Hello mes petits chats !

Il y a quelques semaines je vous présentais Lorenzo Papace dans un portait des gens bien. La rencontre avec cet homme-là, ça a aussi été un coup de coeur. Et je lui ai proposé, s’il avait envie de temps en temps, de venir nous faire rêver en venant imaginer un DIY en papier ! J’ai sauté de joie quand il m’a dit oui. Pour cette première fois, je lui ai laissé carte blanche et il vous a imaginé un petit train en papier rose, “le Train LJUBLJANA”… J’aime bien l’idée qu’il y ait un peu plus de contributeurs masculins par ici. D’ailleurs je vous prépare dans quelques temps une nouvelle semaine à thème, la Lemonade Week… Un peu comme la fashion week mais à base de citrons ! J’espère que se sera l’occasion de revoir aussi Lorenzo par ici… À vos ciseaux mes oiseaux !

Lisa

Niveau : difficile
Temps : un ou deux jours
Coût : 7€ de papier et de colle

Pour ce DIY il vous faut :

  • Les patrons à télécharger que vous trouverez ici,
  • Si vous disposez d’une machine à découper du style « silhouette »,  vous pouvez télécharger ici les fichiers de découpe PDF. Le noir représente la coupe, le bleu le pli, et le rose est un repère,
  • Du papier rose, rouge et blanc (une feuille de chaque au format raisin). Je vous conseille un grammage fort pour la couleur (240g) et moyen pour le blanc (160g),
  • Des ciseaux,
  • Des ciseaux cranteurs (tuiles),
  • Un compas (pour la pointe seulement),
  • Du matériel de découpe (règle, cutter ou scalpel, planche à découper),
  • Un crayon à papier (si vous avez besoin de tracer les contours des patrons),
  • De la colle Scotch verte (je ne fais pas de la pub, mais elle est incontournable. Guettez les promotions sur les tubes en magasin, ça peut valoir le coup d’en faire une petite provision)

Téléchargez les patrons, imprimez-les et tracez les contours sur votre papier, ou bien imprimez-les directement sur votre papier.

Commencez d’abord par un wagon. Découpez et collez une première structure de wagon dans du papier rouge ou rose. Pliez suivant les pointillés (aidez-vous de votre scalpel pour tracer les lignes de pliage).

Préparez l’habillage du premier wagon dans du papier blanc. Si vous avez du mal avec les petites fenêtres, vous pouvez utiliser le dessin imprimé sans le découper. Collez les fenêtres sur les côtés du wagon et la bande sur le toit.

Pour les roues, découpez aux ciseaux cranteurs un des deux côtés de la bande pliée. Ensuite, percez au centre des tuiles avec la pointe d’un compas. Ce petit détail minutieux va apporter de la finesse au wagon.

Collez les bandes de roues sous le wagon, légèrement en retrait du bord. Sur un des côtés, collez la petite languette qui le reliera aux autres wagons ou à la locomotive.

Voilà à quoi votre petit wagon devrait ressembler. C’est un élément modulable qui constitue la base du train. Fabriquez-en autant que vous voulez, dans d’autres couleurs si ça vous chante. Pour ma part, j’ai trouvé ça joli d’en construire 3 rouges et 3 roses. Assemblez vos wagons grâce aux petites languettes. La dernière servira à attacher la locomotive.

Découpez, pliez et collez les deux parties de la structure de la locomotive dans du papier rouge ou rose. Si vous alternez wagons roses et rouges, fabriquez la locomotive dans une couleur différente du wagon de tête avec la languette libre. Collez les deux parties de la locomotive entre elles. Exactement de la même façon que pour les wagons, préparez les éléments d’habillage en papier blanc. Décorez votre locomotive.

Et voilà, il ne reste plus qu’à l’accrocher aux autres wagons avec un peu de colle, et vous avez un joli petit train. Tchou Tchou !

Découpez, pliez et collez le bloc « Façade » dans du papier rose.

Découpez, pliez et collez le bloc « Pont » dans du papier rouge. Collez la bande intérieure de l’arche.

La tour est le volume le plus simple des trois blocs : un parallélépipède. Découpez, pliez et collez ce bloc dans du papier rose. Assemblez les 3 blocs.

Bravo vos blocs sont prêts ! Préparez les toits en papier blanc.

Collez les toits sur les 3 blocs de la gare. Et voilà, vous avez terminé le gros-œuvre ! Vous allez pouvoir passer à l’habillage.

Vous arrivez à la partie la plus difficile : les petites fenêtres. Si vous n’arrivez pas à les découper et que vous vous énervez, contentez-vous de détourez une impression sur papier machine, comme pour les fenêtres des wagons. Le rendu jouera moins avec la lumière, mais ça fonctionne aussi. Les bandes de tuiles fonctionnent sur le même principe que les roues des wagons, c’est un rappel visuel. Encore une fois, armez-vous de patience et piquez-les avec la pointe d’un compas.

Habillons la tour. La face qui touche le bloc « pont » n’a pas de fenêtre. Les trois autres faces de la tour sont identiques, mis à part une porte. Si besoin, biseautez les bandes de tuiles pour éviter qu’elles se chevauchent. Collez les bandes de tuiles sous le toit, bien au bord. Voilà à quoi devrait ressembler votre tour.

Habillez le bloc “pont” et le bloc “facade” en suivant le même ordre. Voilà à quoi ils devraient ressembler. À l’arrière, pas de fenêtre, mais seulement une bande de tuiles.

Bravo, vous pouvez enfin baptiser votre gare. J’ai choisi Ljubljana (prononcez « Lioubliana ») parce que j’adore cette ville de Slovénie, son architecture, ses couleurs.

et Ta-Da !!