Lampe Otarie dont je vous ai parlé ici, ma petite collection de Cologne Annick Goutal, mon pierrot bouteille de parfum Avon chiné sur un vide grenier, un petit vase designer box et un miroir vénitien Maisons du Monde.

Mes petits chats,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part je rentre de vacances en famille, plus en forme que jamais… Reposée, apaisée des ces derniers mois d’agitation. Je reprends du service par ici!

Aujourd’hui je vais vous parler de déco… Et plus précisément de ma chambre. C’était l’une de mes grandes résolutions de 2014: déménager de maison et avoir un bureau séparé. Maintenant que c’est fait, je dois reconnaître que je n’avais absolument pas mesuré l’ampleur de la chose. L’énergie qu’il faut dépenser pour que tout se passe bien, le stress que tout ceci génère, les repères et les habitudes chamboulés, un nouveau quartier à apprivoiser. Rétrospectivement, cela n’a pas été simple, outre le contexte compliqué de ma vie privée, je ne me sentais pas vraiment chez moi dans le 19e arrondissement, comme exilée de ma place de République chérie.

La couleur sur les murs est une teinte Farrow & Ball, il s’agit de la nuance Parma Grey. Au dessus du lit, se trouve une accumulation d’affiches dénichées via la boutique du sublime blog Weekday Carnival. Un tapis géométrique trouvé chez Urban Outfitters.

Aujourd’hui, je prends enfin du plaisir à découvrir mon nouveau quartier, sous le soleil, les Buttes Chaumont,  et puis je prends du plaisir surtout, parce que quand je rentre chez moi ce n’est plus Hiroshima. Je peaufine mon petit nid, je mets de la couleur sur les murs, j’essaie de trouver des astuces pour faire entrer le plus de lumière possible dans cet appartement. Et puis maintenant, que je vis seule, je me suis quelque peu lâchée sur les couleurs. J’ai donc une chambre bleue comme vous allez le voir, un salon rose, mint et une cuisine jaune moutarde. J’avais envie de me faire plaisir, que cet appartement me ressemble, ne pas attendre les 3 derniers mois de mon bail pour acheter des suspensions, des jolies poignets de portes etc… Que je m’y sente bien tout de suite.

Comme vous pouvez le voir, sur mon lit aussi il y a des plis… J’avais envie que dans ma chambre, ce soit apaisant. C’est une des pièces les plus lumineuses de l’appartement, je ne voulais pas d’un cube blanc… Je n’ai pas peint tous les murs en bleu, je voulais que les pans de mur blancs, illuminent les bleus et que la couleur rebondisse un peu partout dans la pièce. Pour avoir trainé pendant des heures sur Pinterest, j’ai eu envie de ce bleu, et un jour Mai a publié un article sur le Bleu: “L’amour est il bleu?” cela a fini de me convaincre. Mai dans son article parle de ce qu’Yves Klein raconte à l’évocation du bleu, l’infini le ciel, l’océan… Et je me suis souvenue que lorsque j’étais enfant, je disais que j’aimais mes parents “grand comme le ciel”… Le ciel bleu, infini, tout ça, je suis sûre qu’on ne peut que s’aimer dans une chambre bleue.

Sur ma table de chevet, se trouvent toutes les choses qui ne me quittent pas en ce moment: ma bague en argent que je ne présente plus, ma montre chérie Daniel Wellington, le modèle Classic Bristol j’aime son look gentleman intemporel.  Un bracelet en argent  tout fin que ma soeur d’amour m’a fabriqué. Et un autre bracelet qui me rend complètement dingue Sony SmartBand, qui me dit si j’ai bien dormi, si j’ai assez bougé dans la journée etc… J’avais déjà testé le Jaybone, mais par exemple il ne prenait pas en compte le fait que je fasse du vélo ou que j’aie un cours de corde à sauter, oui oui de corde à sauter, enfin si, il pouvait tout prendre en compte mais avec des applications dédiées différentes, donc du coup je restais des heures sur mon portable pour tout calculer… Et puis ce n’est pas comme si j’essayais de me décoller de mon portable… Bref avec ce petit Smart Brand c’est simple et tout est géré sur une seule et même application,  c’est direct pas besoin de brancher son bracelet sur son portable, facile. Sur cette table de chevet se trouve aussi ma crème doudou du soir pour mes mains, Burt’s Bee, elle sent l’amande tellement fort, que j’en mangerais! Et puis je vous laisse entr’apercevoir mes lunettes de vue, imaginées avec Jimmy Fairly… Mais ça on en reparle très très vite.

Comment vous dire que je ne suis qu’amour depuis que j’ai reçu cette platine Crosley, dénichée sur Urban Outfitters. Quand je suis rentrée chez mes parents, mon père m’a retrouvé des dizaines de vieux vinyles, je suis aux anges j’écoute Franck Sinatra, Billy Joel et Elton John en boucle. Et bonus sur la platine, je peux brancher avec un jack mon portable… Amen!

 En face de mon lit se trouve cette sublime commode Maisons du monde, qui je sens, va venir dans mon salon tellement je la trouve parfaite, j’ai envie d’en profiter encore plus et je pense qu’il y a un mur qui sera vraiment idéal pour l’accueillir.

Vous pouvez voir la chaise de Frida, qui ne se refuse rien une Eames rien que pour elle, un pouf en tricot Urban Outfitters, une petite étagère pour mes cactus Coming B. Sur la commode Maisons du monde se trouve la lampe Miffy, ma petite platine, une boîte en carton HAY design.

Si il y a bien une pièce que je ne vous montrerais pas, il s’agit de ma salle de bain grande comme un mouchoir de poche et dans le noir ou presque… J’ai donc élu domicile sur ma cheminée pour me maquiller le matin, une cheminée en guise de coiffeuse. Avec ce magnifique miroir vénitien Maisons du Monde.

Encore quelques détails, littéralement en face du lit se trouve ce tirage énorme d’une glace en noir et blanc trouvé sur Mooreaseal. Le vinyle “Moonlight Sinatra” que j’use littéralement… Et le petit moulin boîte à musique de mon enfance, bleu encore.