make-my-lemonade-do-it-yourself-polyester

Bonjour les couturières (et couturiers) ! 

Voici la suite de notre petite rubrique des différentes matières pour coudre, avec cette fois-ci une matière qui va faire froncer les sourcils à certain(e)s : le polyester. 

Qu’est-ce que c’est ? C’est une fibre créée par l’homme, synthétique qui (pour faire rapide) est un amas de molécules provenant d’un choc entre d’autres molécules et de l’alcool qui forme un produit qui va être filable, étirable. Ces fibres seront ensuite tissées ou tricotées entre elles, ou mélangées avec d’autres fibres. Le polyester a pour particularité d’être très solide, imputrescible (on va donc vous conseiller de recycler vos vêtements), de peu absorber l’humidité, d’être très étirable/souple, et d’être résistant à certaines réactions chimiques et aux insectes comme les mites. D’où le fait que l’on puisse le transformer en matière technique par exemple dans le domaine du sport. En revanche cette matière supporte mal la chaleur, alors vérifiez la puissance de votre fer à repasser ! 

Comment le reconnait-on ? Le plus simple est une fois de plus de le brûler. La matière va se recroqueviller sur elle-même et fondre en formant une petite boule ou goutte sombre, qui une fois froide sera dure au toucher. 

Quelle utilisation en faire ? On va le déconseiller aux personnes à la peau sensible comme les enfants et bébés, mais aussi aux personnes ayant tendance à transpirer car cette fibre n’absorbe pas l’eau donc il y a un risque de “macérer” dedans (oui ce n’est pas glamour). En revanche c’est un allié pour apporter de l’élasticité à votre tissu ou pour des vêtements résistants à l’eau. Attention, contrairement au coton vous ne pourrez pas le teindre ! 

Quel tissage choisir ? N’hésitez pas à le choisir mélangé à d’autres fibres, naturelles ou non. Nous vous conseillerons le jersey (qui est de la maille) pour un tombé très fluide et souple, ou en petite quantité dans une toile ou popeline de coton pour apporter de l’élasticité (dans des chemises ou robe). Vous pouvez prendre un tissage “crêpe” qui le rendra encore plus souple et surtout entièrement infroissable ! Très pratique pour les phobiques du fer à repasser… Le tulle est aussi de plus en plus souvent en polyester car peu onéreux, mais il peut gratter un peu ! Dernier tissu intéressant, vous pouvez trouver des tissus “encollés” (que l’on vous vendra souvent comme étant du néoprène, mais c’est faux) qui sont deux tissus tissés en armure toile ou tricotés, et collés l’un sur l’autre pour que la matière soit rigide et gonflante (ce qui fait de très jolies matières pour des jupes et robes structurées). 

Vous voyez, bien que non naturelle, cette fibre a de nombreux atouts. Alors à vos machines à coudre et à bientôt !

Laure

To read this post in English, click here!