Food / 15.02.2017

C’est l’heure du goûter !

Quel plaisir de retrouver le chemin des recettes sur le site ! Pour tout vous raconter, cela va bientôt faire un an que nous avons aménagé dans notre nouveau nid et la cuisine est restée en stand by pendant facilement 6 mois. C’était rudimentaire, sans même un plan de travail… Mais désormais nous en avons un sublime (signé les french vikings) ! Cela vous tenterait un petit home tour d’ailleurs ?

Bref c’était un peu mon excuse pour déserter la cuisine ou la “desserter” sans mauvais jeu de mots… Et puis mon amoureux c’est le Mc Gyver de la cuisine, avec du riz, 3 légumes, 1 bouillon kub et un peu d’épices, il devient Alain Ducasse (ouais ouais, rien que ça), alors cela ne m’a pas vraiment donné envie de faire des efforts non plus. Je me cherche beaucoup d’excuses aujourd’hui, non ?

Cette nouvelle collection Bee My Baby était l’occasion rêvée de renouer avec la cuisine… Et de proposer un nouveau fashion cake inspiré de notre dernier motif mimosa ! Alors la génoise est inspirée d’un Angel cake bien aérien, glacé d’une crème au beurre pour contrebalancer la légèreté de notre base de cake ! Mais vous pouvez aussi optez pour une version glaçage cream cheese plus light, pour un dessert zéro culpabilité ou presque… Vous avez la recette ici !

La base pour l’Angel Cake :

  • 100 g de farine
  • 50 g de Maizena
  • 6 oeufs
  • 130 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 c. à cafe de levure chimique
  • 1 citron non traité
  • 1 pincée de sel

Pour commencer préchauffez votre four à 180°C ! Tamisez votre farine, la levure et la maïzena. Ajoutez-y le zeste de citron finement râpé. Séparez maintenant les blancs des jaunes d’oeufs. Fouettez les jaunes et la moitié du sucre jusqu’à ce que le mélange palisse et double de volume ! Fouettez ensuite les blancs en neige avec une pincée de sel, et incorporez-y progressivement le reste du sucre, ainsi que le sucre vanillé. Continuez à battre votre mélange : il doit devenir brillant et tenir sur tout seul sur votre fouet lorsqu’on soulève ce dernier. Maintenant, incorporez-les avec précaution aux jaunes d’oeufs battus et finissez par la farine, que vous allez venir incorporer délicatement en soulevant la pâte ! Versez la pâte dans un moule à manque beurré type couronne, puis enfournez pendant 40min! Sortez le gâteau du four, et laissez-le refroidir avant de le démouler sur une grille.

Le lemon curd :

– 4 citrons de taille moyenne
– 150 g de sucre
– 3 oeufs
– 1 cuillère à soupe de Maïzena

Il faut d’abord laver les citrons, puis en “zester” 2. Ensuite, mettez les zestes très fins dans une casserole et ajoutez le jus des citrons préalablement pressés en enlevant les pépins. Versez le sucre et la Maïzena, remuez et chauffez à feu doux en remuant de temps en temps.
Dans un autre récipient, battez les oeufs, puis incorporez aux oeufs, le jus de citron, le sucre, la maïzena et les zestes, le tout en mélangeant bien votre préparation. Remettez le tout dans votre casserole et faites-le chauffer à feu fort en remuant sans cesse à l’aide d’un fouet. Vous allez voir votre mélange commence à s’épaissir ! Quand la préparation devient bien homogène et pâteuse c’est que votre lemon curd est prêt. Laissez-le refroidir et conservez-le au réfrigérateur en attendant le dressage.

Pour un glaçage bien léger…

  • 200g de beurre doux de qualité
  • 400g de sucre glace
  • 60ml de lait
  • 2 cuillère à café d’extrait de vanille

Sortez votre beurre au préalable pour qu’il ramollisse, il doit absolument être à température ambiante. Tamisez le sucre glace dans un récipient, et prenez-en un second pour mélangez le lait et la vanille ! Dans le bol du robot ou directement à l’aide d’une fouet électrique, battez votre beurre mou à vitesse moyenne jusqu’à obtention d’un beurre “pommade” (crémeux). Ajoutez la moitié du sucre glace et battez pendant 2min. Incorporez ensuite le mélange lait/vanille, continuez à battre le tout puis ajoutez le reste de sucre glace.
Battez encore le mélange pendant 10min, en baissant la vitesse au minimum 1min avant la fin.

Pour le dressage, il faudra diviser votre angel cake en deux dans le sens de la largeur pour y tartiner le lemon curd. Cela lui donnera le petit gout citronné qui nous est cher !  Puis, il ne vous reste plus qu’à faire le glaçage du gâteau avec votre crème au beurre ou votre cream cheese à l’aide d’une petite spatule, façon maçon, j’ai trouvé un super tuto sur Oh Happy Day . Enfin, décorez avec des feuilles de menthe et des petites billes de sucre !  Ta-Da, régalez-vous !

Je vous dis à demain pour un nouvel opus des gens bien ! J’ai hâte de vous poster tout ça…

Lire la suite
DIY / 14.02.2017

Bon mardi mes chères loutres,

Comme vous le savez déjà, aujourd’hui sort la nouvelle collection Wear Lemonade, placée sous le signe du soleil, du mimosa, et bien entendu des abeilles ! Ni une, ni deux, je ne pouvais pas manquer l’occasion d’imaginer une abeille en papier qui viendrait se poser sur votre mur, votre bureau,… Et la douce Julie m’a aussi soufflée l’idée qu’elle serait parfaite accrochée sur un mobile d’enfant. Et en ce jour de Saint Valentin, vous pouvez aussi l’offrir en disant “bee my valentine”…Bref, vous l’aurez compris, cette abeille est tout terrain ! Cela fait quelques temps que j’ai envie de faire des insectes en papier, après avoir vu ceux de Zim and Zou, ou encore les merveilleux kit de chez Assembli, cette collection était donc le prétexte parfait ! Alors ne vous inquiétez pas elle est quand même relativement simple à réaliser, et je vous garantis qu’après ça les volumes en papier n’auront plus de secrets pour vous. Sur ce je vous laisse vous échauffer les dix doigts et vous embrasse fort !

Charlotte

Pour les parties qui sont entièrement noires sur le patron, je vous conseille de les imprimer directement sur du papier blanc un peu épais et de les découper sans les reporter sur un autre papier.

Pour ce DIY il vous faut :

  • Les patrons à télécharger ici,
  • du papier de couleur un peu épais (ici du Clairefontaine),
  • de la colle verte Scotch,
  • un petit réglet,
  • un scalpel,
  • une paire de ciseaux.

Pour commencer, imprimez et découpez l’ensemble des patrons dans vos papiers colorés en faisant bien attention au nombre indiqué pour chaque partie.

Munissez-vous ensuite de votre scalpel et votre réglet, et tracez l’ensemble des lignes de pliages avec le dos de la lame (les indications de pliages sont précisées sur les patrons).

Pliez maintenant toutes vos lignes ! Attrapez maintenant votre tube de colle, nous allons commencer par l’assemblage des découpes D et E. La pièce E a un trou afin que vous puissiez fixer votre abeille au mur en y glissant la tête de votre clou, si jamais vous ne comptez pas la mettre au mur, vous pouvez tout à fait couper neuf fois la pièce D à la place.

Disposez de la colle sur les deux premières languettes et collez-les à la section suivante. Attendez quelques secondes de séchage et encollez les languettes suivantes pour fixer l’ensemble des deux sections !

Continuez ainsi, vous allez voir le corps de l’abeille prendre forme, n’oubliez pas d’assembler la section E avec le reste du corps. Le trou présent sur celle-ci vous servira à ensuite fixer votre abeille au mur sur un clou. Pour bien finir le corps de l’abeille, collez les découpes A et G aux extrémités.

Passons maintenant aux sections F ! Suivez le même schéma que pour le corps de l’abeille. Je vous conseille d’assembler 4 sections d’une part et 4 de l’autre, puis de les fixer ensemble en les emboîtant, n’oubliez pas de fermer votre volume en collant le morceau C !

Finissons par la tête de l’abeille (H), Courage une fois que vous aurez fini ça, le gros du travail sera fait ! Collez donc les languettes les unes avec les autre et votre tête va prendre forme sans grosse difficulté, finissez avec la découpe B pour fermer le volume.

Bravo vous pouvez vous féliciter et faire une pause goûter !

Prenez les découpes des rayures de l’abeille, et tracez les lignes de pliage si ça n’est pas déjà fait. Pliez et vérifiez que vos plis correspondent bien à la forme de l’abeille ! Il ne vous reste plus qu’à les coller sur son corps ! Je vous conseille de collez les extrémités des rayures au niveau de la face qui a un trou. Cette face sera celle que l’on voit le moins, donc pas d’inquiétude si votre jointure n’est pas parfaite !

Pliez maintenant les deux ronds qui font les yeux de votre abeille et collez-les sur le dessus de sa tête.

Collez ensemble le corps, l’abdomen et la tête de l’abeille !

Pliez en deux le coeur qui sera fixé sur l’abdomen de votre abeille et qui servira également à fixer les ailes.

Collez les grandes ailes sur les petites au niveau du trait rouge indiqué sur le patron.

Fixez maintenant vos ailes sur le coeur, en les positionnant selon l’angle souhaité.

Finissez par coller le coeur sur l’abdomen, et Ta-Da ! Il ne vous reste plus qu’à trouver une place à votre nouvelle amie !

Musique : Santoré – Another Man

Lire la suite
Look / 13.02.2017

Bee My Baby…

Le 14 février, c’est demain et nous lançons notre nouvelle collection, sous le signe non pas de l’amour, mais de l’amitié avec un grand A.

À l’origine de chaque collection il y a des femmes, des personnalités, des formes, des conquérantes, la tête de Justine, les kilomètres de cheveux d’Alexandra, la sensibilité de Maria, ma grande saucisse de soeur, les fesses de Charlotte, les dents du bonheur de Marilou, les mots de ma tante, les cheveux blonds d’Aurélie, les obsessions seventies de Laure, la fougue de Maeva, la passion pour le léopard de ma mère, la persévérance de Maya, les couleurs de Mai, l’abnégation d’Anne, la joie de vivre de Fanny, le chic drôle de Lily, l’innocence de mes nièces ou bien le rouge à lèvre toujours impeccable de Julie.

Toutes ces femmes qui font mon quotidien, qu’elles le veulent ou non, sont mes inspirations, elles influencent mes dessins, les histoires que j’aime raconter.

Cette collection, finalement, j’ai commencé à y penser quand ma meilleure amie Justine est partie vivre en Italie. Elle est un soleil, conquérante et presque sans peur ! Je la considère comme ma soeur. Nous n’avons pas grandi ensemble, mais il y a tellement de choses qu’elle connait de moi et qu’elle seule sait. Et quand je l’ai rencontrée pour la première fois il y a 8 ans, j’ai eu un coup de foudre, tant elle était étincelante, fragile et drôle. En moins de 5 minutes on était exaspérées par les mêmes choses, et on se lançait des regards complices… Boum c’était fait, les gens autour n’existaient déjà plus. Elle m’a donné envie de manger le monde, et comme aujourd’hui avec l’homme de ma vie, c’est une des personnes qui me poussent et me donnent des ailes par le simple fait de les avoir à mes côtés. Toutes les fois où je n’en ai fait qu’à ma tête en ne voulant pas l’écouter, je l’ai regretté. Justine elle sait, elle a le recul que je n’ai pas sur beaucoup de situations.

Vous pourrez dire qu’elle ressemble à Audrey Hepburn, Natalie Portman ou Keira Knightley mais finalement elle ne ressemble qu’à elle, et comme toutes ces autres femmes qui laissent une émotion inoubliable dans leur sillage. Et je me suis dit que c’était finalement un bon objectif pour imaginer des vêtements, de ne laisser personne indifférent ! De dessiner cette collection en la prenant pour inspiration elle, les abeilles de son enfance et le mimosa de la mienne, les couleurs d’une italie fantasmée et les silhouettes rétro qui nous font chavirer. Et toujours les coupes qui flattent toutes les formes, pour célébrer nos différences.

Vous savez, quand je dessine et que je montre mes croquis à Laure, qui les affine, les corrige, les rend plus justes, j’attends toujours qu’elle me dise: « ça je vois trop Fanny ou Maria avec », ou « cette pièce va devenir ton doudou », ou bien « ça, je le veux dans toutes les couleurs ! ».

C’est comme cela que l’on travaille ! Et puis Maria s’en mêle et vient nous aiguiller sur le tissu que l’on devrait utiliser plutôt qu’un autre, la couleur la plus juste, qui servira au mieux le pourquoi du comment. Elle vient nous rappeler pourquoi nos collections fonctionnent, le fait que nous ne faisons de moins en moins de compromis, que nous essayons de prendre de plus en plus de risques colorés, de dépoussiérer des coupes oubliées, d’inventer des motifs que j’espère uniques.  Chacune des femmes du Studio apporte sa pierre à l’édifice en bataillant pour ses idées, ses convictions. C’est comme une danse, une conversation enflammée, qui m’amuse beaucoup parce que finalement, ce n’est que de la passion. De la passion de toutes pour notre histoire et de chacune pour leur métier.

Et tout cela ne m’appartient plus complètement, cela appartient à toutes ces femmes. Même si je viens jouer les chefs d’orchestre, il n’y a rien qui me rende plus fière que de voir mon équipe excitée par la réception des premières pièces, autant que moi, si ce n’est plus. Tout prend un sens nouveau !

Et je pense qu’aujourd’hui nous proposons plus que de la mode, nous offrons la possibilité de faire. Faire avec un grand F. Si jamais on a du temps, l’envie, la motivation, on pourrait nous aussi réaliser cette jupe adorée dans toutes ses couleurs rêvées. Et ce n’est qu’il y a peu que je me suis dit que finalement, ce n’était pas juste des vêtements, c’était une promesse, la promesse qu’un jour on s’y mettra, ou du moins que l’on essayera, qu’on se lancera dans la couture ou dans sa propre histoire, qu’on quittera tout pour aller vivre dans un autre pays, pour tracer sa route avec ou sans quelqu’un à ses côtés…

Avec le sentiment que l’on ne sera jamais vraiment seule, parce que malgré les distances, ou le quotidien, on sera toujours un peu le « baby de sa Bee »…

Photos Laurence Revol <3, Make up Laurence Maestrello  Merci à toute l’équipe du lemonade studio de rendre tout cela possible et tous ces beaux citrons pour nous avoir prêté leurs visages le temps d’un samedi sous la pluie !

Lire la suite