meme-pas-peur

Je me suis beaucoup posée la question de savoir si je devais dire quelque chose par ici. Et j’en suis venue à la conclusion que si cela me travaillait autant, il fallait que ça sorte. Si je viens ici ce n’est pas en tant que Make My Lemonade, mais juste en tant qu’être humain qui a un coeur. D’ailleurs depuis vendredi soir mon coeur est en miettes comme si je m’étais fait quitter 100 fois, comme toute la France, j’en suis sûre. Je ne vais pas vous raconter comment j’encaisse le choc parce que tous les gens que je connais qui y étaient, qui en ont été témoins, par chance, “vont bien”… J’ai juste envie de vous dire qu’il faut essayer de ne pas succomber à la peur, qu’il faut continuer de vivre, de faire, de relever la tête, pour soi-même mais surtout pour les autres… Je ne dis pas qu’il ne faut pas être triste, mais il ne faut pas avoir peur, sinon ces monstres auront gagné. Je ne sais pas de quoi demain sera fait, j’espère seulement qu’il n’y aura pas un autre “encore”. Je pense que pour nous les témoins, “ceux qui restent” c’est le début d’une lutte dans laquelle nous ne devons pas nous prêter aux amalgames. Il faut continuer de faire, de s’aimer, de parler, de fabriquer, de célébrer. C’est sans doute plus simple à écrire qu’à faire, essayons au moins. Alors pour tous mes petits chats du studio, pour tous mes proches, pour vous qui aurez pris le temps de me lire, essayons de continuer de Faire, essayons de rendre tout cela moins moche, enveloppons-nous vite dans le beau, et blottissons-nous bien dans le partage et la solidarité. 

J’envoie tout mon amour et mes pensées à toutes les personnes qui ont perdu quelqu’un ce vendredi 13 novembre, et à ceux qui continuent à chercher des nouvelles de leurs proches…

Lisa

Merci Lorenzo Papace pour me laisser utiliser cette image.

To read this post in English, click here!