make-my-lemonade-occitane-angelique-julie-locatelli

 

 

Aujourd’hui je voudrais vous présenter une nouvelle contributrice sur le blog, un peu comme Charlotte, spécialiste des making-of, cette dernière viendra de temps à temps “crash-tester” des produits de beauté, des adresses démentes, des cours de danse pour bouger comme Beyoncé et j’en passe. Cette lemonade girl, c’est Julie Locatelli, une amie depuis maintenant 200 ans j’ai l’impression… Son nom vous dit sans doute quelque chose, elle officiait dans les pages du Muteen (paix à son âme), mais si vous avez ce magazine génial de notre adolescence, où pendant des années les lectrices pouvaient faire la couv… Et bien Julie avait une rubrique tous les mois: “LA VIDA LOCA” à hurler de rire, d’ailleurs elle faisait aussi plein d’autres choses dans ce magazine. Et puis Julie est partie vivre à Londres, et un jour on s’est revu comme ça, elle me dit lire Make my lemonade et m’en dit plus que du bien (amour et fierté car vraiment j’adore sa plume) et assez naturellement, je lui propose d’écrire des posts à “4 mains”, elle pourrait faire des crash test décalés et moi des illustrations… Banco!  Je vous embrasse très fort, je vous laisse avec Julie et son premier crash test L’occitane, ainsi que son portrait chinois ( d’ailleurs toutes les contributrices de make my lemonade vont avoir le leur… Tania notre réalisatrice, Marilou notre traductrice, Charlotte notre couteau suisse, une invitée mystère qui viendra faire des horoscopes aussi bientôt… une vraie famille!) à très vite et n’oubliez pas que je vous love si fort… Je laisse maintenant la parole à Julie:

Alors voilà, comme vous le savez, Lisa s’est associée avec L’Occitane et elle a jugé intéressant de me faire parvenir (à moi, qu’on appelle Mowgli l’enfant sauvage) quelques produits issus de la gamme Angélique.Posons le décor: je suis tout sauf une experte beauté. J’ai la même coupe de tifs depuis dix ans, je me rase les cannes sans mousse et quand je n’ai plus de coton, j’utilise du sopalin! Voilà où on en est!

Bon! Parlons peu, parlons bien. L’angélique déjà, qu’est-ce que c’est? (Mode Pierre Bellemare: ON) 

Et bien, c’est une plante ancestrale qui fait partie de la même famille que le fenouil. On l’emploie entre autres contre l’asthme et les ballonnements mais là n’est pas le sujet. On l’utilise aussi surtout pour ses vertus hydratantes et tonifiantes. Lisa m’a envoyé quatre produits, tous à base d’huile essentielle et d’eau d’angélique bio (l’angélique en question provenant des terres de Frédéric Nivon, dit Frédo, un petit mec sympa qui cultive pénard dans la Drôme).

 

  •  1# Le Gommage Rosée du Matin

Déjà, d’entrée de jeu, j’ai trouvé le nom super poétique, comme une belle chanson d’Hélène Segara. L’odeur, très verte, m’a plu direct. ll y a en effet des extraits de menthe et de romarin là dedans donc autant te dire que ça donne des envies de courir à oilp dans un champ. C’est un gommage très doux. Je pensais préférer les trucs abrasifs qui te décapent la tronche façon pierre ponce et bah en fait, pas du tout. Une belle surprise comme dirait Marie-Ange Nardi dans Téléshopping! 

 

  • 2# Le Nettoyant Radieux 

Ce gel démaquillant m’a paru plutôt efficace. Les mascaras les plus coriaces résisteront peut-être un peu, mais dans l’ensemble, il fait le boulot et laisse la peau veloutée.  Un petit bémol néanmoins : le parfum, trop végétal à mon goût cette fois-ci. On est clairement dans une odeur de gazon qui vient d’être tondu, odeur dont je n’ai jamais été fan. Chacun ses obsessions. Toi c’est peut-être le fumet des camemberts bien faits qui te rebute. Ou l’haleine de ton oncle. Moi c’est l’herbe fraîchement coupée: bizarre, bizarre…

 

  • 3# L’Eau Radieuse

A ne pas confondre avec la Précieuse, la flotte anti-points noirs que tu mettais en 6e6, quand tu sortais avec Kevyn (Kevyn avec un Y ouais. Cherche pas, on t’a grillée). Ce tonique sans alcool rendrait apparemment en 28 jours la peau plus hydratée, plus douce, plus souple et plus lumineuse . Je n’en suis qu’à 10 perso et personne ne m’a encore arrêtée dans la rue pour me dire “Mais wow, quel est est ton secret? Tu serais pas hollywoodienne?”A voir sur du plus long terme…

 

  • 4# La Crème Radieuse 

Bon moi, c’est simple, tout ce que je demande à une crème hydratante, c’est de ne pas me faire suinter comme si je venais de déménager du 6e sans ascenseur un jour de canicule à Montauban. Pari réussi avec ce pot tout de mignonceté vêtu. La texture est légère, ni trop grasse ni collante. Le parfum subtil. Nickel pour l’été. Et sur l’échelle de la douceur post-utilisation, on doit être force 12, niveau cul de bébé voire lobe d’oreille. Un bonheur au toucher! Extase décuplée quand tu utilises avant le masque Rosée du Matin, le masque hydratant provenant de la même gamme. C’est ce que j’ai fait tout à l’heure. Depuis, je me caresse le visage avec un sourire niais et béat. Je me sens bien, je me sens femme. Merci L’Occitane! 

 Bisous à toutes! Keep it real!

 

Et maintenant roulements de tambours… la gagnante du jeu concours, qui remporte donc 5 produits de la gamme est Mélanie Huber ! Félicitation ! Merci à toutes d’avoir joué le jeu, d’être allées retirer les petites pochettes et de nous avoir donné votre avis sur cette gamme Radieuse. Vous avez donc été 51% à trouver l’odeur très agréable, 39% à avoir senti votre peau immédiatement soulagée, 56% hydratée, 39% à sentir votre peau un peu protégée et surtout 40% d’entre vous se sont senties radieuse et ça ça n’est pas négligeable ! 55% d’entre vous recommanderaient la gamme à une amie et je suis donc ravie de savoir que cette petite initiation à la gamme vous à plu autant qu’à moi ! 

 

make-my-lemonade-occitane-angelique-julie-locatelli2

 

Si j’étais un objet je serais… Un produit dérivé Gremlins (et plus particulièrement une figurine Gizmo en résine)

 Si j’étais une saison je serais… Le printemps. Le reste de l’année, j’ai la zone T soit qui suinte, soit qui pèle. 

 Si j’étais un plat je serais… Un bol de pâtes alphabet 

 Si j’étais un animal je serais… Un chimpanzé de six mois 

 Si j’étais une couleur je serais… Bien vive, bien gaie. Je ferais rire les oiseaux et chanter les abeilles. 

 Si j’étais une légende je serais… Johnny Hallyday

 Si j’étais un personnage de fiction je serais… Baby Herman 

 Si j’étais un oiseau je serais… Un macareux 

 Si j’étais un végétal je serais… Un petit cactus en pot 

 Si j’étais un fruit je serais… Le genre de fruit exotique qui parvient à te transporter en Martinique même quand t’es à Pontault-Combault. Un kumquat ou une mangue par exemple. 

 Si j’étais un bruit je serais… Le carillon d’un camion de glace 

 Si j’étais un loisir je serais… Une session bowling suivie d’un karaoké, le tout bourrache. 

 Si j’étais une planète je serais… La nôtre mais telle qu’on la voit dans les docus nature de la BBC1. Ambiance végétation luxuriante, singes laineux en slowmo et tout le toutim. 

 Si j’étais un vêtement je serais… Un onesie Kigu 

 Si j’étais un véhicule je serais… Un pédalo 

 Si j’étais une chaussure je serais… Certainement trouée et un peu sale

 Si j’étais un pays je serais… L’Islande. 62% de la population croit aux elfes et aux farfadets là bas. Je trouve ça très cool, à la limite de l’émouvant. 

 Si j’étais un super héros je serais… Gérard Blanc 

 Si j’étais un insecte je serais… Un beau papillon naturalisé 

 Si j’étais un meuble je serais… La “Swing Table” du studio Duffy London. A mi chemin entre la table de réu et la balançoire. 

Si j’étais un monument je serais… Salvation Mountain, en Californie 

 Si j’étais une partie du corps je serais… Un coude

 Si j’étais un phénomène naturel je serais… La peluche de nombril 

Si j’étais un magazine je serais… Sanglier Passion 

 Si j’étais un site internet je serais… www.rookiemag.com

 Si j’étais un compte twitter je serais… Aucune idée! Je ne suis pas inscrite. 

 Si j’étais un compte instagram je serais… @kitiyapalaskas, une craft designer basée en Australie, fan de pois et de pizzas

 Si j’étais une maxime je serais… “Life’s short, eat dessert first!”