Happy Monday la compagnie !

Bon… Aux grands maux les grands remèdes! Même si hier on a eu droit à 5 minutes de ciel bleu qui ont fait littéralement fondre les réseaux sociaux, aujourd’hui c’est gris, toujours gris. Donc je vous apporte du soleil, pour vous donner du courage pour la semaine ! Après Auckland, direction Christchurch sur l’île du Sud. Je ne vais pas vous mentir, cette ville ce n’a pas été mon coup de coeur esthétique absolu, mais je pense que cela vaut quand même le détour, pour tout un tas de bonnes raisons ! En plus d’avoir été le point de départ pour visiter les alentours, Hamnpers Springs, Akaora et Chrischurch sont des boules d’énergie, un endroit un peu hors du temps qui remet les idées en place et pour cause…

Cet endroit est vraiment à part… Christchurch est devenu tristement célèbre pour ses tremblements de terre et plus particulièrement celui du 22 février 2011, durant lequel 185 personnes perdirent la vie. Quelques mois plus tard un second frappa la ville causant l’effondrement de plusieurs bâtiments dans le centre-ville et poussant le gouvernement Néo-Zélandais à décider l’abandon d’une partie des quartiers de la ville. De nombreux bâtiments historiques comme la cathédrale, sont partiellement ou totalement rasés depuis.

Ces événements tragiques marqueront à jamais l’histoire des Néo-zélandais. Pendant des mois la ville a été fermée pour cause de travaux et d’évacuation des gravats… Et il y a même des quartiers qui sont restés fermés plusieurs années, une sorte de centre-ville fantôme. Et puis, petit à petit la vie a repris, les entrepreneurs et artisans qui s’étaient fait accueillir dans les villes voisines sont revenus. C’est tout cela qui donne à cette ville un visage si particulier, une énergie peu commune. Entre solidarité et audace, ces catastrophes leur ont donné une certaine urgence de vivre et d’oser. Comme si ces tremblements de terre avaient été de véritables électrochocs pour les habitants, qui se sont décidés à suivre leurs rêves. Il y a des dizaines de commerces, de restaurants aux concepts les plus novateurs et cools, qui ouvrent toutes les semaines. Pour les fous de merchandising que nous sommes, nous avons un peu perdu la raison ! La ville invite aussi des artistes à réaliser des fresques sur les bâtiments en travaux, il y a plein de petites expositions de street art à tous les coins de rues. Pour les amoureux du Posca, je pense que c’est un stop obligatoire si vous voyagez en Nouvelle Zélande. C’est aussi le festival des food trucks… On mange super bien à Christchurch !

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches à gauche et à droite de la photo pour faire défiler la galerie ! Vous y verrez un petit aperçu de la ville…

C’est aussi à ce moment là que l’on a rencontré Marcia Butterfield, l’une des co-fondatrice du si beau city guide Neat Places, dont je vous parlais dans l’article précédent. Marcia nous a fait visiter son Christchurch à elle en nous montrant les endroits où faire du shopping,  pour découvrir les designers locaux et où prendre un bon café dans le dernier endroit fraîchement ouvert encore un peu tenu secret… J’adore découvrir les villes au travers des yeux des locaux. Je pense que c’est un bonne façon de se faire surprendre et de sortir des sentiers “routards” battus. Amusez-vous aussi à explorer Instagram avec la location pour préparer vos voyages…

Puis pour notre premier jour de “mauvais temps”, qui n’a duré que quelques heures, nous nous sommes rendus au Farmer Market que je vous conseille, parfait pour déjeuner, vous pouvez picorer toutes sortes de choses hyper fraîches dans une ambiance conviviale, le tout bercé par de la musique live des groupes du coin. Le marché se trouve à l’intérieur d’un parc, autour de la plus ancienne maison de la ville Riccarton House, au bout d’une allée, au 16 Kahu Road. À faire absolument !

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches à gauche et à droite de la photo pour faire défiler la galerie ! C’est vraiment mon coup de coeur pour cette ville ce marché mais attention, il n’y a lieu que le samedi !

  • Pour vous résumer Christchurch en quelques adresses:
  • Pour faire un bond dans le rétro-futur et aller réceptionner ces frites propulsées dans des tuyaux à air comprimé rendez-vous: C1 Expresso, Corner High&Tuals Streets, Christchurch.
  • Pour déguster un café dans un Dinner futuriste et minimal : Supreme, 10 Welles Street,
    Christchurch.
  • Pour manger un rêve de cuisine asiatique, et penser à moi en prenant la feuille d’épinard : King of Snake , 145 Victoria Street, Christchurch
  • Pour dormir nous sommes restés à l’adorable boutique hotel Montréal, comme son nom ne l’indique pas, on se croirait en pleine campagne anglaise, prêt à enfourcher un cheval pour jouer au polo !
  • Pour aller faire du shopping et découvrir les créateurs Néo-zélandais, et ramener des souvenirs pas trop “souvenirs” rendez-vous aux containers réaménagés du projet Re:start dans le centre ville de Christchurch.
  • Pour aller voir comment les Néo-zélandais mastérisent le centre commercial en quelque chose d’élégant et plein de bon goût, rendez-vous : The Tannery, 3 Garlands Rd, Woolston, Christchurch.
  • Pour aller se faire du bien au yeux, rendez-vous au jardin Botanique de la ville. Vous savez comme je ne réponds plus de rien quand je croise une fleur, alors là c’était la folie !  6 Rolleston Ave, Christchurch.
  • Et si vous voulez avoir une “kiwi expérience”, je vous conseille d’aller visiter la réserve  Willowbank Wildlife. En plus de voir des Kiwis, vous pourrez voir toutes les espèces d’oiseaux que vous ne verrez que dans ce pays… Endroit parfait si vous voyagez en famille.

À quelques kilomètres de Chirstchurch, comptez environ 1h30 en voiture, il y a Hanmer Springs. Déjà,  juste la route est un spectacle à part entière… En avril on ne croise pas grand monde, et à chaque virage c’était une fête, je voulais m’arrêter toutes les 5 minutes pour faire une photo, comme une collectionneuse de coquillages compulsive. J’ai eu la sensation que plus nous descendions dans le Sud de ce pays, plus c’était beau, vraiment vert et complètement dingue. Une sorte de crescendo de beauté. En parlant avec les locaux, je me suis rendue compte que toutes les saisons dans cette région offrent des paysages diamétralement opposés, en avril c’est la fin de l’automne et quelques semaines plus tard, toutes ces montagnes deviendront blanches, ça doit être être quelque chose de vraiment unique.

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches à gauche et à droite de la photo pour faire défiler la galerie ! Je n’arrivais pas à me résoudre à faire un éditing, chaque vue me rend nostalgique.

Hanmer Spring est une petite ville, dont Thomas Hanmer a ouvert au 19e siècle la première cure de thalasso malgré lui. Maintenant les différentes sources d’eau chaude des environs sont largement exploitées en Spa et mini stations balnéaires. Mais ce qui vaut le coup par ici, c’est d’aller faire des randonnées à pieds ou à vélo pour découvrir les différents points de vue de la vallée ! Et même pourquoi pas, si ce n’est pas dans votre programme d’aller à Queenstown, d’aller se faire un petit saut à l’élastique… Avant d’aller se détendre dans les sources thermales de la ville, évidemment, autant lier l’agréable à l’agréable !

Encore une galerie mais il m’est impossible de faire un choix et j’ai tellement envie de vous communiquer toute cette lumière et cette verdure ! Puis ensuite direction : AKAROA !

Akaroa c’est l’histoire un peu farfelue d’un français chasseur de baleines, Jean-François Langlois, qui fatigué de faire des allers-retours entre la France et son spot, une petite île, la Nouvelle Zélande. Décida d’établir une colonie française là-bas. Jeff acheta la péninsule aux Maoris pour 1000 francs, la bonne affaire. Le temps de réunir toute la paperasse et les gens, il s’est fait doubler de quelques semaines par les anglais qui avaient déjà la souveraineté de l’île du Nord. Entre négociations et marchandages, les français se retrouvèrent avec 2 villages, dont celui d’Akaroa. Bien joué les gars… Aujourd’hui les seules traces de passage des grenouilles sont les noms des rues, toutes en français, c’est un mélange assez déroutant, vraiment comique et les commerçants qui vous disent “Bonjour” et “Merci” à tout bout de champ ! C’est un village adorable avec des petites maisons en bois, fleuries comme jamais, c’est véritablement quelques chose à voir !

Et surtout, le top du top c’est d’aller faire un tour en Mer avec le bateau “Black Cat” et d’aller se baigner avec des dauphins… Vous avez bien lu. Bon pour notre part, il faisait bien froid c’était bientôt l’hiver, donc point de baignade, mais je suis certaine que si vous partez plus tôt vous pouvez vous régaler à nager avec les petits dauphins Hector !

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches à gauche et à droite de la photo pour faire défiler la galerie !

Et maintenant je vous amène dans un endroit un peu dingue de cette ville, même carrément indescriptible. Au début j’y allais un peu en traînant des pieds parce que sur le papier : “la maison des géants en mosaïque” cela me faisait moyennement fantasmer. je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Et quelle belle surprise, même si je ne me consume pas d’un amour dévorant pour la mosaïque, il se passe quelque chose dans ce jardin, autour de ces maisons dans lesquelles on peut séjourner, tout est si bien entretenu, c’est un peu fou, on ne peut pas s’empêcher de penser aux nanas de Nikki de Saint Phalle et à Gaudi, ça marche, c’est inattendu, encore une belle surprise.

The Giant House : 68 Rue Balguerie, Akaroa 7520 ( je vous l’avais dit! )

Encore une galerie avec des petits aperçus de cette maison magique et des vues de cet incroyable jardin. Et après cela nous avons passé la nuit, dans l’endroit le plus magique dont je n’aurais jamais osé rêver !

Pure Pods ! Mais quelle folie ! Il s’agit d’une seule chambre au milieu de nulle part, c’est déjà une expédition de s’y rendre en voiture, puis à la fin d’un chemin, on ne peut plus rouler en voiture, on doit se munir d’un petit plan, des bottes de pluie et s’enfoncer dans la forêt pour une marche de 15 minutes sur un petit sentier à peine balisé. Et soudain, dans une sorte de plaine, cette petite chambre en verre. Même le sol est vitré ! Tout est ouvert, et donne sur la nature folle, nous sommes arrivés pour la golden hour qui a rendu notre découverte du lieu encore plus magique. Dans la mini cuisine, tout était prêt pour le diner et le petit déjeuner. Évidemment, tout peut être fermé si vous avez peur que la faune locale vous observe en train de prendre votre douche d’eau de pluie filtrée… Il n’y a pas une prise, pour déconnecter réellement de toute réalité et je peux vous assurer que j’ai passé une nuit magique à regarder les étoiles car par une chance inouïe, il n’y avait pas un nuage au dessus de nos têtes !

N’oubliez pas de cliquer sur les flèches à gauche et à droite de la photo pour faire défiler la galerie ! Véritablement une des expériences les plus dingues que j’ai pu faire : Pure Pods, toutes les infos et accès sont sur le site ! Je suis désolée pour cet article un peu long mais cela est impossible pour moi de me contrôler et de couper dans mes souvenirs ; mais n’hésitez à me dire si cela vous paraît trop long ! Je vous embrasse je vous dis à demain !