Happy Jeudi mes petites châtaignes.

Je suis tellement contente de vous livrer cet article, cela n’a vraiment pas été une mince affaire que de mettre en place ce do it yourself, je vous explique… Depuis le workshop Sarenza dont je parlais hier, je crois que j’ai développé une pathologie très grave: Un “Shinningite aiguë”. Je n’ai clairement envie que de porter des chaussures brillantes. Je ne regarde même plus mes autres chaussures, c’est vous dire…. je ne veux que de l’effet miroir, du cuir argenté, du glitter au bout de mes pieds et si je peux par la même occasion porter des chaussettes en lurex je suis comblée ( et tarée ). Et je crois que mes chaussures argentées que je vous avais déjà montrées lors d’un de mes derniers happy friday sont devenues ma paire préférée, pour moi, il n’y a vraiment pas de meilleure satisfaction que de porter des choses que l’on a faites soi-même. Alors je me suis dis que je ne devais pas être la seule à sourire comme une débile à chaque fois que je regarde mes pieds. C’est le genre de do it yourself que j’adore, facile, qui fait un effet de fou. Donc revenons à nos moutons et pourquoi ce dernier a t-il été compliqué à mettre en place, et bien parce que je ne trouvais ce papier métal que chez des fournisseurs qui ne vendaient pas des petites quantité et il était difficile de vous envoyer acheter 30 mètres de papier métal pour customiser une seule paire de chaussures. Et puis Léa, une adorable participante au dernier workshop que j’avais déjà croisée au lancement de make my party à la cartonnerie, m’a envoyé un petit mail pour me souffler que l’on pouvait trouver de petites quantités de papier métal à Paris ! Youpi! Vous êtes vraiment les meilleures….

Difficulté : Facile et tellement beau.

Temps : 1h par chaussure.

Coût : 10€ sans compter les chaussures.

Pour ce DIY il vous faut :

  • – Du papier métal trouvé chez Weber métaux,  6 euros le mètre ( un mètre suffit largement ). 9 rue de Poitou, 75003 Paris , merci Léa!
  • – Une ou plusieurs paires de chaussures, ici deux modèles Sarenza que vous trouverez ici et .
  • – Les patrons des fleurs que vous trouverez ici
  • – Un aiguille à cuir
  • – Du fil
  • – Des ciseaux
  • – Un dé à coudre
  • – Un stylo

 

Téléchargez les patrons des fleurs, imprimez-les et tracez les contours sur le papier métal à l’aide du stylo bic.

 

Découpez une multitude de fleurs au moins une vingtaine par chaussure pour reproduire ce DIY.

Une fois vos fleurs découpées, prenez quelques minutes pour recourber les pétales et ainsi donner du volumes.

Munissez vous de votre dé à coudre, votre fil et votre aiguille à cuir.

 

 Piquez à l’intérieur et ressortez sur l’extérieur de la chaussure en passant par le centre de la fleur.

Faites un ou deux points pour fixer la fleur et passez à la suivante (vous pouvez faire un noeud à chaque fois pour un résultat plus propre). N’hésitez pas à piquer les fleurs de façon très rapprochées, pour un effet bonnet de bain plus fourni.

 

Sur la paire d’escarpins argents, je passe à la partie version plus “soir” comprenez “vraiment folle”, je recouverte la tige sur le pied complètement de fleurs en métal et j’ajoute aussi quelques fleurs sur la bride autour de la cheville!

Et TA – DA! La version Queen du disco et la version petite fille “sage”