makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-1

Lorenzo P. et son arme en papier en tenue de citron. 

Bon samedi mes petits chats! 

On termine cette semaine avec un nouvel épisode des gens bien… Cette rubrique, si vous n’êtes pas familiers avec le site, c’est une rubrique où je vous présente des gens qui me sont chers, qui m’inspirent, qui ont un parcours un peu hors du commun… Et aujourd’hui je voudrais vous parler de Lorenzo Papace ( prononcé « papatché » et non « papassssse »). Mais alors c’est qui Lorenzo P ? Et bien c’est un OVNI, un être complètement fou, une folie géniale. Réalisateur et compositeur, j’ai d’abord découvert le travail de Lorenzo il y a environ 5 ans lorsqu’il s’amusait à parodier la bloggosphère française avec son acolyte Vincent Pianina sur leur site “Le petit écho malade”. Dans chacun des posts, les garçons faisaient preuve d’une ingéniosité sans limite pour caricaturer avec finesse et beaucoup d’ironie des “influenceuses” françaises. Je vous invite à prendre le temps de vous perdre dans leurs archives… Depuis, les garçons continuent leur collaboration à travers des vidéos complètement givrées, “super nickel” ou “Le guide complet de la connaissance zéro”, mais surtout, ils travaillent ensemble sur la réalisation de vidéos pour le Musée d’Orsay mais aussi sur d’autres projets remplis de leur poésie décalée pour Arte. Ils créent tout, de la musique au décor, en passant par les jeux d’acteurs ! Ce duo d’artistes, pour moi c’est de la magie, la réunion de deux univers fantastiques qui permet une infinitude de possibilités créatives ! 

 

makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-3

 

 Il y a quelques semaines donc, j’ai réussi à m’extirper de mon quotidien pour aller rencontrer Lorenzo à Lyon où il vit. Il m’accueillit tout habillé de jaune, un skate en plastique orange sous le bras et des bagues sur tous les doigts… Il me dit qu’il s’est habillé en citron pour l’occasion, comment ne pas l’aimer tout de suite ? Lorenzo m’a ouvert les portes de chez lui, et je découvre sous mes yeux ébahis que cet homme est juste complètement passionné et surtout talentueux. Lorenzo est une sorte de Vishnou des arts, il est compositeur pour son groupe Ödland mais je pense que je peux dire sans me tromper que ce groupe est un prétexte génial pour créer un véritable univers, son terrain de jeu. Lorenzo est lui aussi un amoureux du papier, il est capable de créer des décors d’une finesse absolue pour raconter les histoires fantastiques qu’il imagine et qu’il met en musique, un petit génie, je vous dis.

 

makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-4

 

J’aime son perfectionnisme et sa façon d’imaginer que rien n’est impossible. Il est capable de partir des mois en train faire le tour de l’Europe, pour prendre des milliers de photos, comme une sorte de repérage géant. Et repartir quelques années plus tard, avec tous les membres de son groupe pour réaliser tous les clips de leur album, un clip par pays, cet album c’est Sankta Lucia, avec au total 15 pays visités, et autant de films barrés… Je vous livre son portrait j’espère que cela vous plaira, en tout cas merci Lorenzo de m’avoir accueillie et de m’avoir montré tous tes jouets ! 

 

  •  – “Question importante”: Peux-tu nous raconter ton parcours?

J’ai grandi dans un village près de Lyon. J’ai commencé l’étude du piano à 4 ans.  Au début je n’aimais pas ça, je pleurais. À 12 ans je me suis rendu compte qu’on pouvait communiquer des émotions comme ça et j’ai trouvé ça cool. Après un Bac Scientifique, je me suis orienté vers les Arts Appliqués, d’abord avec la mise à niveau, puis le BTS Design d’Espace, et enfin le DSAA d’architecture intérieure, tout ça à Lyon. Dès que je suis sorti de l’école en 2008, je me suis mis en freelance pour travailler sur toutes sortes de boulots, petits ou gros. J’ai essayé un peu Paris, et puis je suis revenu dans ma ville natale. Très vite, j’ai eu envie de créer un groupe de musique et c’est devenu ma passion numéro 1. 

  • – “Question sky is the limit” : Ton projet le plus fou que tu aies jamais réalisé? 

Aller en Bulgarie avec Ödland pour tourner une vidéo rétro-futuriste dans l’ancien siège en ruines du parti communiste (vidéo ici). C’était vraiment fou ! Les petites routes de Bulgarie sont aussi belles que dangereuses. Mais c’est vrai que le tour d’Europe de 5 semaines uniquement en camping sauvage, sur 5000 km, en passant par le décor de Venise, la colline des croix en Lituanie, les cimetières de Pologne, le château de Sissi, les villages de République Tchèque, la brocante de Budapest, les ruines de Sarajevo, les montagnes de Grèce, en se lavant dans les piscines ou les aires d’autoroutes glauques, pour tourner les 15 clips de l’album Sankta Lucia, c’était aussi ma méga aventure inoubliable !

  • – “Question Scout “: Quel conseil tu donnerais à des jeunes voyageurs qui auraient envie de faire ce genre de voyage ?

Le bon plan, c’est Interrail. Oubliez le confort, on en a beaucoup moins besoin qu’on ne l’imagine et amusez-vous ! Si vous êtes chauds et que vous n’avez pas beaucoup d’argent voilà mes conseils :

  • . prenez le billet illimité pour 3 ou 4 semaines
  • . emmenez juste un sac à dos et un vélo pliant, il n’y a pas de supplément bagage s’il est plié.
  • . dormez assis ou allongés sur les banquettes de train
  • . prévoyez donc des voyages de nuit de 7 ou 8 heures, ça force à faire des zig-zag sur la carte de l’Europe, mais c’est pas grave, ça renforce la sensation de manège et de perte.
  • . chaque jour visitez une nouvelle ville avec votre petit vélo et le sac accroché à l’arrière, vous allez en voir des choses !
  • . allez à la piscine pour vous laver, deux ou trois fois en auberge de jeunesse si vous craquez.
  • . partez à deux si vous avez besoin de quelqu’un pour partager les galères. À deux, on en rit. Mais ne partez pas en gros groupe. Vous aurez l’air de touristes, vous serez moins à l’écoute des pays et des gens.
  • . N’attendez pas d’avoir une situation stable pour partir, vous ne partirez jamais.

 

makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-5

 

  • ” Question guiness book”: De combien d’instruments de musique sais-tu jouer?

Le seul instrument pour lequel j’ai reçu une formation classique, le piano. Ça m’a ouvert à la musique, à ses secrets et son histoire. Pour tous les autres instruments que je prends en main, j’ai l’impression de bricoler, mais ça m’amuse et ça me fait rêver. Il y a aussi un grand plaisir à travailler avec d’autres instrumentistes, de composer pour et avec eux, plutôt que de tout vouloir faire soi-même. Rencontrer des personnes à travers la musique est une expérience heureuse.

  • ” Question piège “: Quel est le pire cadeau que l’on puisse t’offrir?

Ahah oui c’est un piège ! J’hésite entre un billet pour un pèlerinage à Lourdes et un portrait de Lukashenko, président du Belarus. Et en même temps je crois que les deux me feraient beaucoup rire. Voilà maintenant j’ai peur que mes amis y pensent.

” Question inavouée “: Quelle question ( jamais posée ) aimerais-tu que l’on te pose?

C’est la question à laquelle je n’arrive pas du tout à te répondre. Je réfléchis mais je ne vois pas. En fait c’est peut-être pour ça qu’on a besoin des autres Homo sapiens. Faire les questions et les réponses tout seul, c’est pas très drôle, il n’y a pas de surprise. La dernière femme sur Terre n’aura plus le goût des interviews.

 

makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-2

 

  • ” Question Madame Soleil “: Où t’imagines-tu où dans 10 ans ?

Impossible, mais je vais jouer le jeu : À Stockholm, Varsovie ou Naples, avec mon groupe, essayant de faire ce qu’il me plaît, dans une Europe ravagée par l’Extrême droite.

  • ” Question survie “: Si tu ne devais emporter qu’un seul objet avec toi en voyage, hormis ta tenue de citron, lequel serait-il ?

Mon appareil photo reflex Praktica ! C’est vraiment mon objet préféré de voyage. J’adore la photographie argentique et regrette juste que ce procédé coûte de plus en plus cher.

  • ” Question madeleine de Proust “: Quel est ton premier souvenir musical ?

Je crois que c’est Via con me de Paolo Conte, que ma mère écoutait beaucoup. Peut-être que c’est mon imagination, mais j’ai l’impression que j’entendais déjà cette chanson avant de naître. En fait je crois que TOUT premier souvenir est musical. C’est d’abord par les sons qu’on perçoit le monde, et c’est sûrement ce qui lie la musique à l’inconscient de chacun. Je me souviens aussi de ma grand-mère qui jouait à la cheffe d’orchestre avec de la musique classique à fond les ballons, c’était génial.

 

makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-7

 

  • “Question actualité”:  Tu reviens d’un voyage à Paris pour un concert, quel est ton prochain gros projet, un nouvel album avec Ödland, une nouvelle vidéo avec Vincent, dis nous tout ?

Oui, on prépare un album avec Ödland qui s’appelle Comète. Pour la première fois on utilise des sons électroniques dans notre univers acoustique, et c’est comme un renouveau pour nous. Donc je suis très excité ! Si tout se passe bien, on ira tourner un clip en Suède. Et puis tout le mois de mai, je réalise avec Vincent un générique en stop-motion qui va servir d’ouverture au documentaire Les aventuriers de l’Art moderne. Il sera diffusé sur Arte en novembre, une première pour moi. Ça me met un peu le stress, mais un stress génial. Je passe tout mon temps à fabriquer et filmer un petit Paris en papier.

  • “Question Peter Pan” : Aurais-tu un conseil à nous donner pour continuer à ne jamais perdre notre âme d’enfant ?

Ne jamais s’en faire haha ! Plus sérieusement, il faut peut-être mettre ses passions au centre de tout, exercer sa curiosité comme un muscle, et ne surtout pas se faire aliéner par le travail ou le regard des autres. Plus facile à dire qu’à faire, c’est une forme de résistance…

Merci Lorenzo pour ces chouettes moments ! Et retrouvez-le très prochainement sur Make My Lemonade en guest pour un DIY spécial papier ! 

 

makemylemonade-do-it-yourself-diy-lorenzo-papace-les-gens-bien-8