de la joie tout ça, un jour je vous ferai cette danse juste pour vous...) et je vous livre aujourd'hui le fruit du travail de Charlotte Abramow, génie photographique de 20 ans elle aussi. C'est énervant non?  You can find the english version here.

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

Alexandra porte un top Maison Olga, une jupe en néoprène Cacharel. Je porte une robe Mina Crew et un collier Galia.

Pour ma tribu, je voulais qu'on fasse ce shoot à 3 avec Justine B, mon lobby boy préféré et Alexandra B. (oui oui la nana ultra douée du dernier design du blog, est aussi un avion de chasse). Mais la vie a fait que Justine croulait sous le travail, et n'a pas pu être présente, ce jour là donc c'est une mini tribu que je vous présente aujourd'hui.

  

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

 Je porte une robe Samsoe samsoe, une cape vintage, Alexandra une robe EDC et un manteau sublime Polder, et des couronnes de fleurs home made mais ça on en reparle bientôt...

Le lieu aussi était super important, c'est donc après plusieurs repérages que les Buttes Chaumont me sont apparues comme l'endroit idéal, je voulais faire ça à la levée du jour, mais Charlotte m'en a dissuadée pour faire ça en fin de journée pour une lumière plus douce. C'est elle la spécialiste! Je suis vraiment plus que ravie d'avoir pu travailler avec elle, elle est vraiment brillante, habitée et évidemment absolument géniale. Toutes les Charlotte sont des perles définitivement!

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

 J'avais très envie d'utiliser des fumigènes aussi, j'adore le côté "apparition", un peu comme un rêve éveillé. Dans la vraie vie c'est carrément une galère à utiliser quand il y a un peu de vent... Je souris en me remémorant certaines scènes d'hystérie, mais ça je laisse Charlotte S. vous raconter ses anecdotes dans le making of de cette série.

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

Et puis le stylisme... Un de mes moments préférés, lors de la préparation d'un shoot. Je voulais trouver des pièces douces, mais pas fleur bleue. Des tons pastels sans tomber dans le côté petit poney. Quelque chose de moderne que finalement on pourrait porter dans la vraie vie. Des robes oui, mais avec des baskets, ou des boots, twister un peu tout ça. J'avais peur de faire un stylisme un peu jeune... Et oui nous n'avons plus 16 ans pour nous balader en liberty, pieds nus et des pâquerettes dans les cheveux. 

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

Alexandra porte une jupe et un top Cacharelune veste en cuir Claudie Pierlot,et une paire de Converses, Je porte une robe Cacharel avec un bustier Undiz, une chemise Asos ouverte  et des boots Jeffrey Campbell.

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

Alexandra porte un top Maison Olga, une jupe en micro néoprène Cacharel. Je porte une robe Mina Crew et un collier Galia.

Peut-on s'attarder 2 minutes sur la longueur des cheveux d'Alexandra? Elle m'en prête parfois...

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

J'espère que notre vision de Girls tribu vous aura plu. On a voulu de la fraîcheur et de la complicité, j'aime beaucoup cette histoire de girls tribu, je ne pense pas que cela soit forcément une histoire de génération. Je pense qu'aujourd'hui plus que jamais, je me fabrique mon petit crew de nanas hyper créatives tous terrains de jeux confondus: graphisme, écriture, production, traduction, couture, et j'en oublie j'en suis sûre. Punaise, mes 16 ans sont loin mais je crois que la vie est de plus en plus chouette, au fil du temps finalement.

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

 

Je vous love et n'oubliez pas de publier vos photos inspirées, amusez vous, mettez vous en scène avec votre tribu, etc.. et publiez vos photos du thème #SUNRISE en mentionnant @anaisanaisofficial @makemylemonade avec les hasgtags #anaisanais #girlstribu. On en reparle mercredi avec le making of de Charlotte, on va vous faire des cadeaux nous aussi..

 

ANAIS ANAIS LE SHOOT

88
HAPPY SUNDAY #2
25.05.2014

HAPPY SUNDAY #2

 

Mes petites châtaignes! 

J'espère que vous allez bien et que cette semaine se termine sous des rayons de soleil pour vous. Bon, si vous êtes à Paris, je ne ferai pas de commentaires, si ce n'est, ne mettez pas votre tête dans le four s'il vous plait. Hauts les coeurs, même si au moment où je vous écris, il pleut des cordes, dans 28 jours c'est l'été!  Adoptez la méthode colorée, quand je passe devant une vitrine, un rétroviseur, je m'éblouis ( oui je suis comme ça, éblouissante dans cette tenue ) de la chaussette au trench en passant par les chaussures disco. J'ai tout entendu ce jour là "petit poussin", "mon soleil", " lisa banana", mais personne n'a percuté avec le "citron"... Allez comprendre. Toujours est-il qu'on est au mois de Mai et que je refuse de porter de nouveau des collants. Donc, je dégaine les combi shorts, les mini jupes depuis le début de la semaine, j'ai frôlé la pneumonie. Short + vélo + pluie = voix de Chewbacca pendant 3 jours, ça m'apprendra, mais merde on est le 25 mai ( Bonne fête Maman! On se parle tout à l'heure...).

 

HAPPY SUNDAY #2

 

Sinon je ne suis que joie, cette semaine j'ai terminé pas mal de projets dont on parlera très prochainement par ici... Et je pense que le tourbillon du printemps se calme un peu, je sens que je vais avoir enfin un peu de temps pour me remettre derrière ma machine à coudre, et vous préparer des choses qui devraient vous plaire... Je sais que certaines l'ont vu la semaine dernière dans le ELLE, mais pour celles qui ne lisent pas ce monument féminin, cet été, je me lance dans un petit commerce de patrons ( de couture ). Une sorte de vestiaire de mes essentiels "twistés", un rendez vous couture à retrouver tous les mois par ici. 

 

HAPPY SUNDAY #2

 

J'ai l'air trop contente de m'asseoir sur le dossier d'un banc... Bon, allez passons aux choses importantes et indispensables... Je porte une salopette short blanche d'une petite marque tellement cool Lab dip; vous pouvez trouver une similaire ici, une chemise en Jean classique, mais la coupe est juste parfaite Asos, un trench jaune anti dépression Warehouse, une fleur de la douce Karuna Balloo, ma collection de bague oiseaux thailandaise, et ma bague trois doigts indienne... Des chaussettes Doré Doré, et des chaussures Georgia Rose customisées en bijoux lors du dernier workshop avec Sarenza affaire à suivre...

Lisa banana

 

HAPPY SUNDAY #2

93
Make my lemonade est une marque déposée. Tous droits réservés Copyright © 2013

Des news,
des concours exclusifs,
et de l'amour...

Ne ratez rien !