HOT SPOT #2: HAÏ KAÏ

make-my-lemonade-hot-spot-hai-kai

 

Mes petits chats! 

Un nouveau hot spot dans le 10e, décidément qu’il est chouette cet arrondissement de Paris. Je me régale en ce moment, je découvre plein d’adorables adresses. Aujourd’hui HAÏ KAÏ au 104 quai de Jemmapes +33 9 81 99 98 88, et ce hot spot est vraiment un bijou. J’aime la façade qui ne ressemble à rien, ou plutôt à un squat à l’abandon et à l’intérieur, c’est sublime, c’est tellement blanc, c’est nickel, comme si toute la lumière du quartier était stockée à l’intérieur. Un diamant emballé dans du papier journal. La décoration y est impeccable, tout comme ce que l’on trouve dans l’assiette. Pour couronner le tout ce lieu, est l’association de trois femmes, girl power quand tu nous tiens… Amélie Darvas à la cuisine, Gaby Benicio, pour la sélection des vins (entre autres) et Elsa Kikoïne, pour le décor.  

 

make-my-lemonade-hot-spot-hai-kai2

 

Je pense que vous commencez à connaître mes goûts en termes de déco, et là tout est juste, le mobilier en bois naturel et blanc, les banquettes en lin dépareillées, chaque objet est à sa place. Les plantes sont aussi très présentes de façon subtile et sublime. C’est net et précis, je fais des recherches sur le nom HAÏ KAÏ et je découvre que c’est l’autre nom des haïku, ces poèmes très courts japonais, la boucle est bouclée.

Je suis passée un nombre incalculable de fois devant, avant de franchir le pas de la porte et c’est l’autre jour pour un de mes précédents articles, la vidéo comptoir, je suis rentrée dedans et j’avoue m’être sentie nulle de pas y être allée avant. Cet endroit a agi sur moi comme de la luminothérapie, je ne voulais plus partir c’était beau et puis quand les assiettes sont arrivées ( très rapidement d’ailleurs ), c’était si BON. 

 

make-my-lemonade-hot-spot-hai-kai1

 

(ALERTE DESIR, ce fauteuil jaune à carreaux est juste dingue). J’étais donc avec Tania la géniale réalisatrice, et je pense que je peux parler en son nom pour dire que l’on s’est régalé. A l’instar du Blue Valentine les assiettes sont des petits écosystèmes poétiques et gourmands mais point de japonais en cuisine ici, mais la talentueuse Amélie Darvas (ex-Bristol, The Broken Arm entre autres ) est aux fourneaux. Et on en redemande. Il y a une carte permanente et une autre qui change tous les jours, au gré des envies du chef et des arrivages, j’adore cette liberté, et ces contraintes, qui j’en suis sûre, développent une créativité toujours plus grande en cuisine… Courrez-y! Evidemment tout est archi frais et HAÏ KAÏ fait travailler les petits producteurs inquiets de nous faire consommer du bio et du responsable. Que demander de plus?

 

make-my-lemonade-hot-spot-hai-kai3

 

Côté addition je trouve cela très correct pour le midi comptez pour une entrée + plat ou plat + dessert: 17€ ou pour la totale entrée + plat + dessert: 22€. Le restaurant est ouvert du mardi au dimanche, midi et soir… Régalez vous! 

 

 

  

HAPPY SATURDAY

make-my-lemonade-happy-saturday-chapeau

 

Mes châtaignes! 

J’ai les internets depuis hier dans ce nouvel appartement, et l’eau chaude depuis avant-hier, je peux désormais dire que je revenue en 2014. Oh mon dieu que c’est éprouvant, je ne me souvenais pas que c’était aussi dur de perdre ses repères, de chercher un nouvel endroit pour vivre, de se battre pour l’obtenir, de finalement empaqueter sa vie dans des cartons, de faire du vide, de se projeter dans un nouvel espace, et de continuer de faire tourner sa petite entreprise. Mon cerveau a tenté de se saboter à plusieurs reprises, mais il me fait souvent ça quand je dois gérer 100 trucs à la fois… Entre oublier le matériel dernier workshop dans un taxi, prendre l’avion sans pièce d’identité ou bien perdre son portable chez IKEA, tout cela en trois jours consécutifs ( je vous raconterai un jour mes plus beaux sabotages…)  Mais la bonne nouvelle c’est que tout rentre toujours dans l’ordre, la vie continue et il y a même depuis quelques heures des rideaux aux fenêtres de mon salon…

 

make-my-lemonade-happy-saturday

 

Que je vous explique… Cet appartement, je l’ai visité mardi il y a 10 jours, j’ai eu la réponse le mercredi dans un TGV où je captais un mot sur deux. Je me suis éclipsée de mon vide dressing pour signer mon nouveau bail et dimanche dernier je déménageais le matin, et animais le workshop petit bateau l’après-midi. Je suis contente que cet emménagement se dessine et que notre nouveau chez nous commence à être vivable même si il nous manque des choses cruciales comme un canapé, un frigo et aussi une cuisine… Mais ça va venir, je ne suis pas inquiète… Je vais pouvoir reprendre des activités normales par ici! 

 

make-my-lemonade-happy-saturday-shirt

 

Et puis la vraie star de ces photos c’est Frida! Ce chat est fou, je l’aime ma Frida, je ne suis pas sûre que le déménagement lui ait fait du bien, malgré le fait qu’elle soit pourrie gâtée par nos soins… Elle passe sa vie à mâcher les morceaux de scotchs qui dépassent des cartons, je ne sais pas si c’est son moyen à elle de communiquer son mécontentement, ou sa façon de me faire comprendre que je ne déballe pas les cartons assez vite, ou juste parce qu’elle aime le bruit horrible que cela fait, ou le goût chimique que cela a… Ce n’est pas moi, mâcheuse professionnelle de bic compulsive qui lui jetterait la première pierre mais s’il te plait Fridou, si tu lis ce post, arrête de mâcher du scotch la nuit, merci.

 

make-my-lemonade-happy-saturday-shoes

 

 

Parenthèse féline refermée aujourd’hui je porte un de mes looks préférés du moment un pantalon & Other stories rose d’une ancienne collection mais un autre beau rose est disponible ici, des derbies Sonia Rykiel shoppés sur Sarenza, une chemise Lacoste Live, une veste de smoking comptoir des cotonniers et un chapeau d’homme vintage ou un Asos parfait ici

  

UN NOUVEAU BRIEF!

Mes petits chats!

J’aurais voulu vous écrire plus tôt mais j’ai eu quelques soucis de serveur! Vous êtes de plus en plus nombreux à venir par ici chaque jour et vous en faites buguer le site! Bon d’ici la fin du mois d’Avril cela devrait s’arranger, mais ça on en reparle! Aujourd’hui encore une collaboration, et oui c’est la saison, et pour celle-ci, j’essaie de faire les choses différemment, je vous explique… Cacharel re-édite son fameux « Anais Anais », et pour l’occasion il m’ont demandé un « beau » shooting photo dans l’esprit « GIRLS TRIBU » mais un shooting comme celui là, cela se prépare et ne se fait pas sur le pouce, entre deux déballage de cartons… Alors comme je sais que vous êtes friandes des making of et des coulisses, je voudrais vous montrer comment ça se déroule concrètement la préparation d’un shoot.

 

#girlstribu

 

Pour ce premier post, je voudrais vous expliquer la mécanique qui se met en place lors de la réception d’un brief. Tout d’abord, je me renseigne sur l’histoire de la marque et du produit en question. Ici c’est Anais Anais, le mythique parfum de la marque dont la campagne a été shootée par Sarah Moon en 1977. Un monument de la parfumerie en somme. Cacharel a décidé d’apporter un vent de fraîcheur avec un nouveau jus « premier délice » et axe sa campagne sur une génération de jeunes femmes hyper créatives, le girl power comme étendard. Cacharel à l’occasion de la saint Valentin, a organisé une exposition photo au palais de Tokyo qui regroupait une poignée de jeunes femmes qui mettent en scène la simplicité de leur quotidien avec une poésie déconcertante. Au travers de photographies romantiques à souhait, on pouvait ressentir l’ennui adolescent qui passe ses étés dans la maison de campagne de ses grands parents, et l’impatience de devenir des adultes tout en gardant les deux pieds dans l’enfance… Ah les fameuses femmes-enfants!  

 

girlstribu

 

La nouvelle campagne Anais Anais a donc été shootée par la fabuleuse Olivia Bee, 20 ans, petit génie hyperactif. Et c’est donc dans ce contexte là, que le brief est tombé! Imaginer un shoot pour make my lemonade inspiré de cet esprit hyper créatif, trouver une photographe ( j’ai une petite idée croisez les doigts pour moi pour qu’elle accepte ! ) , faire un stylisme, trouver un lieu, trouver des accessoires ( j’ai des envies de fumigènes colorées… ) et pour ce qui est de trouver ma tribu, je crois que cela ne devrait pas être trop compliqué, reste à voir avec elles si elle seront partantes … Pour commencer, je fais toujours un board Pinterest, j’en ai des dizaines de boards secrets… Puis je fais un petit montage sur Photoshop avec mes images qui collent le plus au thème, je liste les mots clefs et les choses qui devront être mises en avant durant ces mises en scène et je transfère ces planches au photographe. Ensuite, dans ce dossier s’ajoutent, le choix des vêtements, les possibilités de lieux, les accessoires, les options de personnes qui pourraient poser etc… Je vous laisse avec ces deux premières planches et je vous donne rendez vous le mois prochain pour que l’on parle de l’avancée du projet!

 

mot clfs

 

En attendant le mois prochain, je vous invite à la création, soyez inspirantes et inspirées, amusez vous, mettez vous en scène,  et publiez vos photos du thème #girlstribu en mentionnant @anaisanaisofficial @makemylemonade avec les hasgtags #anaisanais #girlstribu. Tous les mois, vous découvrirez les thèmes à « ré -interpréter  » sur le compte Snapchat  anisanaistribu. Les plus belles photos recevront les parfums ANAIS ANAIS (L’Original et premier délice) et des couronnes de fleurs, lucky you…

  

UNE JOURNEE AVEC…

Bonjour mes petits chats! 

Lorsque l’on m’a proposé de faire cet article en collaboration avec Comptoir des cotonniers, le brief était de faire une vidéo où l’on me verrait faire du vélo dans Paris avec la nouvelle parka comptoir… Oui oui oui, un peu comme un nouvel opus de Martine, après « Lisa s’est fait couper les cheveux par Fred », « Lisa fait du vélo dans Paris » donc plutôt que de vous balader dans des clichés parisiens, j’avais envie de vous montrer une journée « type », ou plutôt de vous montrer comment j’aimerais que mes journées idéales soient: douces, simples et légères… Avec en starring de luxe Parka grise, Parka bleue marine et Parka à petits imprimés (ma préferée), le passage de la vidéo où j’essaie les trois parkas est assez réaliste car depuis peu, je suis atteinte d’une maladie,  » je mets 100 ans à partir de chez moi ». Les symptômes sont: se souvenir qu’on a un tout petit truc à faire, passer le seuil de la porte: éteindre un interrupteur, prendre une invitation, ou se brosser les dents, se refaire un trait d’eyeliner, changer de veste parce que l’on n’est pas sûre… Je me soigne, parce que les complications de cette maladie, peuvent faire tomber dans le syndrome « je suis toujours en retard »… À bannir, parce que vraiment la ponctualité est une qualité et pas un défaut, m’a-t-on dit un jour. 

 make-my-lemonade-parka-comptoir1

 

Parenthèse Lapin d’Alice aux pays des merveilles refermée, vous allez découvrir ici un peu Charlotte mon assistante de choc, mon soutien, mon deuxième cerveau, celle qui fait tourner la boutique quand des fois je procrastine… Charlotte, vous allez apprendre à la connaître un peu plus parce que très bientôt elle va animer la rubrique « making of » et vous raconter de tout ce qui se passe derrière mes différentes activités… 

 

 

Bon tout ceci est sublimé, généralement ma journée est carrément rythmée par beaucoup plus d’interactions avec d’autres personnes, rendez vous pro, irruption dans le salon de copains qui passent faire des blagues, nous aider à découper des trucs, qui viennent « travailler dans leurs têtes », le facteur, les coursiers, les voisins qui viennent voir comment les cartons avancent etc… Et le tout saupoudré de 48 coups de téléphone, de 230 gros mots commençant par la lettre « P », 12 câlins quotidiens (minimum) à Frida et de 63 « Il nous faut un bureau! »

Vous me direz mais tu n’as pas un bureau chez toi? Si si, mais la pour l’instant c’est le repère des cartons, des choses à trier, des morceaux de papiers, des valises qui débordent et du linge à repasser… Pas franchement vidéogénique, mais tellement plus vraie cette pièce… Et puis j’ai remarqué qu’avec Charlotte, nous cherchons la lumière, un peu comme des plantes vertes et le salon reste vraiment la pièce la plus lumineuse ou peut être que nous cherchons une autre pièce à vandaliser… Bref, Voici donc ma journée rêvée: la matin, Pinterest, mails et todo list pour la journée, arrivée de Charlotte, je lui donne ses missions de la journée, on bosse ensemble, je file à un déjeuner, ou à un rendez vous pro, j’arrive même parfois à faire les deux en même temps, je trace faire des courses pour les productions en cours, je travaille dans ma tête sur mon vélo, je rentre, on bosse encore, on fait des blagues, on écoute de la musique débile et quand je suis motivée (et ça n’arrive pas tous les jours) je file au sport! après ça, cela ne regarde que moi! 

 

make-my-lemonade-parka-comptoir

 

Je vous embrasse fort! Et je vous laisse avec ce petit look Parkesque, j’avais déjà été convaincue par Mademoiselle Plume que je portais sous mes manteaux l’hiver… La nouvelle Parka est vraiment pratique, je l’ai empaquetée dans un petit pochon au fond de mon sac, toujours prête….