Mood / 15.05.2016

Hello les citrons !

Je vous souhaite un beau dimanche de prémisse d’été. Je ne sais pas exactement ce qui me pousse aujourd’hui, ce n’est pas pourtant mon grand week-end de nettoyage de printemps ,mais c’est le moment de faire le ménage dans ma tête et mes idées. Je crois que l’élément déclencheur qui me fait tomber du lit ce matin c’est que depuis la “pdf gate”,  je me remets pas mal en question. J’ai lu parfois qu’il n’est plus question que de Wear Lemonade même dans les “happy friday” par ici, qu’il n’y a plus les bonnes astuces entre copines, que la fraîcheur a disparu… Alors ok cela reste ponctuel et c’est une touche d’acidité dans un torrent d’amour mais quand même, c’est bien parce que cela ajoute du piquant, que je m’en souviens et que cela me fait réfléchir.

J’ai beau me concentrer sur le positif et sur le travail de ces derniers jours, cela revient encore dans ma tête car évidemment cela m’a beaucoup touchée. J’ai essayé d’analyser tous ces mots et l’écho qu’ils faisaient en moi. Et j’en suis venue au constat simple que j’ai changé. Il y a 4 ans, quand j’ai commencé le blog, j’avais 23 ans. Et le mois prochain j’en aurai 28, vous imaginez un peu comment ces dernières années ont changé ma vie. Je suis heureuse d’avoir évolué, d’avoir peaufiné notre petit univers en perpétuel mouvement, d’avoir accédé à mes rêves encore fragiles.

Je ne suis plus la même personne et je suis tellement heureuse, dans ma vie perso cela a été le Bing Bang, je n’ai jamais été aussi épanouie qu’aujourd’hui. Et professionnellement cela a été aussi le grand écart, mais ça vous le savez déjà,  de seule sur mon canapé à quelquefois à 8 par semaine au lemonade studio ! De part ma formation et mes expériences passées je sais aujourd’hui quelle sorte de personne j’ai envie d’être, cela prend du temps, mais chaque jour, les contours de cette personne se dessinent un peu plus.

Et puis Wear Lemonade, c’est mon amour, c’est notre bébé à tous au bureau et c’est bien normal que j’en parle et que j’en porte sur moi régulièrement ! C’est grâce au blog que tout cela a été possible et puis simplement, j’ai la chance de pouvoir imaginer les collections que je rêve de porter,  je serai dingue de ne pas les avoir sur le dos…

Moins de DIY ? Oui c’est vrai mais je préfère cent fois la qualité à la quantité. Je préfère avoir la bonne idée qui aura un vrai rendu qualitatif, que plein d’idées médiocres dont vous et moi ne serons pas fiers du résultat. C’est tout simplement cela. Je prends mon temps car j’ai une sainte horreur de me forcer à être créative quand l’inspiration n’est pas là.

L’autre jour, je zonais sur les premiers articles du site et j’avais de la tendresse pour la lumière, les mises en scène, le graphisme des images mais aussi j’étais heureuse de constater que le style et la technique avaient beaucoup changé. C’est important pour moi avec mes bagages professionnels, d’essayer d’être meilleure et de m’améliorer tout le temps, j’ai été conçue comme cela ! Tout ça pour dire que le blog c’est mon espace de quête, l’endroit où je me suis trouvée, ma fenêtre sur le monde, pour vous montrer ce que l’on imagine de plus fou et mon moment favori pour interagir avec vous, parce que cela est vraiment la cerise sur le gâteau. Alors j’ai évolué et j’ai envie demander si pour vous ce n’est pas la même chose ? Ces 4 dernières années ne vous ont elles pas fait changer ?

Je vous embrasse tendrement.

Lisa, un citron parfois pressé.

Lire la suite
nouvelle zelande / 12.05.2016

Comme vous le savez sans doute, le mois dernier, je suis allée en vacances pendant 18 jours loin du lemonade studio, le plus loin possible en fait ! J’ai découvert un site internet qui localise le point antipodal selon votre géolocalisation, évidemment impossible de me souvenir de son nom au moment de vous écrire, mais pour faire bref, le plus loin que l’on puisse aller depuis la France c’est la Nouvelle Zélande ! Je vous passe les détails du voyage sans sommeil à cause de l’excitation de la destination. J’ai regardé environ une vingtaine de films entre les 24 heures de vol et l’escale à Singapour. J’ai rattrapé mon retard cinématographique des 6 derniers mois, si bien que j’ai du mal à me souvenir des histoires, cela fait des mashup de synopsis dans ma tête…

Tout ça pour vous dire que la Nouvelle Zélande, cela se mérite ! Une fois arrivés, nous sommes directement allés dans notre hôtel à Auckland, l’Hotel DeBrett, en plein centre ville, hyper sympa, mais morts de fatigue car nos dernières heures de sommeil remontaient à 30 heures, et là bas, il y a 11 heures de décalage horaire. Je ne vous cache pas que c’est compliqué de garder le contact avec son pays. Mais si toutefois, vous avez besoin de rester connecté ou si vous avez le besoin terrible de partager sur les réseaux sociaux vos aventures, je vous recommande d’investir dans une clef 4G sur place, car une nouvelle carte SIM avec un nombre de data très limitée (à recharger) vous reviendra plus chère à la fin de votre voyage… Pour le côté technique, la monnaie sur place est le dollar néozélandais 1$ correspondant à environ 59 centimes d’euro, on se sent vite le roi du pétrole en arrondissant et en divisant tout par deux… Attention, les tentations shopping et gourmandises sont grandes ! L’emblème du pays est un Kiwi, pas le fruit mais un oiseau qui ne vole pas qui est recouvert de plumes tellement fines que l’on dirait des poils, il est rond comme un ballon de foot avec une petite tête et un très très long bec, qui déniche des insectes dans le sol… Tous les natifs de la Nouvelle Zélande se rebaptisent tous, Kiwi. Exemple : “Vous les grenouilles, vous vous plaignez tout le temps et nous les Kiwis on est super détendus…” Bienvenue sur une autre planète : Le Paradis.

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches à gauche et à droite de la photo pour faire défiler la galerie !

Le centre ville d’ Auckland ne me laisse pas un souvenir impérissable, c’est une grande grande ville qui m’a fait penser à Vancouver ou à Brisbane, mais je pense qu’avec Thomas on est d’accord pour dire que l’on est tombé amoureux du quartier de Ponsonby, genre, “on quitte tout et on vient vivre ici”. C’est une sorte de faubourg à 2km de centre ville, où se mêlent des petites maisons en bois de style colonial adorables, à une grande et longue rue principale où se côtoient cafés, conceptstores, bars, marchés et restaurants plus cool les uns que les autres… Mais c’est quand même sympa d’aller se perdre dans une ville aérée qu’Auckland, si vous êtes trop crevés certains soirs pour aller à Ponsonby, vous pouvez vous rendre:

Pour Manger (Allez sur les sites internet c’est un régal pour les yeux leur design) !

Ortolana : 33 Tyler St, Auckland, 1010

Odettes Eatery : 90 Wellesley St, Auckland, 1010

The Glass Goose : 78 Federal St, Auckland, 1010

Pour Dormir:

Hotel Debrett : 2 High St, Auckland, 1010

Il y a aussi beaucoup d’Air B&B à Auckland et les gens sont tellement sympas que l’on n’hésite surtout pas ! Et si jamais vous revenez à Auckand avant de rentrer chez vous et qu’il fait beau, je vous conseille de prendre un ferry et d’aller faire le tour de Rangitoto Island, pour avoir une vue délirante sur la ville mais attention, quand vous arrivez sur l’île, prenez le “bus”… Vous me remercierez plus tard !

Dans le quartier de Posonby, j’ai eu la sensation que les concepts de boutiques, les décors des restaurants, le packaging, et plus généralement le merchandising sont plus audacieux dans ce pays ! Tout est soigné, personne n’essaye de faire du “Brooklyn like”, il y a une vraie fraîcheur et une liberté dans l’exécution, comme si personne n’avait rien à prouver mais juste à faire ce qu’ils ont envie. Tellement inspirant ! Un couple d’amis habite à Ponsonby et confirme vraiment la douceur de vivre dans ce quartier. Mais cependant il reste pour y loger assez cher : pour vous donner un ordre d’idée, les loyers sont supérieurs ou égaux à ceux de Paris…

Lire la suite

Happy friday / 06.05.2016

Bonjour mes citrons !

J’ai “She & Him” dans les oreilles, c’est un peu mes chants de Noël à moi quand le printemps pointe le bout de son nez ! Les couleurs sont bien plus vibrantes ces derniers jours et cela me donne du baume au coeur pour déplacer des montagnes… Je travaille dur pour trouver des solutions sur ces pdf, cela avance bien et je pense que d’ici la fin du mois on aura LA solution qui fonctionne… Je vous tiens au courant. Aujourd’hui c’est un petit happy friday au soleil, nous avons fait ces photos avec Olitax, un soir à 18h, il y avait une lumière chaude, c’était les prémices des beaux jours un de mes moments préféré de l’année, plein de promesses ! J’adore vous parler de la météo et des beaux jours parce que j’ai la sensation que le soleil lave les maux et les nuages gris… Je ne vous cache pas qu’en ce moment l’entreprenariat n’est pas de tout repos et dès que j’aurais trouvé des solutions, promis je viendrai vous parler des galères concrètes, avec un article sur les dessous des choses ! Alors ce soleil, comme tous les ans, je l’attendais comme le messie !

Cette arrivée fracassante de la lumière dans mon quotidien me donne des envies de bricolage, de do it yourself déco, de couleurs vibrantes, de sequins brodés et de photoshoots fleuris ! Et comme je sais que vous avez un avis sur les choses qui se passent ici, je voulais vous demander quel do it yourself vous ferait plaisir sur le blog? Avec Laure on avait envie de vous proposer une petit robe Frida pour petite fille en téléchargement libre…. Mais dites-moi ce qu’il vous tenterait de faire pour le printemps ! J’ai la sensation d’avoir ressenti que ces derniers temps c’est la déco qui vous passionne. J’ai des tonnes d’envie avec l’emménagement, des lustres à franges en passant par les petits meubles à monter soi-même…  Je n’aurais jamais assez de place pour tout mettre chez nous. Mais la vérité c’est que je commence aussi à me lasser de la déco du bureau, j’ai la sensation que vous l’avez déjà vu sous toutes les coutures et j’ai envie de tout refaire pour les 1 an du studio. BREF plein des projets avec cette lumière, rien de nouveau sous le soleil !

Aujourd’hui c’est un petit look de matelot, parce que j’ai eu la chance d’avoir été choisie avec Eleonore Bridge, Natacha Birds et Elsa Muse pour vous parler de la collaboration Petit Bateau et des écussons Macon et Lescoy, que des nanas que j’aime beaucoup ! Alors aujourd’hui je porte un pantalon bien large bleu marine Asos d’une ancienne collection mais il y a celui-la qui marche bien aussi pour ce look, avec une ceinture jaune & Other Stories. Un manteau jaune que j’ai trouvé dans un vide dressing qui n’a plus son étiquette mais c’est une bonne alternative chic au ciré jaune ou sinon j’ai déniché celui-là ! Et des bottines bordeaux que j’ai usé jusqu’à la corde Sarenza, vivement les espadrilles compensées !

Je vous embrasse et j’ai hâte de vous lire, passez un merveilleux week-end ensoleillé !

Lire la suite