Bonjour les couturières (et couturiers) !

Comme les températures se font fraîches en ce moment, je vous propose un petit article sur une matière qui va être votre alliée : la laine !

Qu’est-ce que c’est ? Cette fibre n’est autre que la toison du mouton ou d’un autre animal. On peut donc parler de laine d’alpaga (qui est une espèce proche du lama), de laine d’angora (dans ce cas il s’agit du lapin ou de la chèvre angora mais pas du chat), ou même de chameau ! Il faut bien souligner que l’on parle de toison, c’est à dire que seuls les “poils” sont récoltés, on ne tue pas l’animal, et dans le cas des moutons c’est même un bienfait pour eux de les débarrasser de leur poils en trop (un peu comme quand on va chez le coiffeur se faire couper les pointes). Généralement douce, ces fibres sont mises sous forme de fils qui sont tricotés, tissés, ou feutrés. La particularité de cette matière est qu’elle absorbe très peu l’eau et en plus d’être isolante du froid, elle régule la chaleur du corps.

Comment la reconnait-on ? Comme toujours, on peut la brûler. L’odeur ne sera pas très agréable, comme celle d’un poil grillé et la cendre très noire. Au toucher elle est duveteuse ou feutrée.

Quelle utilisation en faire ? Bien sûr, c’est la matière idéale pour l’hiver. Les manteaux et vestes en laine vous tiendront bien au chaud et absorberont peu la pluie et la neige (je ne parle pas de se mettre sous une averse). Très fine et peignée, elle fera de jolis costumes. Elle est naturellement légèrement élastique, surtout quand elle n’est pas peignée.

Quel tissage choisir ? Sous forme de “fil”, vous pourrez la tricoter. Sous forme de tissage, vous pourrez faire des vestes, manteaux, costumes, robes, jupes… Faites attention à son nom et à son aspect ! Une laine gonflante, cardée, sera très facile à travailler et l’embu passera comme un charme (parfait pour un manteau pour un(e) débutant(e)). Pour une matière beaucoup plus isolante et encore plus imperméable (pour des cabans par exemple, jupes, ou des chapeaux) la laine feutrée ou bouillie sont LA solution. Feutrée ou bouillie, signifie que les fibres ont été superposées en plusieurs couches, humidifiées ou passées à la vapeur, pour qu’elles s’agglomèrent entre elles et une fois le “matelas” de fibres sec, les fibres ne s’effilocheront plus et ne feront pas de bouloches. La laine peignée est un tissage très fin et serré qui sera parfait pour les costumes, ou les robes d’hiver, mais attention, il ne pardonne pas les erreurs et l’embu est difficile à faire passer, je la conseille aux expérimenté(e)s.

Avant de vous quitter, certaines appellations méritent d’être expliquées:

  • laine vierge signifie qu’il s’agit d’une laine qui n’a pas été recyclée
  • baby wool est une laine issue de la première toison de l’animal, donc souvent bébé
  • super 80’s à 250’s (en fonction du chiffre), il s’agit de la finesse du fil, plus le chiffre est élevé plus le fil est fin (et cher)
  • de manière globale les fibres longues et/ou rares sont les plus recherchées et les plus chères, voici leur nom: cachemire, angora, alpaga (de vigogne).

Dernières astuces, pour les pulls ou les manteaux qui boulochent, pensez à acheter un “rasoir” qui coupera la bouloche, plutôt que de tirer dessus car en faisant cela, vous enlevez de la matière. Nettoyez vos vêtements au pressing, vous pouvez éventuellement pour vos pulls, les nettoyer à la main avec un shampoing doux, à l’eau froide/tiède, et laisser sécher à plat sur un linge, sans essorer.

Passez un hiver bien au chaud et je vous dis à très bientôt, avec notre nouvelle collection !

Laure