make-my-lemonade-do-it-yourself-cook-mochi-4

 

Mes petits chats ! 

C’est la reprise ! Pour celles et ceux qui nous suivent sur Instagram, vous avez pu voir que l’on a été légèrement débordées par les patrons de couture Wear Lemonade ! Nous ne pensions pas du tout que cela déclencherait en vous un tel engouement, MERCI pour vous retours délirants, votre amour ! On vous prépare la petite blouse Bianca pour très bientôt. Et puis la grande nouvelle, c’est que l’on s’est installées dans nos bureaux ! Aaaah victoire, on reçoit nos meubles vendredi et il va pleuvoir de l’article organisation DIY déco ! Alala ma petite entreprise d’amour, il faut vraiment que je vous l’écrive cet article depuis le temps que j’en parle ! Je suis si contente, c’est un peu la consécration pour moi d’avoir ce bureau rien qu’à nous. Je crois que l’on peut dire que l’on se sent bien. Un vrai nouveau départ ! 

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-cook-mochi-5

 

Je reviens aujourd’hui pour vous parler de la recette d’un dessert qui va vous rendre dingues. Pour la petite histoire, j’ai découvert les mochis, il y a quelques années maintenant à New York, loin de leur pays d’origine le Japon. Au début, la texture de cette petite boule me faisait osciller entre adoration et répulsion. Le mochi est une préparation à base de farine de riz gluant, il se trouve très largement au Japon mais il est d’origine chinoise à la base. En fait, si vous ne voyez toujours pas de quoi je parle, cela ressemble beaucoup à une perle de coco, sans la poudre de noix de coco.

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-cook-mochi-2

 

J’ai longtemps fouillé les internets à la recherche de la recette, sans succès. Et puis mon ami Ludovic E. un jour a organisé un événement pour le lancement du livre de cuisine de son amie japonaise Makiko Sano. Son livre est devenue une petite bible “Sushi Slim, ou comment garder la ligne à la japonaise” chez Marabout. Une tuerie. Makiko est d’une disponibilité et d’une gentillesse incroyables, le soir de son lancement, on discute un peu et elle me propose de me donner un cours de cuisine, je lui fais part de ma quête de la recette des mochis. Elle me propose de me donner un cours dès le lendemain. Je la connais depuis 15 minutes et elle me propose de me donner les clefs de mon graal culinaire (je remets les choses dans leur contexte). Et puis des mails ratés, mauvais timing, le rendez-vous ne se fait pas. Mais cela n’empêche que quelques mois plus tard, c’est mon anniversaire et Makiko m’envoie pour l’occasion un colis rempli de kit kat au thé matcha,des bicuits en forme de panda, son nouveau livre et des ingrédients inconnus… Avec un petit mot me disant qu’elle vient bientôt à Paris et qu’il faut que l’on fasse ce cours de cuisine ensemble. Je suis si touchée. Les rencontres de la vie…

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-cook-mochi-6

 

Il y a quelques semaines je retrouve Makiko et sa soeur à Paris, j’embarque ma Justine B. nationale, pour un cours de nouage de kimono, une cérémonie du thé et un cours de cuisine… Non mais quel accueil, quelle disponibilité ! Je vous prépare d’ailleurs un autre article à ce sujet. 

Alors sans plus attendre je vous livre la recette des mochis ! 

Il vous faut pour 9 mochis:

  • – 200g de farine de riz mais pas en poudre, celle avec des petits granules à l’intérieur,
  • – 160g de sucre,
  • –  500g la pâte de haricots rouges sans morceaux,
  • – 350 ml d’eau,
  • – 9 fraises,
  • – et de la Maïzena.

Dans une casserole mettez la farine de riz et le sucre, mélangez puis l’eau. Mélangez l’ensemble à l’aide d’une spatule en bois, sur un feu moyen, et continuez de mélanger pendant environ 7 à 8 minutes, vous allez voir votre pâte liquide va devenir petit à petit plus collante, gluante même.  Continuez de la “faire sécher” jusqu’à ce qu’elle se détache des parois de la casserole. Dans une autre casserole, mettez la pâte de haricots rouges sur un feu doux. Mélangez de temps en temps, faîtes sécher cette pâte environ 5 minutes, réservez. Dans un saladier déposez une grosse poignée de Maïzena, et toute votre pâte de riz / sucre / eau, la fécule de pomme de terre va vous aider à travailler la pâte pour la rendre moins collante, réservez. Prenez une petite boule de pâte de haricots rouges, aplatissez et déposez une fraise au milieu, refermez la pâte autour du fruit, et roulez la pâte entre vos paumes, renouvelez l’opération jusqu’à ce que vous n’ayez plus de pâte de haricots rouges. Maintenant prenez une petite boule de pâte de riz avec un peu de Maïzena, travaillez-la et aplatissez-la, déposez votre boule de pâte haricots rouges au milieu. Refermez la pâte de riz sur la boule de pâte d’haricots rouges et roulez la pâte entre vos paumes. Répétez l’opération pour toutes les autre boules de haricots rouges et régalez-vous ! 

Rendez-vous bientôt pour la variante Mochi glacé ! Merci à Makiko pour son savoir, sa patience et sa générosité.

 

make-my-lemonade-do-it-yourself-cook-mochi-3bis